Tu es étudiant en école de commerce ou en école d’ingénieurs et tu cherches actuellement un stage, mais tu n’as aucune idée de la manière avec laquelle tu souhaites rédiger un CV ? Les recruteurs de Deloitte, Microsoft, Simon-Kucher & Partners et Mazars te donnent les bonnes pratiques à suivre !

 

Avant de commencer à réaliser son CV, il y a quelques petites astuces importantes à garder en tête. La première : rédiger un CV dans la même langue que l’annonce ! « Nous recevons beaucoup de CV en anglais alors que nos offres sont en français. Néanmoins, ce n’est pas ce qui nous permet de déterminer le niveau d’un candidat dans cette langue. Si l’annonce est en français, il faut envoyer un CV en français. », explique Evelyne Saïman, Talent Acquisition Director de Deloitte.

Autre élément à garder en tête : il faut adapter ton CV ! Ce travail n’est pas réservé uniquement à la lettre de motivation. En effet, les recruteurs apprécient davantage un travail personnalisé, plutôt qu’une candidature générique. « Il n’y a pas de CV type pour toutes les entreprises. Il y a un CV pour chaque métier. Nous voyons passer beaucoup de candidatures qui sont belles, mais trop génériques. Il est important de les personnaliser. Il faut commencer par indiquer, dès le début, le type de poste recherché. C’est une dimension que l’on voit très peu chez les candidats qui ont un profil junior », observe Delphine Combier, HR Manager chez Simon-Kucher Partners.

 

Bien introduire son CV

Avant de donner ses coordonnées, de détailler ses expériences ou ses compétences, il est important d’expliciter sa recherche, sur une ou deux lignes. « Il faut donner un titre à son CV pour aiguiller les recruteurs. Ensuite, expliquer, en quelques phrases, sa recherche, mais également son état d’esprit et sa passion pour un secteur d’activité », indique Bessa Krasniqi, Lead Recruiter – Global Talent Acquisition EMEA chez Microsoft.

L’objectif est de donner un maximum de détails aux recruteurs, afin de mieux comprendre la recherche du candidat. « Il faut bien expliquer la fonction ciblée, si le candidat recherche un stage, un stage de fin d’études ou un premier emploi ainsi que ses disponibilités. Cela offre plus de clarté au recruteur », poursuit Flora Quéré, Manager Recrutement et Stratégie d’Acquisition au sein du cabinet Mazars. « En début de CV, je trouve intéressant d’avoir quelques lignes qui reprennent les éléments forts de sa personnalité. Ce sont des éléments qui vont pousser le recruteur à lire la candidature », précise Delphine Combier.

 

Quelques conseils de base

« Les fautes d’orthographe : c’est rédhibitoire ! », commente la HR Manager de Simon-Kucher & Partners. Un constat partagé par tous les recruteurs. On ne le répètera jamais assez, mais il est important de bien vérifier et relire plusieurs fois son CV ! « Il faut faire lire son CV à son entourage avant de l’envoyer. Cela permet également de vérifier la clarté des informations avancées », conseille Evelyne Saïman.

Autre conseil important : rester soi-même. « Ce n’est pas possible de voir des mensonges sur un CV. Les recruteurs s’en rendent toujours compte à un moment ou à un autre », affirme Delphine Combier. « Il faut réaliser un bilan honnête et réaliste de ses compétences, notamment sur les langues. Si un candidat indique pratiquer un anglais courant et qu’il n’est pas capable de tenir une conversation en entretien, cela provoque un effet déceptif. » complète Flora Quéré.

 

Mettre en avant ses réalisations

Tous les recruteurs s’accordent à dire qu’il vaut mieux faire ressortir les objectifs atteints lors de ses précédentes expériences professionnelles. « Il est très important de donner des KPI chiffrés afin de montrer ses résultats », explique la Manager Recrutement et Stratégie d’Acquisition de Mazars. « Les CV des candidats manquent parfois d’illustrations. Il ne suffit pas de mettre le nom du projet sur lequel vous avez travaillé. Ce que nous attendons, c’est plutôt la taille des projets, ce que le candidat a apporté à ce projet… », constate Delphine Combier.

La mise en lumière de ses réalisations concerne également les centres d’intérêts et tout le volet associatif. Attention, cependant, à veiller à mettre des éléments pertinents dans cette catégorie. « Ce qui nous intéresse, c’est de savoir comment ces passions nourrissent le candidat, ce que cela apporte à ses compétences. Une personne qui a fait du théâtre pendant 10 ans peut faire ressortir le fait qu’elle est capable de s’exprimer en public », poursuit la HR Manager de Simon-Kucher & Partners. « Il y a des façons concrètes de mettre en avant ses centres d’intérêts. Plutôt que d’indiquer qu’on est passionné de cinéma, on peut expliquer qu’on a participé à la réalisation d’un court-métrage, par exemple », complète Bessa Krasniqi.

 

Quelle forme doit prendre le CV ?

Faut-il être original et opter pour un design audacieux qui sautera aux yeux des services de recrutement ? La tentation peut être grande face à la quantité de candidatures reçues par les recruteurs chaque jour. Cependant, ces derniers s’accordent à dire qu’il faut savoir rester simple et sobre. « Il faut que le CV soit aéré. Il faut bien soigner le visuel. Mais nous restons dans un environnement où nous privilégions la sobriété. Pour certains profils plus orientés digital, vous pouvez mettre un QRCode qui renvoie à vos réalisations, mais s’il s’agit de rediriger les recruteurs vers son profil LinkedIn, cela n’a que peu de valeur ajoutée », explique Evelyne Saïman.

Chez Microsoft, le constat est similaire. « Il ne faut pas faire un CV qui comporte trop de couleurs, mais opter pour un style sobre, avec des couleurs neutres comme le noir, le blanc ou le bleu. Dès que les couleurs utilisées sont trop agressives, l’attention du recruteur ne se porte plus sur le contenu. Il faut également veiller à faire un CV concis et synthétique. Il est important de garder à l’esprit qu’il constitue votre carte de visite, vous permettant d’accéder à la deuxième étape qu’est l’entretien. Il faut donc conserver une part de magie pour cet échange », conclut Bessa Krasniqi.

 

Lire aussi : Comment rédiger une lettre de motivation en banque ?