lundi, juin 21, 2021
AccueilActuActu écolesTechnologie, international, PGE… À quoi ressemble le néo-NEOMA ?

Technologie, international, PGE… À quoi ressemble le néo-NEOMA ?

NEOMA fête ses 150 ans alors que la pandémie fait toujours rage. Elle profite de son anniversaire pour faire le point à mi-parcours sur son plan stratégique et présenter les nouveautés du Programme Grande École, ainsi que le bilan de la crise du COVID-19 pour la business school.

 

Les 150 ans de NEOMA sont marqués par la pandémie, mais aussi par un cadeau à 80 millions d’euros : l’ouverture d’un tout nouveau campus sur Paris. L’école a ainsi su tirer partie de la crise pour insuffler de nombreuses nouveautés au sein de son Programme Grande École, mais aussi pour développer des innovations technologiques et pédagogiques.

 

COVID-19 : Le bilan de la crise

Aux débuts de la crise, NEOMA a dû gérer une double problématique : s’organiser au jour le jour et s’adapter, mais aussi conserver le cap stratégique. 

La première volonté de NEOMA était de conserver le lien entre toutes les parties prenantes de l’école. Ainsi, l’établissement s’est appuyé sur quatre piliers :

  • Le service Wellness qui accompagne les étudiants sur le plan médical, psychologique et propose un buddy system, qui a notamment permis une meilleure intégration des élèves internationaux. “Ce service Wellness va être une des composantes clés de l’école dans les années à venir. La qualité de vie et l’état psychologique des étudiants devient un élément très important”, précise Delphine Manceau, DG de NEOMA. L’école de management s’est également appuyée sur le service Wellness pour mettre en place des événements conviviaux, comme des cours de cuisine.
  • L’employabilité. L’offre proposée a été entièrement réorganisée. NEOMA a mis en place des ateliers de réorientation ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour permettre aux étudiants de mieux s’intégrer au sein de l’entreprise. “Il s’agissait de favoriser l’obtention de stages, d’alternances et d’un premier emploi dans un contexte difficile, mais aussi de faire face à l’inquiétude des étudiants”, explique Delphine Manceau. Plus de 500 alumni de NEOMA se sont mobilisés pour accompagner les élèves de l’école.
  • Le fonds de solidarité. La business school a mobilisé un fonds de solidarité spécial COVID, notamment pour pallier la disparition de jobs étudiants. 375 000€ ont été débloqués pour accompagner 700 élèves
  • L’international, élément important pour les Grandes Écoles. NEOMA a négocié pendant plusieurs mois avec ses partenaires pour rediriger les étudiants qui devaient réaliser leur expérience dans des pays qui fermaient leurs frontières. Au total, plus de 1000 étudiants ont pu aller en échange. Là encore, les diplômés de NEOMA à travers le monde ont accompagné les élèves de l’école.

En fin de compte, une enquête de satisfaction réalisée auprès des étudiants montre que 79% d’entre eux se déclarent satisfaits de l’accompagnement de l’école.

 

L’innovation et la Tech au cœur de NEOMA

La technologie a été au cœur de la réponse de NEOMA à la crise du coronavirus. L’école souhaite être un “challenger innovant”, une ambition qui semble être atteinte, puisque Poets & Quants a placé NEOMA dans sa liste des écoles les plus innovantes à suivre en 2021.

Il faut dire que NEOMA a su innover avec la mise en ligne d’un campus 100% virtuel, outil développé avec Laval Digital, qui est amené à se pérenniser. Le projet a d’ailleurs été initié bien avant la crise.

Pour NEOMA, l’avènement du digital durant la crise a permis de faire ressortir la complémentarité entre l’enseignement présentiel et distanciel. “Si le présentiel va revenir de manière massive, l’hybride restera”, indique la DG de NEOMA. 

Ainsi, l’école va déployer 30 salles hybrides permettant aux étudiants de différents campus d’assister aux mêmes cours. Cette évolution immobilière s’accompagne aussi de la mise en place de salles de créativités et d’espaces de coworking. 

 

Les nouveautés du Programme Grande École de NEOMA

La mise en place de ces nouveautés pour le PGE satisfait un objectif : répondre aux besoins des étudiants qui sont en quête de sens. “C’est un programme qui part des aspirations des étudiants”, indique Imen Mejri, directrice du PGE de NEOMA.

Une enquête a été lancée auprès des élèves. Elle fait ressortir quatre aspirations chez les élèves de l’école : 

  • “Je serai citoyen du monde”
  • “Je serai créatif et innovant”
  • “Je serai acteur de la digitalisation”
  • “Je serai capable de transformer la complexité en opportunité”

Avec les équipes pédagogiques, la business school est partie de ces quatre aspirations “pour créer de l’innovation et viser la passion.” Parmi les nouveautés, on retrouve le NEOSMART, un dispositif de peer learning, déjà lancé en phase de test cette année au sein de trois matières : la comptabilité, l’économie et les statistiques. Il affiche un taux de satisfaction parmi les étudiants de 70%. NEOSMART sera déployé pour les cours de langue et l’entrepreneuriat.

L’autre dispositif généralisé dès la rentrée 2021, c’est le lancement de la Coding School, une initiative menée en partenariat avec l’APHEC. Déployé en phase de test en 2020, cet outil sera mis en place dans plusieurs programmes et cours en septembre.

