mercredi, décembre 2, 2020
Accueil Entreprendre Entrepreneurs inspirants Qui est Thibaud Hug de Larauze, cofondateur de Back Market

Qui est Thibaud Hug de Larauze, cofondateur de Back Market

Fondé en 2014 par Thibaud Hug de Larauze, Back Market c’est imposé depuis comme un site incontournable pour les acheteurs de produits reconditionnés. La plateforme séduit les consommateurs attirés par la démarche écologique ou les tarifs agressifs. Découvre le parcours de l’entrepreneur à succès !

 

Les années IÉSEG de Thibaud Hug de Larauze

Thibaud Hug de Larauze intègre l’IÉSEG en 2006, après avoir obtenu son bac S au lycée français de Toronto. L’école de commerce post-bac possède un campus à Paris et à La Défense et a diplômé de nombreux entrepreneurs, comme le fondateur d’Agricool, mais aussi Lalalab ou Epicery.

Au cours de sa formation, il part en échange, en 2007, à l’Universidad de Monterrey, pour réaliser un Bachelor en International Relations and Affairs. En 2010, il se rend à l’International Management Institute pour suivre le programme MBA en entrepreneuriat. Il sortira diplômé de l’IÉSEG en 2011 avec un Master en International Negociation, se spécialisant également dans l’entrepreneuriat.

Si la fibre de startuper commence à vibrer chez Thibaut Hug de Larauze durant sa scolarité à l’IÉSEG School of Management, le jeune étudiant réalisera deux stages chez Lacoste : le premier, en 2010, dans la logistique et l’export ; le second, en 2011, en tant qu’European positionning consultant.

 

L’avant Back Market

Thibaud Hug de Larauze sort donc diplômé de l’IÉSEG en 2011 et termine son stage de fin d’études en décembre 2011. Il enchaîne directement avec un poste chez Neteven. Cette société se positionne comme un intermédiaire entre les entreprises qui ont des biens à vendre et les marketplaces de type Amazon, grâce à ses logiciels et ses services. Il s’agira d’une expérience marquante pour Thibaud Hug de Larauze dont le site Back Market sera basé sur un modèle de type marketplace.

L’entrepreneur passera presque deux ans au sein de Neteven en tant qu’account manager. Il s’occupera de l’acquisition de nouveaux clients dans le secteur du textile et de la high-tech et se spécialisera dans le développement de la branche des produits reconditionnés, un domaine qui ressemble étrangement à celui dans lequel opère Back Market.

Après cette expérience chez Neteven, Thibaud Hug de Larauze intègre Commerce Solution, une autre société spécialisée dans la distribution sur les sites de e-commerce en Europe. Il reste 9 mois dans cette entreprise où il est responsable commercial. Il quitte l’organisation en juillet 2014, un mois avant de débuter officiellement l’aventure Back Market.

En pleine recherche de ton premier emploi ? Rendez-vous sur notre jobboard pour trouver LE job fait pour toi !

 

Les débuts de Back Market

C’est lorsqu’il travaille chez Neteven que Thibaud Hug de Larauze commence à imaginer Back Market. À l’époque, il ne sait pas encore qu’il fondera une plateforme si populaire, mais il réalise que les produits de seconde main high-tech ne sont pas assez valorisés. Il se rend rapidement compte qu’une niche existe : les sites traditionnels de e-commerce vendent principalement des produits neufs, tandis que le marché de l’occasion opère sur des plateformes où il est impossible pour l’acheteur de vérifier la qualité de son futur smartphone ou ordinateur.

L’entrepreneur va donc s’associer à Quentin Le Brouster et Vianney Vaute pour fonder Back Market qui sortira de terre en novembre 2014. Le premier associé est aujourd’hui CTO de l’entreprise. Il est diplômé de l’Université de Caen Basse-Normandie et de Paris VII et est passé notamment par Neteven. Le second est CCO (Chief Creative Officer) et a fait ses études au CELSA.

Thibaud Hug de Larauze Back Market
© Koto studio

 

Le décollage de la fusée Back Market

L’objectif de l’entreprise est de donner une seconde vie aux smartphones, ordinateurs ou tablettes qui ont déjà eu un premier propriétaire. Le site met en relation des revendeurs certifiés avec des consommateurs désireux de faire un geste écologique pour la planète et/ou de se procurer un produit à prix cassé.

Le site débute ouvre ses portes en novembre 2014. La première année, Thibaud Hug de Larauze enregistre un volume d’affaires de 3 millions d’euros. L’année suivante, ce montant s’élève à 30 millions. Il grimpe à 96 millions en 2017 et avoisine les 230 millions en 2018. En 2020, le confinement aura permis à la plateforme de doubler le nombre de commandes. Dans le même temps, le chiffre d’affaires enregistré par Back Market atteint 10 millions d’euros en 2017 tandis que le marché du téléphone reconditionné bondit de 7%.

