vendredi, juillet 9, 2021
AccueilDécryptageAnalyseStartup : les plus grosses levées de fonds en France en 2021

Startup : les plus grosses levées de fonds en France en 2021

Malgré la crise du coronavirus, la confiance dans les startups françaises est toujours présente. Si les chiffres divergent à propos de 2020, elles auraient levé plus de 5 milliards de dollars. À titre de comparaison, l’année 2019 était marquée par un montant total de 4,4 milliards d’euros. Malheureusement pour les jeunes pousses de l’Hexagone, l’année 2021 commence timidement, même si elle connaît un bon rebond depuis avril 2021.

 

L’année 2020 a été marquée par des levées de fonds records. Le géant Voodoo, spécialisé dans les jeux pour smartphones, a notamment récolté près 400 millions de dollars, un chiffre qui n’est qu’officieux puisque la levée de fonds est restée secrète. Mirakl, nouvelle licorne française, a réalisé une levée de fonds de 300 millions en série D, la valorisant ainsi à plus d’un milliard de dollars. Mais qu’en est-il de l’année 2021 ?

À l’heure actuelle, si les débuts de l’année 2021 étaient timides, les levées de fonds ont repris des couleurs en avril 2021, pour atteindre des sommets en mai, juin et juillet. Plusieurs licornes ont émergé, à l’image d’Alan ou de Back Market !

Maîtrise tout ce qui se passe dans la Tech en 5 minutes. Abonne-toi à notre newsletter !

 

Les plus grosses levées de fonds de startups en France en janvier 2021

En 2020, le mois de janvier était marqué par d’importantes levées de fonds, portant à 800 millions de dollars le montant total récolté par les startups en France, un chiffre deux fois plus important que celui récolté la même période en 2019. L’année 2021 connaît un démarrage plus timide avec un montant levé de 380 millions d’euros environ. Zoom sur les 5 plus grosses levées de fonds de startups en France, en janvier 2021.

 

Shippeo (Série C)

Shippeo est une startup créée en 2014 et basée à Paris. Elle est spécialisée dans la supply chain et se base sur les technologies d’automatisation et d’intelligence artificielle pour permettre aux entreprises d’obtenir des informations en temps réel. Cette plateforme est aujourd’hui utilisée par Carrefour, Saint-Gobain et Total, entre autres.

En Série C, cette startup a levé près de 32 millions de dollars, soit 26,5 millions d’euros environ. Parmi les investisseurs, nous pouvons noter la présence de Bpifrance, mais aussi Partech et ETF Partners. Avec cette levée de fonds, l’objectif de Shippeo est d’asseoir son positionnement en Europe, notamment.

 

Iziwork (Série B)

En janvier 2021, la levée de fonds de la startup s’élève à 35 millions d’euros. Les deux investisseurs principaux sont Cathay Innovation et Bpifrance. Iziwork propose une solution innovante pour tous les chercheurs d’emploi puisque l’entreprise facilite la recherche de missions d’interim via une application disponible sur smartphone. Avec ce tour de table, la jeune pousse souhaite se développer et proposer son outil dans plusieurs pays d’Europe.

 

CorWave (Série C)

Début janvier 2021, CorWave a réalisé une belle levée de fonds de 35 millions d’euros, après avoir réalisé un tour de table auprès de plusieurs investisseurs comme Bpifrance, Ysios Capital, Sofinnova Partners, M&L Healthcare Investments ou encore EIC Fund.

CorWave est une startup spécialisée dans la conception de pompes cardiaques, des produits destinés aux personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque. Avec cette levée de fonds, l’objectif de la startup basée à Paris est de pouvoir finaliser son dispositif innovant.

 

Indy (Série B)

Indy a réalisé une levée de fonds de 35 millions d’euros en janvier 2021. Cette startup fondée à Lyon en 2016, et anciennement connue sous le nom de Georges, développe un outil de comptabilité pour les indépendants.

