samedi, avril 17, 2021
Accueil Vie Pro Se Faire Recruter Préparer efficacement son entretien d'embauche

Préparer efficacement son entretien d’embauche

La préparation d’un entretien d’embauche est une étape cruciale à ne surtout pas prendre à la légère lors de tes candidatures. Découvre tous nos conseils pour t’aider à surmonter le stress qu’impliquent les entretiens et t’aider à te préparer efficacement.

 

Bien se préparer avant son entretien d’embauche

La réussite d’un entretien d’embauche est assurée en grande partie par une bonne préparation en amont. Si le poste auquel tu as postulé t’intéresse, nous te conseillons vivement de t’entraîner à l’avance pour te présenter sous ton meilleur jour et ainsi parler de toi de manière plus aisée.

Ceci dit, le maître mot pour réussir ses entretiens est : entraînement. Même si tu démontres une aisance naturelle à l’oral, tu ne pourras pas improviser sur le moment et donner à la volée des exemples concrets ou des arguments pour étayer tes propos. Cela nécessite un vrai travail de réflexion et de prise de recul sur soi. Prendre le temps de préparer des réponses argumentées et structurées à des questions éventuelles permet de maximiser ses chances de réussite.

Prévoir toutes les questions relève certes de l’impossible, mais certaines d’entre elles reviennent tellement souvent qu’il serait dommage de ne pas y avoir pensé et d’être pris de court le jour J.

Même si certaines questions ne te seront pas posées lors de l’entretien d’embauche, le fait de les avoir préparées te rendra plus confiant face aux recruteurs. Inconsciemment, ton cerveau trouvera des arguments auxquels tu n’aurais jamais pensé. En effet, c’est en creusant au plus profond de soi que l’on réussit à faire sortir ses points forts et ses atouts. Cela te permettra donc d’orienter la conversation vers des sujets que tu maîtrises et où tu te sentiras plus à l’aise.

Lire aussi : Préparer ses entretiens : Comment parler de ses défauts ?

 

Les 4 questions à se poser pour bien préparer un entretien d’embauche

Avant un entretien d’embauche, il est essentiel d’avoir fait le point sur ses ambitions et vocations futures. Répondre de manière approfondie et sérieuse à chacune des questions suivantes favorisera tes chances de réussir ton entretien.

1. Quels sont mes objectifs ?

Se fixer des objectifs est une étape par laquelle nous devons tous passer pour aligner nos envies avec les besoins du marché du travail, un exercice difficile, mais capital pour bien choisir sa vocation et ne pas se tromper de voie.

En définissant une trajectoire bien précise, tu détermines les moyens pour y parvenir. Cela passe notamment par les formations à suivre, les compétences à développer et les expériences requises.

 

2. Comment se démarquer des autres candidats ?

C’est en faisant le bilan de tes compétences que tu vas faire ressortir tes atouts, tes savoir-faire et savoir-être. Cet exercice rétrospectif te permettra de te démarquer en exposant de manière claire et concise les raisons pour lesquelles le poste te correspond.

Inutile de réaliser un exposé long et sans intérêt pour le recruteur. Il est fortement recommandé d’être synthétique et bref. Ainsi, il faut aller droit au but et ne parler que des expériences en relation avec le poste en question. Mise sur des éléments concrets et quantifiables que l’esprit retient rapidement. À la fin de l’entretien, le recruteur doit se dire que tu as été un élément clé durant ta carrière.

Si le poste en question requiert par exemple des qualités d’organisation et de prise d’initiative, fais-en sorte de trouver des situations où tu as été à la tête d’un projet et où tu devais manager une équipe tout en respectant des livrables. Tes compétences ne se limitent pas à ce que tu as appris à l’école, mais vont bien au-delà. Il faut ainsi te baser sur tes stages, tes jobs étudiants et les situations du quotidien qui font ressortir tes traits de caractères.

 

3. Pourquoi cette entreprise et pas une autre ?

Avant de se rendre à un entretien, il est vivement recommandé de s’informer sur l’entreprise, son histoire, son secteur d’activité, ses valeurs et ses spécificités. Les recruteurs apprécient qu’un candidat montre de l’intérêt envers l’entreprise. Tu peux donc gagner des points facilement et te démarquer des autres candidats en te renseignant sur la société que tu souhaites rejoindre, en entrant en contact avec des salariés de l’entreprise, par exemple. Ton discours doit être en cohérence avec son coeur de métier et ses valeurs fondamentales. C’est en montrant un intérêt sincère et une envie réelle d’intégrer les effectifs de l’entreprise que tu maximiseras tes chances d’être sélectionné.

 

4. Comment va se dérouler l’entretien d’embauche et avec qui ?

Comment va se dérouler un entretien est une question incontournable à poser au recruteur lors de la prise de rendez-vous. Cela facilitera tes recherches et ta préparation et te permettra de moins stresser le jour J. Tu seras donc préparé mentalement à affronter l’entretien en toute assurance.

