jeudi, novembre 26, 2020
Accueil Vie Pro Entreprises Les certificats de compétences

Les certificats de compétences

En tant qu’étudiant ou jeune diplômé, tu as la possibilité d’enrichir ton CV et surtout de faire reconnaître tes compétences et aptitudes professionnelles grâce aux certificats de compétences. Ces certifications te permettront de faire la différence lors de tes recherches d’emploi, d’évoluer plus rapidement ou d’augmenter tes chances pour une reconversion professionnelle réussie ! 

 

Qu’est-ce qu’un certificat de compétences ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe 4 différents certificats de compétences : le certificat de compétences professionnelles (CCP), le certificat de qualification professionnelle (CQP), la validation des acquis de l’expérience (VAE) et le certificat de compétences en entreprise (CCE).

Ces certificats de compétences sont destinés à toutes les personnes qui souhaitent valoriser leurs compétences, connaissances et aptitudes acquises durant leurs expériences professionnelles antérieures.

Il existe huit niveaux de qualification qui évalue les savoirs et compétences acquis grâce au nouveau cadre national des certifications professionnelles.

Nouvelle nomenclature au 01.01.2020 Équivalence
Niveau 1 Savoirs de base
Niveau 2
Niveau 3 CAP
Niveau 4 Bac
Niveau 5 Bac+2/DUT/BTS
Niveau 6 Licence
Niveau 7 Master
Niveau 8 Doctorat

 

Chaque certification professionnelle est évaluée en fonction des critères suivants :

  • Le niveau des savoir-faire (en fonction de la complexité et de la technicité d’une activité dans un processus de travail)
  • La complexité des savoirs associés à l’exercice de l’activité professionnelle
  • Le niveau de responsabilité et d’autonomie au sein de l’organisation de travail

Enfin, il existe trois types de certification professionnelles :

  • Les diplômes et titres professionnels délivrés au nom de l’État
  • Les titres d’organismes de formation ou de chambres consulaires
  • Les certificats créés par les branches professionnelles (CQP)

À savoir :

  • Ce nouveau cadre national des certifications professionnelles a été introduit par l’article 31 de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.
  • Lorsqu’une formation est inscrite au RNCP, cela signifie qu’elle est reconnue et certifiée par la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP).

 

Les différences entre les certificats de compétences

Dans cette partie nous te détaillerons les spécificités de chaque certification de compétences.

 

La validation des acquis de l’expérience (VAE)

La VAE permet à toute personne de faire valider les acquis de son expérience afin d’obtenir une certification professionnelle. Il faut savoir que la durée du VAE est de 12 mois.

Autre élément important. Il s’agit d’un droit individuel inscrit dans le Code du travail et dans le Code de l’éducation. Tout le monde peut faire une VAE étant donné qu’il n’y aucun critère d’âge, de statut (bénévole, intérimaire, salarié, artisan, etc.) ou d’expérience professionnelle (CDI, CDD, intérim, bénévolat, etc.) ! La seule condition pour prétendre à une VAE est d’avoir une expérience professionnelle d’au moins un an directement liée à la certification professionnelle visée (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle).

Grâce à la VAE, tu pourras obtenir :

  • Un diplôme ou titre professionnel national délivré par l’État
  • Un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur
  • Un titre délivré par un établissement d’enseignement supérieur
  • Un certificat de qualification professionnelle créé par la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) d’une branche professionnelle (qui doivent être inscrites au RNCP)

La VAE est souvent un tremplin dans l’acquisition d’un autre certificat de compétences tels que le titre professionnel (CCP) ou le certificat de compétences professionnelle (CQP).

Pour l’obtenir, il faudra remplir un dossier de candidature à la validation des acquis de l’expérience. Une fois le dossier validé, tu bénéficieras d’un accompagnement (fortement recommandé) avant ton évaluation des acquis de l’expérience. Pendant cette phase, tu devras renseigner l’intégralité de ton parcours professionnel avec une éventuelle mise en situation et un entretien avec un jury. Il n’y a que trois résultats possibles :

  • La validation totale de ton dossier
  • La validation partielle qui permet tout de même d’obtenir un ou plusieurs certificats de compétences, mais certaines de tes aptitudes devront faire l’objet d’un contrôle complémentaire
  • Le refus de validation

Lire aussi : Entretien d’embauche : comment parler de soi ? 