Ce tour de table réalisé auprès d’Alven, Singular et Kerala Ventures doit permettre à Indy de s’imposer comme un acteur de la comptabilité incontournable en France et de concurrencer les autres acteurs sur le marché.

 

Alma (Série B)

Alma a réalisé la plus importante levée de fonds pour une startup en France, en janvier 2021. La jeune pousse a récolté 49 millions d’euros auprès de Seaya Ventures, Cathay Innovation, Idinvest Partners ou encore Bpifrance.

Créée il y a deux ans, la startup Alma évolue dans l’univers du paiement fractionné et vient de lancer un service de paiements différés. Avec cette levée de fonds de 49 millions d’euros, la Fintech prévoit de multiplier par trois ses effectifs en 2021 et de passer ainsi de 50 à 150 collaborateurs.

 

Les plus grosses levées de fonds de startups en France en février 2021

L’année 2021 n’est décidément pas celle des startups françaises. Après un mois de janvier en demi-teinte, les levées de fonds sont très faibles en février 2021. En effet, alors que le même mois, en 2019, était marqué par d’importants tours de table (450 millions d’euros), les sommes récoltées en 2020 étaient de l’ordre de 350 millions d’euros. En février 2021, les levées de fonds s’élèvent seulement à 242 millions d’euros (environ). Découvre les 5 startups qui ont su tirer leur épingle du jeu !

 

Maze (Série A)

Maze est une société spécialisée dans l’informatique et basée à Paris. Créée en 2014, elle accompagne les entreprises dans la phase de prototypage et dans l’analyse des résultats de ces étapes cruciales.

En février 2021, la startup Maze a levé 15 millions de dollars en série A (soit 12,59 millions d’euros). Parmi les investisseurs, on retrouve Emergence Capital, Partech et Seedcamp.

 

HomaGames (Seed Round)

Premier tour de table réussi pour HomaGames qui a levé 15 millions de dollars (soit 12,59 millions d’euros) auprès d’Idinvest Partners, e.ventures, OneRagtime, mais aussi des business angels comme Vladimir Lasocki, Jean-Marie Messier et Alexis Bonillio (qui a notamment investi dans ChefClub).

Comme son nom le laisse suggérer, HomaGames opère dans le secteur des jeux vidéo et plus particulièrement des applications pour smartphones. Ce tour de table sera l’occasion pour la startup de poursuivre son développement et l’acquisition de studios de jeux vidéo.

 

Libeo (Série A)

Libeo est une FinTech BSB spécialisée dans la gestion de factures. Le pitch ? Permettre aux TPE et PME de payer leurs fournisseurs en quelques clics, sans avoir besoin de se connecter à sa banque.

En février 2021, la startup Libeo, qui revendique 35 000 clients, a levé 20 millions d’euros, auprès de Serena, Breega, DST Global et LocalGlobe. Ces nouveaux fonds serviront à se lancer à l’étranger cette année. En effet, l’international fait partie des ambitions des trois fondateurs.

 

Not So Dark (Série A)

Tout comme Libeo, Not So Dark a levé 20 millions d’euros en série A. De nombreux investisseurs privés ont participé à ce tour de table, tout comme Oscar Salazar (cofondateur d’Uber) et Kharis Capital.

Not So Dark est une société spécialisée dans la création de marques fantômes destinées à produire des plats qui seront ensuite livrés à des particuliers. Avec cette levée de fonds, la startup souhaite renforcer son offre avec 30 cuisines et 20 nouvelles marques.

 

Sorare (Série A)

Sorare est une startup spécialisée dans le gaming. À l’image de MonPetitGazon, le concept de base est de permettre aux joueurs de constituer des équipes de football, d’échanger et d’acheter des joueurs virtuels. C’est ce qu’on appelle du fantasy football.

