Nous, c’est Clara et Laura ! Amies depuis plus de 10 ans, on ne se quitte plus depuis le collège, mis à part pendant nos deux années de prépa (respectivement à Henri IV et aux Maristes). On s’est retrouvée à HEC Paris et on s’est rapidement mis en tête de monter ensemble un projet qui ait du sens, en dehors des bancs de l’école. En janvier 2019, la machine était en route et nous fondions HEC for Women !

 

Qu’est-ce qui vous a poussées à monter ce projet ?

Ce projet est né du constat que nombre de femmes se limitent trop souvent dans leurs orientations académiques et professionnelles, notamment par manque de modèles à suivre. Convaincues que la réussite d’une peut en inspirer d’autres, on a pour ambition de dresser un panorama mondial de femmes au parcours inspirant pour faire émerger davantage de role models.

 

Pourquoi vouloir mettre en avant ces role models ?

Ne pas avoir de modèle qui nous ressemble empêche la projection. Ainsi, pour une jeune fille :

  • Ne pas voir de femmes en situation de pouvoir restreint sa capacité de projection et tend à limiter ses ambitions ;
  • Ne pas voir de femmes dans des filières spécifiques laisse à penser que « ce n’est pas fait pour les filles » ;
  • Voir une écrasante majorité de modèles masculins induit une dévalorisation du genre féminin.

HEC For Women

Concrètement, quel est votre mode d’action ?

Nous comptons réaliser des interviews vidéo de femmes au parcours inspirant sur leurs expériences et leurs difficultés. Elles donneront également leurs conseils.

En parallèle, pour chaque pays visité, nous approfondirons un sujet spécifique (de l’entreprenariat féminin au Vietnam, à la question des « leftover women » en Chine) afin de comprendre la situation locale, ses implications culturelles et historiques sous-jacentes ainsi que les mutations en cours.

 

Quelle est votre feuille de route ?

On inaugurera la 1ère édition de HEC for Women en Asie. Le départ est prévu le 28 janvier prochain, pour 6 mois d’aventures !  Six mois, six pays : Vietnam, Inde, Japon, Corée du sud, Chine, Indonésie.

Mais le projet s’inscrit sur le long terme, nous cherchons déjà une équipe d’élèves prête à reprendre le flambeau l’année prochaine !

HEC For Women

 

Pourquoi donner une dimension internationale à ce projet ?

Nous avons décidé d’aller à l’étranger et de sortir de notre vision européo-centrée pour interroger la question de l’égalité des genres dans d’autres référentiels et enrichir notre réflexion. En effet, si la lutte féministe est née en Occident, le combat pour l’égalité des genres prend une dimension universelle tout en révélant des spécificités culturelles.

 

Comment suivre votre aventure ?

Tout l’enjeu était de savoir comment développer un média qui diffuse des messages d’inspiration au quotidien. Nous avons donc créé différentes plateformes pour mettre en avant nos rencontres, relayer les informations qui nous ont marquées, partager le contenu qui nous inspire (films, livres, podcasts) et pour tenir au courant les internautes de notre quotidien !

HEC For Women

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

 

Lire aussi : L’aventure HEC United.