Se renseigner sur son recruteur est tout aussi important. Cela te permettra d’adapter ton discours en fonction de son profil et de sa carrière. Si tu es face à un responsable RH, tu seras plus amené à parler de tes compétences et tes qualités personnelles. Alors que si la prise de contact se fait avec ton futur supérieur hiérarchique, aborde plutôt tes connaissances techniques et ton expertise en la matière.

Lire aussi : Les 8 conseils du fondateur de Blackstone pour se préparer aux entretiens

 

Les 5 questions auxquelles il faut se préparer impérativement avant un entretien d’embauche

Préparer à l’avance les questions qui peuvent être posées lors d’un entretien d’embauche peut t’aider à vaincre le stress et affronter le recruteur sereinement. Voici cinq questions à préparer pour gagner en efficacité le jour J :

1. Parlez-moi de vous

Cette question reste un incontournable lors des entretiens. Les recruteurs cherchent à te connaître et à avoir une vision d’ensemble sur ton parcours professionnel.

C’est l’occasion pour toi de te mettre en valeur et de présenter tes expériences les plus valorisantes. Sélectionne celles qui font ressortir ton côté ambitieux et déterminé. Le recruteur se basera ensuite sur ces pistes pour te poser des questions et approfondir avec toi.

Ton pitch doit être formulé de manière structurée et synthétique et doit reprendre des éléments comme : qui tu es (qualités et atouts), tes expériences passées (professionnelles, associatives, humanitaires etc.) et tes ambitions futures (valeur ajoutée que tu vas apporter à l’entreprise).

Lire aussi : Comment parler de soi en entretien !

 

2. Pourquoi avez-vous postulé dans notre entreprise en particulier ?

En te posant cette question, le recruteur cherche à s’assurer que tu fais partie des candidats motivés et non pas ceux qui ont postulé à toutes les offres similaires.

La réponse à cette question doit faire référence à ta personnalité, à tes ambitions de carrière et à la manière dont l’entreprise va t’aider à les accomplir. Pour cela, tu dois démontrer une connaissance très approfondie de l’entreprise et du poste proposé.

Plus concrètement, tu dois revenir sur ce qui t’a attiré sur le poste d’un point de vue professionnel (secteur d’activité, évolution de carrière, missions etc), mais également sur l’entreprise. Ce travail te permettra de savoir si le poste correspond à tes attentes et à la réalité des missions qui te seront assignées.

 

3. Quel est l’accomplissement professionnel qui vous rend le plus fier ?

Le but de cette étape est de prouver de quoi tu es capable lorsque tu es au top de ton efficacité. Il faut savoir parler de ses réussites de manière concrète et tangible. L’objectif pour le recruteur est de pouvoir visualiser de manière claire ce que tu vas apporter à l’entreprise.

Parler de ses échecs peut également être un bon moyen de faire ses preuves auprès des recruteurs. C’est généralement un indicateur très révélateur de comment tu réagis face à des difficultés ou sous pression.

 

4. Pourquoi vous et pas un autre ? / Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?

Cette question est l’occasion pour toi de montrer au recruteur ta capacité à convaincre et à argumenter. Le meilleur moyen de procéder est de se baser sur la fiche de poste et de comparer ses exigences avec les compétences acquises lors de tes expériences professionnelles précédentes. Insiste sur les points soulevés sur la fiche de poste qui font la différence avec les autres candidats.

 

5. Avez-vous des questions ?

Cette question est généralement posée à la fin de l’entretien, ce qui ne veut pas dire qu’elle est moins importante que les autres. Il est crucial de rebondir à la question et ne pas répondre par un simple : « non, je n’ai aucune question« . Le recruteur interprétera cette réponse comme un manque d’intérêt pour l’entreprise et la dernière impression qu’il aura de toi ne sera pas forcément bonne.

Si tu fais des recherches sur l’entreprise, tu trouveras sûrement des questions pertinentes à poser. Cela peut concerner les projets futurs de l’entreprise, sa stratégie d’expansion ou simplement la suite du processus de recrutement.

 

Recrutement en cabinet de conseil

Les métiers en cabinet de conseil restent les plus durs à décrocher. Une fois ton CV validé par le recruteur, tu dois passer plusieurs épreuves orales et écrites (cas pratique) pour pouvoir être sélectionné. Aucun des deux aspects (oraux et écrits) ne doit être négligé.

Si l’on prend l’exemple du cabinet de conseil Bain & Company, le groupe recherche des candidats « engagés, passionnés et ambitieux aux profils diversifiés ». 

Le groupe s’attend à ce que ses futurs consultants soient capables de :

  • « résoudre efficacement des problématiques » complexes tout en proposant des solutions innovantes. La structure du raisonnement doit être claire et précise ;
  • « devenir un « leader » » capable de contribuer à l’expansion et au développement du groupe
  • « délivrer des résultats concrets et quantifiables« . Le groupe a besoin de voir en quoi ton recrutement apportera une valeur ajoutée aux clients ;
  • « être passionné(e) », enthousiaste et plein d’ambition.