 

 

Le titre professionnel ou certificat de compétences professionnelle (CCP)

Le titre professionnel est une certification d’État élaborée et délivrée par le ministère du Travail. Celui-ci favorisera ton accès à l’emploi et/ou contribuera à ton évolution professionnelle. Il faut noter que tous les titres professionnels sont enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Ce certificat atteste de l’acquisition de connaissances, compétences et aptitudes nécessaires pour un emploi donné.

Le titre professionnel s’adresse à toute personne qui souhaite acquérir une qualification professionnelle, quel que soit le domaine et le niveau de qualification.

Toutefois, elle s’adresse en priorité aux personnes :

  • en cours de reconversion professionnelle (en recherche ou en situation d’emploi) ;
  • déjà titulaires d’un diplôme de niveau 5 (bac+2), qui souhaitent se spécialiser sur un titre professionnel via l’apprentissage ;
  • expérimentées qui aimeraient valider les compétences acquises en vue d’une promotion sociale par l’obtention d’une qualification reconnue ;
  • sorties du système scolaire et qui souhaitent acquérir une qualification dans un secteur précis, que ce soit dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Tu peux obtenir ce certificat de compétences grâce à une formation professionnelle, à l’apprentissage ou par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Si tu souhaites prétendre à un CCP en passant par la voie de l’apprentissage, tu devras être titulaire d’un diplôme ou d’une certification professionnelle attestant d’au moins niveau 3 (CAP) ou être un jeune âgé de 16 à 25 ans sans diplôme ou n’ayant que le diplôme national du brevet ou du certificat de formation générale sorti du système scolaire. En passant par la formation professionnelle, tu devras, à l’issue d’un parcours continu, te préparer à la maîtrise de l’intégralité des compétences nécessaires à l’obtention du titre. Si tu passes par la VAE, tu devras  être doté d’un an d’expérience professionnelle lié avec le titre professionnel visé

Ensuite, tu devras assister à l’examen organisé par un centre agréé par la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation du travail et de l’emploi (DIRRECTE).

À savoir :

  • Il existe plus de 300 titres professionnels qui figurent dans la liste du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

 

Le certificat de qualification professionnelle (CQP)

Le certificat de qualification professionnelle CQP est une certification créée et délivrée par une ou plusieurs commissions paritaires nationales de l’emploi (CNPE) de branche professionnelle. Ce certificat permet d’obtenir la reconnaissance des compétences et des savoir-faire nécessaires par l’ensemble des entreprises d’une même branche professionnelle.

Celui-ci s’adresse aussi bien aux salariés qu’aux personnes en recherche d’emploi ou encore aux jeunes qui souhaitent compléter leur formation initiale. D’autre part, le CQP t’ouvrira les portes de nouveaux métiers avec de nouvelles responsabilités. Il peut être préparé dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, mais aussi à travers une formation conçue par ton employeur via un plan de développement des compétences (anciennement plan de formation).

Tu peux également préparer ton CQP par la validation des acquis de l’expérience (VAE), si celui-ci est enregistré au RNCP et si tu justifies d’au moins un an d’expérience en rapport avec le certificat de qualification professionnelle. Pour cela, contacte soit un conseiller Cap Emploi, ton conseiller Mission locale, ton conseiller Pôle Emploi, un référent VAE ou bien l’opérateur de compétences (OPCO) de ta branche professionnelle.

Toutefois, le CQP ne dispose pas de la même reconnaissance juridique ! Certains sont seulement reconnus par les branches professionnelles concernées, tandis que les CQP enregistrés au répertoire national des certifications professionnelles sont reconnus auprès des autres branches.

À savoir :

  • Le CQP est un titre correspond à un niveau 3 (anciennement niveau V), c’est-à-dire niveau CAP qui atteste de l’aptitude d’un individu pour un métier.
  • 501 certificats de qualification professionnelle sont enregistrés au RNCP.

 

Le certificat de compétences en entreprise (CCE)

Enfin, il existe le certificat de compétences en entreprise (CCE), délivré par CCI France et répertoriée par la Commission nationale des certifications professionnelles (CNCP). Cette certification, destinée à tous, permet d’attester de la maitrise de compétences apprises suite à une formation ou à une expérience professionnelle et de développer ton employabilité. Le CCE certifiera tes compétences sans avoir à justifier d’un diplôme.