Au mois de février 2021, Sorare est la startup qui affiche la plus importante levée de fonds. En effet, elle a récolté 40 millions d’euros. Parmi les investisseurs se trouvent : e.ventures, Benchmark, Accel, mais aussi Gary Vaynerchuk, Rio Gavin Ferdinand ou encore le très célèbre joueur de football Antoine Griezmann.

 

Les plus grosses levées de fonds de startups en France en mars 2021

Le mois de mars 2021 est marqué par des levées de fonds plus impressionnantes que les mois précédents. Les investisseurs seraient-ils en train de retrouver confiance dans l’écosystème entrepreneurial français ? La startup qui a le plus levé en mars 2021 a récolté près de 90 millions d’euros. Il faut dire que sa popularité n’est plus à démontrer, tout comme celle des biotechs qui sont nombreuses à avoir levé des fonds ce mois-ci.

 

EG 427 (Série A)

EG 427 a levé 12 millions d’euros en série A auprès de deux investisseurs : Stéphane Boissel et David Lamond. Cette startup parisienne, cofondée et dirigée par Philippe Chambon, est spécialisée dans la thérapie génique. EG 427 exploite les propriétés de l’herpès pour soigner des maladies incurables. Avec cette levée de fonds, cette biotech souhaite accélérer le développement de sa première thérapie génique de précision : HSV-1.

 

Pledg (Venture Round)

Pledg est une FinTech qui implante, sur des marketplaces, des solutions permettant aux consommateurs d’échelonner les paiements. Parmi les clients de la startup, on compte Décathlon, ManoMano ou encore lastminute.com.

Le 16 mars, Pledg a annoncé avoir levé 15 millions d’euros. Avec cette somme, l’entreprise souhaite accélérer sa croissance et populariser le paiement fractionné. Son objectif ? Multiplier le nombre de transactions par 10 et tripler ses effectifs d’ici la fin de l’année 2021.

 

Step Pharma (Série B)

Tout comme EG 427, Step Pharma est une biotech donc le but est de trouver un remède contre les différents types de cancers et les maladies auto-immunes. La startup se penche sur un traitement dont le but est d’inhiber l’enzyme CTP Synthase 1 (CTPS1).

Fin mars, Step Pharma a annoncé avoir levé 35 millions d’euros auprès notamment de la Bpifrance, de Sunstone Life Science Ventures ou encore Pontifax. Cette somme servira, entre autres, à accélérer le développement de ce traitement et de le passer en phase d’essai clinique.

 

Cubyn (Série C)

Tout comme Step Pharma, Cubyn a aussi levé 35 millions d’euros au mois de mars 2021. Parmi les investisseurs, on note la présence de Bpifrance, Eurazeo, DN Capital ou encore BNP Paribas Développement.

Cubyn est une startup spécialisée dans la logistique. Elle travaille avec Rakuten, Back Market et le groupe Fnac Darty. Cette levée de fonds doit permettre à cette jeune pousse d’ouvrir un nouvel entrepôt en Île-de-France, de recruter de nouveaux collaborateurs, mais aussi de poursuivre son développement en misant sur l’Europe.

 

PayFit (Série D)

PayFit gagne en popularité et séduit toujours autant les investisseurs. En série D, la startup a levé 90 millions d’euros auprès de quatre investisseurs bien connus : Xavier Niel, Eurazeo, Bpifrance et Accel.

PayFit propose une solution de gestion de paie en ligne et, plus largement, de gestion RH. Avec ce tour de table, la startup souhaite consolider et poursuivre son développement. Elle entend également développer de nouvelles fonctionnalités pour ses logiciels.

 

Les plus grosses levées de fonds de startups en France en avril 2021

Au mois d’avril, les levées de fonds de startups en France reprennent des couleurs. Au total, les jeunes pousses françaises ont récolté plus de 800 millions d’euros. Le mois d’avril 2021 a également vu l’arrivée d’une nouvelle licorne française. Globalement, les plus grosses levées de fonds proviennent de startups du FT120 et du NEXT40.

