jeudi, juin 24, 2021
AccueilVie ProEntreprisesRecrutement chez Bain & Company : tout ce qu’il faut savoir

Recrutement chez Bain & Company : tout ce qu’il faut savoir

Bain & Company est considéré comme l’un des plus prestigieux cabinets de conseil en stratégie au monde. Ils accompagnent leurs clients dans des problématiques cruciales qui concernent tous les secteurs (stratégie, marketing, finance, développement durable etc.) pour les aider à mieux gérer les risques et exceller dans leur domaine. 

 

Histoire de Bain & Company

Bain & Company a été fondé aux États-Unis en 1973 par Bill Bain et six autres partenaires du Boston Consulting Group. Le groupe s’est depuis imposé dans le monde des cabinets de conseil comme l’un des leaders mondiaux.

La fin des années 1970 a été très fructueuse pour le cabinet de conseil. Ce succès a néanmoins été ralenti en raison de la concurrence accrue sur le marché des cabinets. En réponse à cette situation critique, l’entreprise a mis en place un plan d’actionnariat salarié en 1985. La même année est créée la filiale française de Bain & Company. Le bureau est dirigé depuis janvier 2019 par Ada Di Marzo et compte 300 employés et une trentaine d’associés.

Depuis 1999, Bain & Company publie, en collaboration avec AmCham, un baromètre annuel sur le moral des investisseurs américains en France.

En 2015, le groupe crée un partenariat avec la société d’investissement Raise pour effectuer une étude sur l’accompagnement des jeunes entreprises en croissance. Deux ans après, le partenariat évolue avec la création du prix David avec Goliath qui récompense chaque année la plus belle alliance entre une startup et une grande entreprise.

 

Process de recrutement chez Bain & Company

Bain & Company recherche des profils passionnés, créatifs et en mesure de délivrer des résultats à l’impact exceptionnel. À ce titre, le cabinet est extrêmement sélectif lors des entretiens. Il faut en effet compter entre deux et trois entretiens en moyenne. Cela concerne même les stagiaires. Le nombre et le type d’entretiens diffère en fonction des bureaux.

Le cabinet recrute environ 600 consultants par an. Les profils concernés sont très variés, cela peut aller des diplômés d’un MBA, aux étudiants sans aucune expérience professionnelle. Les diplômés de MBA représentent tout de même 80 % des embauches chaque année aux grandes de consultant.

Pour le bureau de Paris, Bain reçoit environ 3 000 CV, n’en sélectionne que 1 400 pour les entretiens et n’embauche que 80 personnes par an.

Pour être embauché par Bain, tu dois d’abord envoyer ton CV et lettre de motivation pour le poste qui t’intéresse. Si tu es rappelé(e), tu passes le premier round d’entretiens qui commence par un test oral de 30 minutes sur tes capacités de calcul et d’analyse. Il y a également un rapide test d’anglais à passer la même journée. S’ensuivent les trois étapes suivantes :

  • Étude de cas : Celle-ci se base sur des cas concrets et problématiques réelles ou issues de la propre expérience du groupe.
  • Entretien exploratoire : C’est l’occasion pour toi de parler de ton parcours et d’évoquer tes motivations. Le but de cette phase est d’évaluer l’adéquation entre les besoins du cabinet et ton profil.
  • Test en ligne : Si tu es retenu(e) pour le premier tour au bureau de Paris, tu dois te rendre sur place afin d’effectuer un test en ligne de trente minutes sur tablette.

Entre chaque phase d’entretiens, Bain fait des retours personnalisés de leurs performances aux candidats. Cela montre l’intérêt que porte le cabinet aux postulants et leur permet de s’améliorer au fil des rounds.

L’objectif des entretiens est de cultiver un environnement propice aux discussions stimulantes et productives. C’est l’occasion également pour le recruteur d’évaluer les compétences du candidat, même les plus basiques. La maîtrise des langues française et anglaise est donc primordiale.

Concernant les recrutements après obtention du diplôme, les jeunes diplômés devront passer six entretiens au minimum. Les CV sont tout aussi importants, mais le cabinet cherche plus particulièrement à apprécier les capacités de structure et de raisonnement du candidat face à une problématique.

Les recrues au sein de Bain & Company ont énormément de point en commun. Ils ont en effet une envie sincère de vouloir améliorer les choses et apporter des solutions aux problèmes complexes et d’assister leurs clients à faire de même. Les rencontres humaines et les échanges sont ancrés dans l’ADN du groupe.