En revanche, il faut savoir que ce dispositif certifie les compétences d’un salarié autour de six domaines d’activités : communiquer, développer, gérer, manager, organiser et produire. Le processus de certification s’effectue au cœur de l’entreprise avec un accompagnement par un centre de formation continue agréé par les CCI.

À savoir :

  • Le CCE a une durée de validité de cinq ans.

Lire aussi : Faut-il postuler à un job quand on n’a pas l’expérience requise ? 

Foire aux questions à propos des certificats de compétences

Quelle est la différence entre un certificat et une attestation ?

L’attestation est une déclaration, verbale ou écrite, qui témoigne l’existence ou la véracité d’un fait. Alors qu’un certificat est un document délivré par une autorité compétente pour attester un fait ou un droit.

 

Quelle est la différence entre un diplôme et un titre ?

Un diplôme est seulement délivré par l’État, l’Éducation nationale, et les universités et les Grandes Écoles. Un titre certifié est inscrit au RNCP et assure la valeur professionnelle et son niveau de qualification.

 

Pour conclure, afin que ce soit plus clair, nous t’avons résumé les différents certificats de compétences sous forme de tableau :

CCP CQP VAE CCE
Définition Titre professionnel certifié par le ministère du Travail Certificat de qualification professionnelle, créé et délivré par une branche professionnelle Validation des acquis de l’expérience Certificat de compétences en entreprise
Pourquoi ? Acquisition de compétences professionnelles spécifiques, favorise l’accès à l’emploi, favorise l’évolution professionnelle du titulaire Reconnaissance de compétences et savoirs nécessaires à l’exercice d’un métier Valide les acquis de son expérience professionnelle dans le but de l’acquisition d’un diplôme, d’un certificat de qualification ou d’un titre à finalité professionnelle Reconnaissance des compétences détenues à des fins de valorisation de parcours, de mobilité ou de candidature à un emploi
Pour qui ? Pour tous Pour tous Pour tous Pour tous
Comment l’obtenir ? Apprentissage, VAE, formation professionnelle Formation (contrat de professionnalisation ou plan de développement de compétences) Dossier, mise en situation et évaluation devant un jury de professionnels Démarche auprès de l’entreprise et du centre de formation de la CCI

Follow us !

37,976FansJ'aime
8,971SuiveursSuivre
2,011SuiveursSuivre

Must Read

L’asso de littérature d’emlyon, Libr’Air, lance son salon du livre !

Il y a deux ans, emlyon business school a créé une association étudiante sur la littérature, Libr’Air. Pour la première fois de son histoire,...

Le classement 2020 des 50 entreprises préférées des étudiants

Certaines entreprises font plus briller les yeux des étudiants que d’autres, comme le conseil pour les écoles de commerce ou l’aéronautique pour les ingénieurs....

Changer de vie, changer de métier : comment faire ? Nos astuces !

Comment changer de vie ? Voilà une question qui émerge dans l’esprit de nombreuses personnes, mais qui reste souvent sans réponse. Selon une étude d’OpinionWay...

emlyon débloque plus de 600 000€ pour ses étudiants

Le coronavirus a provoqué un élan de solidarité au sein des Grandes Écoles françaises et certaines ont mobilisé leur fondation et les alumni pour...

Related News

L’asso de littérature d’emlyon, Libr’Air, lance son salon du livre !

Il y a deux ans, emlyon business school a créé une association étudiante sur la littérature, Libr’Air. Pour la première fois de son histoire,...

Le classement 2020 des 50 entreprises préférées des étudiants

Certaines entreprises font plus briller les yeux des étudiants que d’autres, comme le conseil pour les écoles de commerce ou l’aéronautique pour les ingénieurs....

Changer de vie, changer de métier : comment faire ? Nos astuces !

Comment changer de vie ? Voilà une question qui émerge dans l’esprit de nombreuses personnes, mais qui reste souvent sans réponse. Selon une étude d’OpinionWay...

emlyon débloque plus de 600 000€ pour ses étudiants

Le coronavirus a provoqué un élan de solidarité au sein des Grandes Écoles françaises et certaines ont mobilisé leur fondation et les alumni pour...

Le BNEM crée une charte pour lutter contre les discriminations en Grande École

Le Bureau national des étudiants en école de management (BNEM) a mis en place une charte pour lutter contre le sexisme et les discriminations...