 

EasyMile (Série B)

Nous en parlions il y a quelques semaines dans notre newsletter, EasyMile a réussi là où Uber a échoué. La startup toulousaine a en effet créé un véhicule autonome. Il est déjà présent en phase de test dans plusieurs lieux de Paris, comme La Défense ou le bois de Vincennes.

Avec cette levée de fonds de 55 millions d’euros, EasyMile veut accélérer le développement de son van autonome EZ10 et surtout le commercialiser d’ici la fin de l’année. Parmi les investisseurs ou les fonds d’investissement, nous retrouvons Ralf Ackermann (Searchlight Capital Partners), NextStage, Bpifrance, Alstom ou encore Continental.

 

Ultra Premium Direct

Eurazeo a investi 68 millions d’euros dans Ultra Premium Direct, lui permettant d’être ainsi actionnaire majoritaire. La startup est spécialisée dans la production de croquettes pour chats et chiens.

Créée en 2013 à Estillac, un petit village proche d’Agen, cette jeune pousse connaît une belle croissance depuis quelques années. Elle a notamment intégré le FT120 et avait déjà levé 7 millions d’euros en 2018. L’objectif de cette levée de fonds est d’accompagner la croissance d’Ultra Premium Direct, mais aussi de diversifier les produits proposés. Aujourd’hui, la startup recrute une dizaine de personnes pour étoffer ses équipes.

 

Openclassrooms (Série C)

Il est inutile de présenter Openclassrooms, une startup très populaire désormais. Cette dernière a levé 80 millions d’euros en série C, auprès de Salesforce Ventures, Lumos Capital Group, GSV Ventures ou encore Bpifrance. La surprise est l’entrée au capital de Chan Zuckerberg Initiative, un fonds co-créé par Mark Zuckerberg. Cette levée de fonds doit bien évidemment accompagner le développement de la startup qui fait également partie du FT120.

 

Ornikar (Série C)

Là encore, il n’y a plus besoin de présenter Ornikar, la startup qui a révolutionné le permis de conduire. La jeune pousse a récolté 100 millions d’euros en série C. Elle fait rentrer au capital des fonds bien connus comme Idinvest Partners, Eurazeo ou encore Bpifrance.

L’objectif de cette levée de fonds ? L’internationalisation d’Ornikar qui s’exporte sous la marque Onroad. Il faut dire que la success story de la startup n’a pas été entachée par la crise puisqu’elle a connu une croissance de 30% durant la pandémie.

 

Alan (Série D)

Alan a levé 185 millions d’euros en Série D, notamment auprès de Temasek Holdings, de Ribbit Capital et de Jan Hammer (Index Ventures). Cette opération a valorisé la startup à plus d’un milliards d’euros, faisant d’elle une nouvelle licorne française. Elle rejoint donc le club très fermé dans lequel se trouvent Doctolib, Mirakl ou encore Deezer.

L’objectif de cette levée de fonds est aussi d’internationaliser Alan via une « super-app » de santé. D’ici 2023, la startup prévoit de recruter 400 personnes et d’afficher un million de membres.

 

Les plus grosses levées de fonds de startups en France en mai 2021

Le mois de mai est le mois de tous les records pour la French Tech et pour les startups en France. Les levées de fonds ont dépassé le milliard d’euros, contre 550 millions pour 2020. Il faut dire que l’année 2020 était profondément marquée par la crise.

Le mois de mai a vu l’émergence de nouvelles licornes parmi les startups du FT120, à l’image de Shift Technology, mais aussi d’une levée de fonds record pour Contentsquare qui a récolté un demi-milliard de dollars !

 

Ankorstore (Série B)

Ankorstore est une startup B2B spécialisée dans la mise en relation entre les détaillant, les grossistes et les marques d’un côté et les indépendants à la recherche de marchandises pour leurs boutiques.