Le cabinet Bain souligne également le fait que les CVs sont très importants, mais qu’il cherche principalement à apprécier la capacité d’analyse face à une problématique donnée et à la manière dont le candidat expose son raisonnement et sa logique.

Le processus de recrutement en cabinet de conseil est généralement similaire. Il se décompose en deux grandes phases :

  • Entretien classique où le candidat présente son parcours et ses motivations pour rejoindre le cabinet
  • Étude de cas fictif ou réel mettant en valeur les qualités rédactionnelles et le sens d’analyse du candidat

Pour réussir ses entretiens, et maximiser ses chances de réussite, il est préférable d’entrer en contact avec des consultants et de se constituer un réseau solide. L’objectif est d’obtenir un maximum de conseils et d’acquérir une compréhension globale sur le fonctionnement du cabinet (missions, valeurs, différenciation par rapport aux concurrents etc). Il faut également soigner son discours. Le recruteur va en profiter pour voir si tu seras en mesure de structurer clairement une idée devant un client. Une préparation préalable de son pitch est plus qu’importante. Entraîne-toi à l’avance avec tes proches ou devant le miroir pour être le plus clair possible !

Lire aussi : Recrutement chez Bain & Company : tout ce qu’il faut savoir

 

Conseils pratiques et recommandations pour bien préparer son entretien

La veille de l’entretien, prépare l’ensemble des documents dont tu auras besoin (convocation, CV, attestation de stage, certificat de travail, etc). Cela t’évitera de stresser le jour de l’entretien et de perdre un précieux temps que tu peux investir en méditation ou en révision.

Pour être sûr d’arriver à l’heure le jour J, il est important d’anticiper l’itinéraire qui te permet de rendre au sein de l’entreprise. En cas de retard, il faut prévenir immédiatement la personne concernée par téléphone.

Concernant la tenue, il est important de rester le plus sobre possible et de prendre en considération les valeurs de l’entreprise. En cas de doute, le plus simple est de choisir une tenue discrète et sombre. La simplicité est donc la clé pour ne pas donner de mauvaise impression. Pour les femmes, un tailleur-pantalon fera l’affaire et pour les hommes un costume reste la meilleure option.

Enfin, pour prendre conscience de ses tics de langages et améliorer sa présentation il est important de faire des simulations d’entretien au préalable avec ses proches ou seul devant son miroir. À force de répéter, tu t’amélioreras considérablement. Le jour de l’entretien, tu affronteras ton recruteur avec assurance.

Si le stress a tendance à prendre le dessus, prévois des exercices de respiration ou de méditation pour te détendre et faire évacuer les mauvaises énergies de ton corps.

Lire aussi : Les recruteurs donnent leur astuce pour rédiger la meilleure lettre de motivation !

Abonne-toi !

Follow us !

38,657FansJ'aime
10,320SuiveursSuivre
2,188SuiveursSuivre
1,940AbonnésS'abonner

Must Read

Herbert Castéran réélu à la tête de l’EM Strasbourg

Cette semaine se sont déroulées les élections pour désigner le nouveau directeur de l’EM Strasbourg. L’école, qui fait partie intégrante de l’Université de Strasbourg,...

Olivier Goy (October), l’entrepreneur qui révolutionne le prêt

Pour ce nouveau numéro de So Biz, Olivier Goy, fondateur d’October, nous a reçu dans ses locaux pour parler de sa startup, devenue une...

Prix, épreuves, score : Tout savoir sur le TAGE 2

Le TAGE 2 s'adresse aux candidats de niveau bac à bac+3 désirant intégrer des écoles de commerce sans avoir à passer par la case...

Rire pour mieux travailler : comment être marrant au travail ?

Les recherches montrent que les équipes soudées, travaillant dans un environnement chaleureux et détendu, sont plus engagées et plus créatives. Pour s'assurer un maximum...

Portrait

Related News

Herbert Castéran réélu à la tête de l’EM Strasbourg

Cette semaine se sont déroulées les élections pour désigner le nouveau directeur de l’EM Strasbourg. L’école, qui fait partie intégrante de l’Université de Strasbourg,...

Olivier Goy (October), l’entrepreneur qui révolutionne le prêt

Pour ce nouveau numéro de So Biz, Olivier Goy, fondateur d’October, nous a reçu dans ses locaux pour parler de sa startup, devenue une...

Prix, épreuves, score : Tout savoir sur le TAGE 2

Le TAGE 2 s'adresse aux candidats de niveau bac à bac+3 désirant intégrer des écoles de commerce sans avoir à passer par la case...

Rire pour mieux travailler : comment être marrant au travail ?

Les recherches montrent que les équipes soudées, travaillant dans un environnement chaleureux et détendu, sont plus engagées et plus créatives. Pour s'assurer un maximum...

Le parcours inspirant de Phil Knight, fondateur de Nike

Nike a révolutionné le monde de l'équipement sportif et est devenue l'une des marques les plus iconiques de notre temps. À l'origine de cette...