Dès la rentrée 2021, NEOMA lance quatre nouveaux parcours d’excellence à l’international :

  • Global In Big Data
  • Global in Law and Management
  • Global in Entrepreneurship & Family Business
  • Global in the Anglosphere

Le parcours Global in offre une expérience immersive qui n’est pas qu’académique, puisque les étudiants réalisent également deux stages à l’international, en plus de leurs deux semestres d’échange au sein de partenaires.

NEOMA souhaite aller plus loin sur la dimension internationale de son Programme Grande École. Dès la rentrée, la business school proposera 12 nouveaux parcours internationaux en double-diplôme et un parcours en triple-diplôme. NEOMA aura ainsi l’offre la plus large de doubles-diplômes à l’international avec 30 doubles-diplômes et 5 triples-diplômes. Parmi ces nouveaux parcours, nous retrouvons le MiM de Prague University, le MSc Business Analytics d’Elon University (USA), le MBA Business Management de Sun Yat Sen (Chine) ou encore le MiM Quantitative Finance de National Tsing Hua (Taiwan).

L’hybridation des compétences est au cœur du PGE de NEOMA. Récemment, la business school a signé un partenariat avec l’IRIS pour répondre aux attentes des étudiants intéressés par la géopolitique. Les élèves de l’école pourront se former à des sujets comme la géoéconomie, la gestion des risques la et responsabilité de l’entreprise ou encore la géopolitique et la prospective.

Évolution PGE NEOMA

 

La rentrée 2021 de NEOMA

NEOMA imagine une rentrée 100% en présentiel. “Nous imaginons une phase de décompensation pour réapprendre ce collectif. Nous pensons que c’est important que les étudiants reviennent sur le campus”, explique la DG de NEOMA. À noter que la business school imagine une rentrée sans jauge et entend accueillir 100% de ses étudiants. 

Cependant, à partir de janvier 2022, une nouvelle phase pédagogique sera mise en place, avec un mix présentiel-distanciel. “On utilisera le distanciel quand il apporte un plus”, précise Delphine Manceau. Aujourd’hui, NEOMA tente d’identifier les situations où le distanciel renforce l’expérience pédagogique.

 

International et diversité : l’ouverture à NEOMA

Le portefeuille de partenaires continue de grandir à NEOMA. Cette année, malgré la pandémie, l’école de commerce a signé 32 nouveaux partenariats, parmi lesquels Rotterdam School of Management, UT Dallas ou encore Stockholm School of Economics. Le développement du portefeuille fait partie des priorités du plan stratégique en cours de NEOMA : en 3 ans, le nombre de partenaires dépasse la barre des 100.

La diversité sociale fait aussi partie de l’ADN de NEOMA. Le budget bourse a triplé en deux ans. Cette année, 34% des étudiants de cette formation ont reçu une bourse pour un total de 2,2 millions d’euros. 26% des étudiants du Programme Grande École de NEOMA reçoivent une bourse du Crous et une bourse de NEOMA.

Lire aussi : NEOMA noue un partenariat avec Veuve Clicquot pour accompagner les étudiantes.

 

Réinventer la recherche à NEOMA

La recherche est au cœur des écoles de commerce. NEOMA recrute chaque année 20 enseignants-chercheurs et compte 72% d’internationaux. La production en matière de recherche de l’établissement est en forte croissance, avec un nombre d’articles multiplié par 2 en 4 ans et un nombre d’étoiles des publications multiplié par 2,5.

Face à l’incertitude qui frappe les entreprises, à cause du coronavirus ou d’autres facteurs comme la révolution technologique ou la transition environnementale, NEOMA souhaite apporter sa contribution au débat public.

Ainsi, NEOMA a identifié quatre pôles d’excellence dans lesquels elle souhaite devenir un expert incontournable :

  • The world we want. Ce sujet se penche sur le monde de demain qui sera plus respectueux de l’environnement ou des minorités, des notions qui préoccupent les entreprises.
  • The future of work. Les façons de travailler et de manager évoluent et NEOMA souhaite être expert sur cette question qui avait déjà donné lieu à un livre blanc avec Arts et Métiers ParisTech.
  • AI, Data Science and Business. Ici, NEOMA souhaite surtout adresser les problématiques organisationnelles et éthiques.
  • The complexity advantage. L’idée est de s’intéresser à la prise de décision dans un monde complexe qui évolue rapidement.

 “Ce sont des sujets qui répondent aux interrogations des entreprises et à leurs enjeux. Ils doivent aussi répondre aux enjeux des étudiants”, explique Delphine Manceau. NEOMA fait appel à l’interdisciplinarité pour répondre à ces problématiques qui nourrissent le Programme Grande École.

 

NEOMA, une école plus attractive que jamais

NEOMA se félicite d’un gain d’attractivité majeur au cours de cette période particulière. L’école a connu une hausse de 32% de candidatures pour le programme CESEM, une hausse qui se vérifie également dans tous les autres programmes. Le nombre de candidats pour le programme TEMA a été multiplié par 15 suite à son adhésion à la banque SÉSAME, quand le GBBA a pris 7%. La business school a également lancé un tout nouveau programme post-bac : le Bachelor en Management des Services en partenariat avec L’Oréal et Fauchon.

Du côté du concours ECRICOME, NEOMA enregistre une hausse du nombre de candidatures de 21% pour le TREMPLIN 2. Le nombre de candidats pour le concours post-prépa reste stable. En revanche, l’école observe une hausse de 53% du nombre de candidatures pour ses MS et MSc, s’inscrivant dans la dynamique à la hausse observée dans l’ensemble du marché. 

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News