En parallèle, Thibaud Hug de Larauze et ses associent réalisent plusieurs levées de fonds, dont la première en love money. L’entrepreneur fait appel à ses proches et à son père notamment. Le deuxième tour de table (Série A), réalisé en 2017, permet à Back Market de récolter 7 millions d’euros auprès de Daphni et Aglaé Ventures. En Série B, l’entreprise lève 41 millions d’euros pour accélérer son internationalisation. Les deux premiers investisseurs sont rejoints par le groupe Arnault et Eurazeo. La dernière levée de fonds de Back Market date de 2020 et a permis de récolter 110 millions d’euros, notamment auprès de Goldman Sachs.

Les trois compères en profitent également pour doper leurs équipes : l’entreprise compte 280 collaborateurs début 2020 et espère atteindre les 600 salariés d’ici 2022. Back Market a également ouvert sa plateforme en Europe et aux États-Unis. L’entreprise possède d’ailleurs des locaux à New York, en plus de ses bureaux de Paris et Bordeaux.

 

Back Market en 2020

Aujourd’hui, Back Market emploie presque 300 collaborateurs et souhaite se développer en recrutant de nouveaux employés. Le site s’est imposé comme un acteur incontournable du marché du reconditionné. Il s’est ouvert à l’électroménager, aux télévisions, consoles, casques, enceintes, etc. Il se démarque par des politiques d’échanges et de garanties généreuses (compter 12 mois de garantie contre 6 mois en moyenne chez d’autres revendeurs). Back Market travaille actuellement avec 1 200 revendeurs certifiés.

Back Market permet désormais d’acheter des produits reconditionnés en France, mais aussi aux États-Unis, en Espagne, en Allemagne, en Belgique et en Italie. 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise se fait d’ailleurs hors de l’Hexagone.

La crise sanitaire a également permis à Thibaud Hug de Larauze d’observer un bond dans le nombre de commandes réalisées sur la plateforme. Back Market ne connaît pas la crise et a profité du confinement pour équiper de nombreux salariés qui se sont retrouvés obligés de télétravailler.

Actuellement, le site se concentre sur deux axes de développement : la collaboration avec de nouveaux revendeurs de produits reconditionnés, pour grappiller plus de parts de marché et le développement international, notamment aux États-Unis ; un marché qui s’est fortement développé ces derniers mois grâce à la prime Trump de 1 200 dollars. Cette prime a été versée aux Américains dans le cadre du plan de relance de l’économie, voté au printemps 2020, à la suite de la crise sanitaire.

Follow us !

37,976FansJ'aime
8,971SuiveursSuivre
2,011SuiveursSuivre

Must Read

Kedge lance EloK, son premier concours d’éloquence

Plusieurs étudiantes du MSc Marketing de KEDGE ont lancé EloK, un nouveau concours d’éloquence porté par leur école de commerce et son MediaLab, est...

SKEMA ouvre un nouveau double-diplôme au Canada en audit et expertise comptable

Les doubles-diplômes internationaux sont l’assurance de former des jeunes talents capables d’évoluer dans des univers multiculturels, tout en leur assurant de développer de nouvelles...

Une école de commerce s’installe à Châteauroux

De plus en plus d’écoles de commerce françaises développent une stratégie de maillage du territoire national, à l’image de l’ESSCA, KEDGE ou d’ISC Paris...

Le classement des entreprises préférées des ingénieurs en 2020

Comme chaque année, Hired a publié son classement des entreprises préférées des ingénieurs qui évoluent dans le secteur de la technologie. Ce palmarès permet...

Related News

Kedge lance EloK, son premier concours d’éloquence

Plusieurs étudiantes du MSc Marketing de KEDGE ont lancé EloK, un nouveau concours d’éloquence porté par leur école de commerce et son MediaLab, est...

SKEMA ouvre un nouveau double-diplôme au Canada en audit et expertise comptable

Les doubles-diplômes internationaux sont l’assurance de former des jeunes talents capables d’évoluer dans des univers multiculturels, tout en leur assurant de développer de nouvelles...

Une école de commerce s’installe à Châteauroux

De plus en plus d’écoles de commerce françaises développent une stratégie de maillage du territoire national, à l’image de l’ESSCA, KEDGE ou d’ISC Paris...

Le classement des entreprises préférées des ingénieurs en 2020

Comme chaque année, Hired a publié son classement des entreprises préférées des ingénieurs qui évoluent dans le secteur de la technologie. Ce palmarès permet...

Coronavirus : La Fondation PSB crée un fonds d’aide pour les étudiants touchés par la crise

Le Covid-19 a eu des incidences profondes sur le plan économique et social. Conséquence : plusieurs étudiants sont actuellement en situation précaire. À ce...