jeudi, juin 24, 2021
AccueilVie ProSe Faire RecruterRecrutement : les quatre questions à poser en entretien d'embauche

Recrutement : les quatre questions à poser en entretien d’embauche

Quand tu réalises des process de recrutement, il est important de garder en tête qu’il s’agit avant tout d’un échange qui doit mener à une conversation constructive et intéressante entre le candidat et le recruteur. Business Cool te fait découvrir aujourd’hui les quatre questions à poser lors d’un entretien d’embauche pour te démarquer et marquer l’esprit de ton interlocuteur.

 

Durant un recrutement, en posant des questions pertinentes, tu vas réussir non seulement à impressionnant ton recruteur en rendant l’échange plus stimulant, mais également à t’informer plus en détail sur le poste en question.

La question « avez-vous des questions ? » revient très régulièrement en entretien. Il est impératif de toujours avoir quelque chose à demander à son recruteur et de ne jamais répondre « non ». Cela peut donner l’impression que tu ne t’intéresses pas à l’entreprise. En outre, poser une question à ton recruteur, aussi originale soit-elle, marquera forcément son esprit et te fera sortir du lot.

Si nous te proposons quelques exemples de question, l’objectif reste toujours d’être toi-même et d’être authentique en entretien. C’est très important. Il faut aussi que tu poses des questions en lien avec tes valeurs et tes principes pour t’assurer que tu travailleras dans un environnement dans lequel tu te plais et qui te motive.

Découvre BC Work, notre jobboard qui te permettra de trouver le job, l’alternance ou le stage de tes rêves !

 

Quels sont les challenges que je serai amené(e) à relever au cours des deux premiers mois ?

Ce sujet sera sûrement évoqué si tu passes un entretien pour un poste de cadre. En revanche, si ce n’est pas le cas, c’est à toi de la poser. Les deux premiers mois correspondent à la période d’essai au cours de laquelle une entreprise évaluera tes compétences et jugera de ta compatibilité avec le poste. Il est donc essentiel de te préparer en amont et d’avoir une connaissance parfaite des attentes de l’entreprise vis-à-vis du poste, mais aussi, bien sûr, des attendus pour ledit poste.

Si les défis te paraissent insurmontables, il ne faut surtout pas désespérer et se laisser abattre. En tant que nouvel employé, tu seras jugé(e) sur ton niveau d’adaptabilité et pas uniquement sur tes connaissances techniques. S’il s’agit du poste de tes rêves, tu dois être prêt(e) à faire preuve de flexibilité  et de détermination.

Lire aussi : Préparer efficacement son entretien d’embauche

 

Y a-t-il un aspect dans mon profil qui vous freine ?

Les recruteurs apprécient cette question, car elle montre à quel point le candidat peut avoir du recul critique sur lui-même et sur son parcours professionnel et académique. La réponse peut parfois déplaire, mais il est préférable de connaître les points qui peuvent porter préjudice à l’avance, pour ensuite adapter tes arguments en fonction de son retour.

Si par exemple le recruteur te fait remarquer : « J’ai bien peur que vous ne soyez pas épanoui dans ce poste. Vous ne serez pas en contact direct avec les clients ». Tu peux répondre : « Je comprends votre inquiétude. Mais c’est exactement la raison pour laquelle je postule pour cette offre. J’ai occupé des postes en contact direct avec des clients pendant très longtemps et je souhaiterais désormais découvrir de nouveaux horizons ».

Si jamais la réponse ne convainc pas ton recruteur, ce sera l’occasion d’apprendre quelque chose sur ton profil. Tu pourras ainsi préparer un meilleur argumentaire pour tes prochains entretiens, en mettant en avant cette dimension, peut-être parmi tes défauts, si on te les demande, et en expliquant comme tu peux passer outre ce point négatif ou comme tu peux le sublimer pour en faire une qualité.

Lire aussi : Comment parler de ses défauts en entretien ?

 

Comment gérez-vous la crise du coronavirus en tant que manager ?

Cette question instaure une dimension humaine à l’échange et l’éloigne des sujets classiques d’entreprise, ce qui est rare lors des entretiens d’embauche. C’est l’occasion pour toi de juger des traits de caractère et qualités relationnelles (empathie, écoute, intelligence émotionnelle, etc.) de ton futur manager. Voici un exemple d’une bonne réponse : « J’ai remarqué qu’il n’est pas facile de gérer une équipe à distance. Je comprends mieux à quel point il est difficile de concilier travail et vie de famille dans le même environnement. J’ai mis en place certaines mesures pour rendre le travail plus efficace et moins stressant pour mon équipe. »

Le recruteur peut même te retourner la question et pousser le débat plus loin. Cet échange vous permettra de créer des liens plus profonds et plus personnels. Cette question te donnera la possibilité de juger les capacités de ton manager en temps de crise, mais aussi de la confiance qu’il accorde en ses équipes. Si la réponse ne te plaît pas, tu pourras ainsi éviter de travailler pour une entreprise où le management n’est pas en phase avec tes principes ou tes valeurs.

 

Quelles sont les mesures mises en place par l’entreprise pour promouvoir la diversité, l’égalité et l’équité ?

Certaines personnes hésitent à poser cette question pour ne pas paraître intrusif, sauf qu’elle est essentielle. L’objectif est d’avoir un retour personnel sur l’engagement social de l’entreprise. A-t-elle apporté des changements sociaux au cours de l’année écoulée ? Y a-t-il une équipe dédiée à la promotion de l’égalité sous toutes ses formes ? Les résultats ont-ils été quantifiables ?

Les réponses vont t’aider à savoir si les valeurs de l’entreprise sont en accord avec les tiennes et dans quelle mesure l’entreprise est motivée par la réalisation de ses objectifs. Encore une fois, si tu vois que cette question dérange ou si tu n’es pas satisfait(e) de la réponse de ton recruteur, tu éviteras une mauvaise expérience.

Lire aussi : Les 10 erreurs à éviter sur son CV

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News