Lire aussi : Bain recrutement : métiers, salaires et offres d’emploi

 

Offres et postes proposés par Bain & Company

Le bureau de Bain & Company en France recrute pour trois types de postes :

  • Associate Consultant Intern. Pour cela, Bain & Company recrute des stagiaires issus des meilleures Grandes Écoles de commerce et d’ingénieurs françaises (HEC, ESSEC, ESCP Europe, emlyon, Polytechnique, etc). Une fois formés, les stagiaires sont affectés à un dossier et travaillent en équipe avec trois à cinq consultants. Ils sont amenés à identifier les sources d’informations et interpréter les données. Ils présentent enfin les conclusions tirées aux membres de l’équipe et aux différentes parties prenantes.
  • Senior Associate Consultant. Les candidats doivent justifier d’une expérience de trois ou quatre ans dans le domaine de la gestion financière d’entreprise. Ils doivent également être diplômés d’une des meilleures Grandes Écoles de commerce et d’ingénieurs françaises. Les consultants travaillent directement avec les membres de la direction générale ainsi qu’avec les directeurs de divisions des clients.
  • Consultant. Ce poste concerne les candidats titulaires d’un MBA (INSEAD, Harvard, Wharton, Kellogg, Columbia, Booth, LBS ou IESE) ou justifiant de plusieurs années d’expérience. Ils sont amenés à élaborer les politiques stratégiques générales du groupe.

Néanmoins, Bain & Company ne recrute pas d’alternants et ne propose pas de VIE (Volontariat International en Entreprise).

 

Évolution de carrière chez Bain & Company

L’évolution de carrière chez Bain se fait généralement de la manière suivante : Associate Consultant Inter (stagiaire) => Associate Consultant (junior) => Consultant => Manager => Principal (directeur) => Partner (associé). 

Mais il est difficile d’établir des temps de passage pour chaque grade. Cela varie dans la mesure où le parcours des consultants n’est pas toujours linéaire. En effet, certains peuvent changer de trajectoire professionnelle ou faire un MBA avant de revenir. Les cabinets de conseil comme Bain & Company ont également plus tendance ces dernières années à écourter le processus de promotion (tous les 2-3 ans en moyenne après les premiers grades). Cela est justifié par la peur de voir les consultants changer de cabinet et chercher des promotions plus attrayantes chez les concurrents.

En revanche, certaines tendances générales se dégagent. La progression des premiers grades se fait plus rapidement. Ceci dit, le passage entre Associate Consultant et Manager peut prendre moins de 5 ans. Généralement, il faut compter 10 à 12 ans pour devenir partner/associé après l’entrée en tant qu’Associate Consultant.

Les rémunérations pratiquées sont par ailleurs très attractives et évoluent très rapidement. Les augmentations annuelles peuvent aller de 10 à 15% avec des sauts proportionnels au changement de grade. En effet, le salaire moyen à l’entrée pour les cabinets de stratégie se situe entre 50 et 60K€. Celui des consultants s’établit environ entre 70 et 130K€. Les managers, quant à eux, dépassent les 200K€ bruts annuels.

 

Zoom sur le recrutement en période de coronavirus

Malgré le fait que la situation économique soit critique, les recrutements au sein de Bain & Company n’ont pas été gelés. « Nous planifions nos recrutements à plus long terme que par le passé : plutôt cinq ans que trois ans. Mais nous maintenons le cap. Nous connaissons des cycles de récession tous les dix ans, Bain sait y faire face pour en sortir renforcé. Cela passe par le maintien de nos objectifs de recrutement. » précise le cabinet de conseil lors d’une interview avec Consultor.

Cela s’explique principalement par deux points essentiels. Le cabinet de conseil est sollicité par les clients en période de crise comme en période d’expansion. Les équipes traient ainsi de sujets variés mais restent sur le un niveau similaire en volume. « Dans le contexte actuel, de nombreux secteurs sont mis à rude épreuve et attendent des réponses de notre part, dans le retail, dans l’aéronautique ou dans l’entertainment par exemple. Par ailleurs, arrêter d’investir dans les talents signifierait prendre le risque de se priver d’une génération de talents, avec le danger de se retrouver avec des trous dans la raquette les années suivantes. »

Lire aussi : BCG, tout savoir sur les process de recrutement et les évolutions de carrière

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News