En série B, Ankorstore a levé 84 millions d’euros. Cette levée de fonds servira à renforcer sa marketplace pour attirer de nouvelles marques et de nouveaux commerçants. Aujourd’hui, près de 5 000 références sont proposées sur le site. Parmi les investisseurs, nous retrouvons, entre autres, Index Ventures ou encore Bain Capital Ventures.

 

Edgar Suites

Edgar Suites se positionne sur l’immobilier hôtelier. La jeune pousse existe depuis seulement six ans et s’est faite un nom grâce à ses Suites Urbaines qui ressemblent à s’y méprendre à des Appart’Hôtels. La startup est présente sur Paris et Bordeaux.

En mai 2021, Edgar Suites a levé 104 millions d’euros, auprès de BC Partners Real Estate. L’objectif ? Transformer des bureaux en logements hôteliers. La jeune entreprise souhaite également se développer dans de nouvelles villes d’ici 5 ans.

 

Shift Technology (Série D)

Cette startup du FT120 a réussi à devenir une licorne grâce à sa levée de fonds de 183,2 millions d’euros, une opération qui la valorise donc à plus d’un milliard d’euros. Julien-David Nitlech (Iris Capital), General Catalyst et Charles Birnbaum (Bessemer Venture Partners) font partie des investisseurs principaux.

Shift Technology est une startup spécialisée dans l’intelligence artificielle. Avec cette levée de fonds et son statut de licorne, la jeune pousse souhaite créer « d’ici deux ans en France le plus important pôle mondial de data science dédié au secteur de l’assurance, constitué de plus de 300 data scientists. »

 

Back Market (Série D)

Là encore, on assiste à la naissance d’une licorne au sein du FT120 avec la dernière levée de fonds de Back Market. Avec 276 millions d’euros levés en série D, la startup fait rentrer au capital Alexandre Flavier (GS Growth), Shalini Rao (Generation Investment Management) ou encore Chris Caulkin (General Atlantic).

Si l’humeur pourrait être à la fête, le goût est amer pour Back Market qui reproche au gouvernement un texte de loi sur la taxation de produits reconditionnés. Cette décision pourrait en effet grandement impacter le business de la startup.

 

Contentsquare (Série E)

Comme évoqué, Contentsquare a marqué l’histoire de la French Tech avec une levée de fonds record d’un demi-milliard de dollars, soit environ 408 millions d’euros. Toutefois, Sorare pourrait venir concurrencer Contentsquare et s’apprêterait à signer une levée de fonds de plus de 500 millions d’euros.

Contentsquare est une startup du FT120 qui s’est spécialisée dans l’analyse de l’expérience utilisateur. Avec ce tour de table, l’entreprise souhaite continuer son développement à l’international en misant sur l’Asie et tout particulièrement sur la Chine.

 

Les plus grosses levées de fonds de startups en France en juin 2021

Le mois de juin signe l’arrivée de beaux jours pour les citoyens français, mais aussi pour les startups de l’Hexagone avec des chiffres qui frôlent ceux du mois de mai. Encore une fois, plus d’un milliard d’euros ont été levé par les jeunes pousses de la French Tech ce mois-ci.

C’est un nombre record pour la French Tech : 90 opérations ont été enregistrées sur cette période avec une forte appétence pour la cybersécurité qui a beaucoup séduit les investisseurs. Il faut dire que sur 1,134 milliard d’euros levés, un bon tiers revient à Ledger, la startup spécialisée dans les cryptomonnaies.

 

Artur’In (Venture Round)

Artur’in évolue sur un sujet très populaire au sein de la French Tech :l’intelligence artificielle. Si, à l’origine, la startup s’était spécialisée autour de tout ce qui touche à l’immobilier, elle a ouvert son champ des possibles et propose son expertise marketing aux entreprises du domaine de l’assurance, de l’automobile ou encore du fitness.

