Passionné par l’univers de la restauration, Marc Vanhove a ouvert son premier restaurant à l’âge de 21 ans. Il créera par la suite la franchise Bistro Régent, dès 2010, à Bordeaux. En 2019, après avoir accompagné l’ouverture de plus de 150 établissements de la marque, Marc Vanhove fait profiter de son expertise dans le monde de l’entrepreneuriat dans l’émission Qui veut être mon associé ?, diffusée sur M6.

 

Issu d’une famille modeste, Marc Vanhove a débuté dans l’univers de la restauration à 14 ans, en tant que commis de cuisine, au sein de l’hôtel Saint-Paul triplement étoilé. Réellement passionné, il ment même sur son âge pour obtenir ce poste.

As de la négociation, il rachète son premier établissement, à 21 ans, pour un franc symbolique, alors que le vendeur lui en demandait 200 000. Il s’agit de Le Bel Air, à Bordeaux. Dans les années 2000, il rachète Le Régent, qui sera le point de départ de son empire qu’il lancera dix ans plus tard.

 

Les débuts de Bistro Régent

Le concept de Bistro Régent ? Trois plats, au choix, sont proposés pour 13,90€ : rumsteak, saumon ou magret, le tout accompagné d’une salade et frites à volonté, sans oublier la sauce Charmelcia, qui fait toute la différence.

Marc Vanhove surprend tout le monde avec son audace. Alors qu’il était un entrepreneur plutôt discret, il ouvre trois restaurants Bistro Régent dans Bordeaux, en septembre 2010. Il se positionne sur un créneau stratégique et géographique déjà couvert par une enseigne dont le concept est assez proche : L’Entrecôte. Mais, à grand renfort de campagnes publicitaires, Marc Vanhove réussit un coup de maître !

 

L’ascension fulgurante de Marc Vanhove

En 2012, il ouvre son premier restaurant franchisé à Agde et affiche 250 000 couverts servis sur l’année. L’ascension est fulgurante pour Marc Vanhove ! En 2017, Bistro Régent, c’est 75 restaurants franchisés. Deux ans plus tard, Bistro Régent compte 150 établissements, une dynamique qu’il poursuit à raison de 30 ouvertures chaque mois. D’ici 2023, il espère même avoir ouvert 300 franchisés ! L’engouement est tel pour le concept qu’il affirme avoir traité 900 demandes d’ouvertures, rien que sur la première moitié de l’année 2019.

Autre spécificité du modèle Bistro Régent, la création d’un fonds de péréquation, une initiative rare en France. Ainsi, Marc Vanhove n’hésite pas, grâce à ce fonds, à injecter de l’argent chez les franchisés qui accusent un retard de paiement. « Cela s’est produit trois fois pour des sommes allant de 15 000 à 30 000 euros. Le rôle d’un franchiseur, c’est d’être là quand ça va bien et quand ça va mal », expliquait l’entrepreneur aux journalistes de Sud-Ouest.

 

Marc Vanhove, Bistro Régent et l’affaire L’Entrecôte

Implanté sur la même zone géographique qu’une autre chaîne de restaurants populaires, Bistro Régent connaît un revers en 2014. En effet, Corinne Gineste de Saurs, l’héritière du fondateur de l’Entrecôte, accuse Marc Vanhove de copier le concept, mais également la sauce secrète qui fait le succès de sa chaîne. Se lance alors ce qui sera surnommé la « Guerre des sauces ».

L’Entrecôte reproche également au fondateur de Bistro Régent d’avoir ouvert des restaurants à proximité (voire en face), de l’Entrecôte. Un positionnement agressif quand on sait que le delta de prix est important d’un restaurant à l’autre (13,90€ pour Bistro Régent contre 19,50€ pour l’Entrecôte).

En 2015, elle réclamera 770 000€ pour concurrence parasitaire, 50 000€ pour publicité comparative illicite et 50 000€ pour pratique commerciale trompeuse. À la fin de l’année, Marc Vanhove perd finalement son procès. Il sera condamné à verser 80 000€ pour les deux derniers chefs d’accusation, en revanche, il n’est pas reconnu coupable de concurrence parasitaire.

Cette affaire n’entachera pas le succès de Bistro Régent et de Marc Vanhove qui fait aujourd’hui partie des 500 plus grandes fortunes de France. En 2019, il déclarait même toucher plus de 20 000 par mois et profiter de ces revenus pour vivre comme un « épicurien ».

 

Marc Vanhove dans Patron Incognito et Qui veut être mon associé ?

2019 est l’année de la télévision pour Marc Vanhove qui avoue apprécier l’exercice. Il commence l’année par une participation à Patron Incognito, l’émission de M6 dans laquelle les chefs d’entreprise se griment pour mieux comprendre comment travaillent leurs équipes, au quotidien, sur le terrain.

La même année, il enregistre Qui veut être mon associé ?, une émission diffusée sur M6 début 2020 et présentée par Julien Courbet. Présent dans le jury, aux côtés de Catherine Barba, Delphine André ou encore Éric Larchevêque, il voit défiler des startupers qui pitchent leurs idées avant de choisir d’investir ou non dans leur projet.