samedi, décembre 5, 2020
Accueil Vie Pro Se Faire Recruter Recrutement : Comment rédiger la lettre de motivation parfaite selon les recruteurs

Recrutement : Comment rédiger la lettre de motivation parfaite selon les recruteurs

La lettre de motivation est toujours une étape complexe et périlleuse lorsque l’on candidate à un poste. Comment bien structurer ses propos ? Quelles informations faut-il intégrer ? Faut-il écrire une lettre plutôt longue afin d’expliquer en détail ses atouts ou faut-il plutôt opter pour un format synthétique ? Les recruteurs de Deloitte, Mazars, Simon-Kucher & Partners et Microsoft nous donnent leurs astuces !

 

Tout comme le CV, la lettre de motivation ne déroge pas à l’impératif d’une orthographe irréprochable. Il s’agit du premier point sur lequel il faut être vigilant. Une grossière erreur glissée au cœur d’une phrase peut facilement mettre à un terme à ton rêve d’intégrer une entreprise. Ainsi, il faut être vigilant sur ce point, ne pas hésiter à relire plusieurs fois sa lettre et même à la faire lire à des proches pour vérifier que les idées avancées sont claires.

Lire aussi : Comment rédiger le CV idéal selon les recruteurs ?

 

Faut-il encore rédiger une lettre de motivation

Entre les réseaux sociaux spécialisés, les rencontres qui se multiplient lors des forums comme dans les écoles, la question peut légitimement se poser. La lettre de motivation est-elle désuète ? Faut-il continuer à en écrire ?

Dans certaines entreprises, elle n’est plus aussi indispensable et le CV peut très bien suffire. « La lettre de motivation n’est pas un passage obligatoire chez nous. C’est pourquoi il est important de bien préciser sa recherche et ses disponibilités sur son CV. Cependant, la lettre de motivation reste intéressante pour un candidat qui n’a pas le profil type pour un poste, mais qui va expliquer son parcours et ses choix », indique Flora Quéré, Manager Recrutement et Stratégie d’Acquisition au sein du cabinet Mazars.

Pour Bessa Krasniqi, Lead Recruiter – Global Talent Acquisition EMEA chez Microsoft, le constat est similaire : « Les profils seniors ne rédigent plus de lettre de motivation, ce n’est pas un outil que je recommande forcément pour eux. Néanmoins, pour un jeune diplômé, cela peut lui permettre de donner plus de poids à sa candidature. »

 

Se renseigner sur l’entreprise

C’est un incontournable ! Si vous décidez d’envoyer une lettre de motivation à votre futur recruteur, il faut impérativement démontrer que vous connaissez la société que vous souhaitez intégrer ! « Il ne faut pas se concentrer uniquement sur des éléments généralistes, comme les chiffres clés que les services talents connaissent déjà », précise Flora Quéré.

Delphine Combier, HR Manager chez Simon-Kucher Partners, souligne quant à elle une bonne pratique qu’elle observe chez un nombre croissant de candidats qui postulent dans son cabinet : « La lettre de motivation générique, c’est rédhibitoire ! Mais nous voyons de plus en plus de jeunes diplômés appeler directement les collaborateurs de Simon-Kucher & Partners pour se renseigner, récolter des informations et construire leur lettre de motivation. C’est très apprécié. Indiquer, dans sa lettre, que vous avez eu un échange avec un de nos employés, c’est très révélateur de la motivation et de l’intérêt du candidat ! »

La lettre de motivation a aussi vocation à démontrer que vous avez fait les recherches nécessaires sur l’entreprise. « Il est facile d’affirmer sa curiosité en mettant en lumière un fait d’actualité sur une société », explique Bessa Krasniqi. « Aujourd’hui, toutes les entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux, sur LinkedIn, Twitter et même Instagram ! Nous donnons plein d’informations qui sont autant de matière à exploiter pour nos candidats et qui peuvent leur permettre de personnaliser leur lettre de motivation », complète la recruteuse de chez Mazars.

 

Bien travailler l’accroche de sa lettre de motivation

La manière dont vous commencez votre lettre de motivation est déterminante. Encore une fois, si le premier paragraphe est peu engageant, le recruteur ne poursuivra probablement pas la lecture. « Nous recevons beaucoup de candidatures et le temps dédié à chaque lettre de motivation est assez court. Il faut aller droit au but, dès l’introduction. Il faut également débuter par une accroche qui nous donne envie d’aller plus loin », conseille Evelyne Saïman, Talent Acquisition Director de Deloitte.