Artur’in a levé 42 millions d’euros en juin 2021, en Venture Round auprès de Dany Rammal et Romain Railhac, tous deux partners chez Providence Strategic Growth. Cette levée de fonds a pour objectif de permettre à ce community manager de demain de proposer ses services à de nouvelles sociétés. Artur’in vise en particulier les cabinets de recrutement et aux commerces de bouche.

 

Mnemo Therapeutics (Série A)

Mnemo Therapeutics a levé 75 millions d’euros en série A. L’entreprise fait rentrer au capital Sofinnova Partners, Redmile Group, Emerson Collective, Casdin Capital et Alexandria Venture.

Mnemo Therapeutics est une biotech spécialisée dans la recherche de traitements pour les maladies incurables. Concrètement, la startup souhaite transformer le système immunitaire humain pour mieux combattre ces fléaux. Avec cette levée de fonds, Mnemo Therapeutics souhaite accélérer le développement de ses recherches.

 

Malt (Série C)

Malt est une startup dont la popularité commence à grimper. Elle propose une plateforme de mise en relation entre des entreprises à la recherche de freelances et… des freelances ! Aujourd’hui, la jeune pousse se targue d’avoir plus de 260 000 freelances sur son site et d’accompagner 40 000 sociétés.

En juin 2021, Malt a levé 80 millions d’euros auprès notamment d’Eurazeo et de GS Growth. Avec ce tour de table, la startup est à la recherche d’opportunités de croissance externe pour poursuivre son développement européen.

 

Aircall (Série D)

Aircall n’en est pas à son premier rodéo. La startup a levé 101 millions d’euros auprès de partners de Goldman Sachs Asset Management et de Gaia Capital Partners, notamment.

Aircall propose un outil de CRM qui va bien au-delà des solutions classiques. En effet, la startup permet de gérer également la téléphonie d’entreprise, sur portable, avec un dispositif se rapprochant de ce que propose On/Off. Cette levée de fonds n’est qu’une étape pour cette licorne qui visant l’entrée en bourse, au Nasdaq plus précisément, d’ici 3 ans.

 

Ledger (Série C)

C’est LA plus grosse levée de fonds pour une startup en France, en juin 2021. Ledger signe en effet une levée de fonds de 312,4 millions d’euros avec un tour de table auprès notamment de Wicklow Capital, Uphold et The Maze Group. Cette opération valorise la startup à plus d’un milliard d’euros, lui permettant de devenir la 15e licorne française.

Si tu ne connais pas Ledger, il s’agit d’une startup qui propose une sorte de clé USB qui permet de stocker de manière sécurisée toutes les transactions liées aux cryptomonnaies. Cette levée de fonds devrait permettre à l’entreprise de développer son propre système d’exploitation pour ses produits.

 

Le classement des plus grosses levées de fonds de startups en France en 2021

Rang Startup Série Fonds levés
1 Contentsquare Série E 408M€
2 Ledger Série C 312,4M€
3 Back Market Série D 276M€
4 Alan Série D 185M€
5 Shift Technology Série D 183,2M€
6 Edgar Suites 104M€
7 Aircall Série D 101M€
8 Ornikar Série C 100M€
9 PayFit Série D 90M€
10 Ankorstore Série B 84M€
11 Malt Série C 80M€
11 Openclassrooms Série C 80M€
13 Mnemo Therapeutics Série A 75M€
14 Ultra Premium Direct 68M€
15 EasyMile Série B 55M€
16 Alma Série B 49M€
17 Artur’in Venture Round 42M€
18 Sorare Série A 40M€
19 CorWave Série C 35M€
19 Cubyn Série C 35M€
19 Step Pharma Série B 35M€
19 Indy Série B 35M€
19 Iziwork Série B 35M€
24 Shippeo Série C 32M€
25 Not So Dark Série A 20M€
25 Libeo Série A 20M€
27 Pledg Venture Round 15M€
28 HomaGames Seed Round 12,59M€
28 Maze Série A 12,59M€
30 EG 427 Série A 12M€

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News