Outre l’accroche, la transition avec l’introduction et le reste du texte est cruciale. « Après avoir évoqué l’actualité de l’entreprise ou un élément intéressant glané au cours des échanges avec nos collaborateurs, le candidat peut développer sa motivation dans le reste de sa lettre », précise Delphine Combier.

 

La structure de la lettre de motivation

C’est également une question importante lorsque l’on travaille sur sa candidature. Quelle forme donner à son texte ? Comment aborder les sujets ? Dans quel ordre ? Pour Flora Quéré, cette lettre de motivation doit avant tout comporter trois parties. « Dans le premier paragraphe, il faut aborder son parcours et rester court et concis : qui je suis, ce que je recherche et pourquoi. Dans un second temps, il faut se centrer sur l’entreprise, expliquer pourquoi on souhaite intégrer cette structure de manière franche et authentique. Enfin, dans le troisième paragraphe, le candidat doit aborder sa relation avec l’entreprise : pourquoi il pense être la bonne personne pour ce poste, quelles sont les compétences qu’il peut mettre en avant dans son job et comment nous pouvons travailler ensemble. »

Concernant la taille qu’il faut donner à votre lettre de motivation, Bessa Krasniqi invite les candidats à se mettre dans la peau du recruteur. « Il faut rester court, percutant, sincère et personnaliser au maximum cette lettre ! Il faut se poser cette question : la personne qui la lira aura-t-elle le temps de lire trois pages ? »

 

Rester soi-même dans sa lettre de motivation

AEncore une fois, il est important de ne pas se survendre, mais de toujours mettre en avant ses compétences, ses réalisations. « Le recruteur attend du candidat qu’il sache en dire plus sur son expertise et qu’il puisse étayer ses arguments avec des exemples, des chiffres et des éléments concrets », conseille Evelyne Saïman.

L’idéal : rester fidèle à soi-même tout en séduisant son recruteur, « se vendre, tout en étant authentique », résume Delphine Combier. « Une lettre bien faite donne envie de lire le CV. Ce n’est que du marketing qui donnera envie de rencontrer le candidat », conclut la HR Manager de Simon-Kucher & Partners.

Follow us !

38,119FansJ'aime
10,200SuiveursSuivre
2,161SuiveursSuivre

Must Read

BCG : Tout ce qu’il faut savoir sur les process de recrutement et les carrières proposées

Boston Consulting Group (BCG) est l'un des cabinets de conseils les plus prestigieux au monde. Il fait partie des Big Three aux côtés de...

Koh-Lanta : Tout savoir sur Ava, diplômée SKEMA

Lors de la première émission de Koh-Lanta : les 4 Terres, diffusée ce vendredi 28 août, tu auras peut-être la chance d'apercevoir une diplômée de SKEMA !

L’ESSCA module ses frais de scolarité en fonction des revenus des familles

Il y a plusieurs années, Business Cool s’interrogeait sur la possibilité que les écoles de commerce modulent les frais de scolarité « à la tête...

Coronavirus : L’astuce d’Elon Musk pour réduire les coûts chez Tesla

Toutes les entreprises sont frappées de près ou de loin par la crise économique liée au coronavirus. De nombreuses sociétés ont dû réduire les...

Related News

BCG : Tout ce qu’il faut savoir sur les process de recrutement et les carrières proposées

Boston Consulting Group (BCG) est l'un des cabinets de conseils les plus prestigieux au monde. Il fait partie des Big Three aux côtés de...

Koh-Lanta : Tout savoir sur Ava, diplômée SKEMA

Lors de la première émission de Koh-Lanta : les 4 Terres, diffusée ce vendredi 28 août, tu auras peut-être la chance d'apercevoir une diplômée de SKEMA !

L’ESSCA module ses frais de scolarité en fonction des revenus des familles

Il y a plusieurs années, Business Cool s’interrogeait sur la possibilité que les écoles de commerce modulent les frais de scolarité « à la tête...

Coronavirus : L’astuce d’Elon Musk pour réduire les coûts chez Tesla

Toutes les entreprises sont frappées de près ou de loin par la crise économique liée au coronavirus. De nombreuses sociétés ont dû réduire les...

Coronavirus : Grenoble EM dépense 1,2 million d’euros pour s’équiper de « Hyflex rooms »

Grenoble École de Management investit un montant de 1,2 million d'euros sur l'année scolaire 2020-2021 pour la création de 32 salles de cours nommées...