Le rapport de la CGE, paru au mois de juin, est une véritable référence en matière d’indicateurs de l’insertion professionnelle des étudiants des différentes écoles d’ingénieurs et de management. Nous te proposons de découvrir le salaire moyen des ingénieurs en France.

 

Le salaire moyen des ingénieurs en 2020

Il est évident que le salaire moyen variera selon ton école d’origine, ta spécialité, le pays où tu exerceras ton métier ainsi que l’entreprise dans laquelle tu seras employé. Il est donc compliqué d’établir un salaire moyen pour l’ensemble des spécialités du métier d’ingénieur. Cependant, voici un graphique directement issu du rapport de la Conférence des Grandes Écoles (CGE) qui fait ressortir les salaires moyens des diplômes de la promotions 2019.

salaire moyen ingénieurs rapport CGE 2020

 

Comme tu peux le voir, près de 30% des ingénieurs issus de la promotion 2019 gagnent plus de 38 000€ par an, alors qu’un tiers de la promotion des ingénieurs perçoit entre 30 000€ et 35 000€.

En 2020, le salaire moyen brut annuel des ingénieurs s’élève à 35 234€ contre 34 661€ en 2019, soit une hausse de 1,65%. Cependant, quand on compare le salaire moyen brut avec primes, celui de 2019 est plus élevé : 38 281€ contre 37 771€.

L’école d’ingénieurs reste donc un très bon investissement puisque les écoles sont majoritairement publiques et les frais de scolarité pour les intégrer restent peu élevés par rapport à d’autres types de Grandes Écoles.

Lire aussi : Comment les diplômés de Grandes Écoles sont-ils perçus par les recruteurs ? 

Les facteurs qui influent sur le salaire des ingénieurs

Le statut

Les ingénieurs qui ont le statut de cadre touchent environ 35 826€ contre 28 473€ pour les autres, soit un salaire inférieur de 7 353€ avec une différence de 20,5%.

 

Le lieu de travail

Les ingénieurs franciliens gagnent environ 16% de plus que leurs homologues qui ont préféré travailler en région. En effet, en Île-de-France, les ingénieurs interrogés ont déclaré qu’ils gagnaient 38 384€ contre 33 041€ pour les ingénieurs d’autres régions de France.

Évidemment, cette différence s’explique par le coût élevé de la vie plus élevé en Île-de-France qu’ailleurs au sein de l’Hexagone !

Toutefois, l’appel de l’étranger a eu raison des ingénieurs. En effet, ils affectionnent tout particulièrement l’Allemagne, le Luxembourg, la Belgique et l’Espagne. Certains pays sont plus attractifs, car ils permettent de toucher un salaire bien plus important qu’en France.

salaire ingénieur moyen brut annuel étranger UE

Cependant, six ingénieurs sur dix travaillent hors de l’Union européenne. Leurs destinations favorites sont le Royaume-Uni, la Suisse, la Chine, le Canada et les États-Unis.

salaire brut annuel moyen ingénieur étranger

À savoir : 

  • Le contrat d’expatriation est plus courant pour les ingénieurs.

 

La taille de l’entreprise

Le salaire augmente fatalement avec la taille de l’entreprise. En ce qui concerne les ingénieurs, nous pouvons observer un écart de salaire de 15% entre ceux qui sont employés dans une entreprise de moins de 10 salariés et ceux qui ont intégré un grand groupe comme tu peux le voir ci-dessous.

salaire moyen brut annuel ingénieurs taille de l'entreprise

Le secteur d’activité

Près d’un tiers des ingénieurs de la promotion 2019 ont intégré une société de conseil où le salaire moyen est estimé à 35 142€, pour un salaire médian de 34 500€. En deuxième position, nous retrouvons le secteur des TIC-services avec 16,7% des ingénieurs. Ils gagnent en moyenne 36 269€. Vient ensuite le secteur de la construction/BTP avec un salaire moyen de 35 587€, puis le secteur de l’industrie des transports qui propose un salaire moyen de 36 701€. À savoir que ce sont ces secteurs qui « offrent environ la moitié des emplois aux nouveaux ingénieurs » selon la CGE

Le secteur de l’industrie agroalimentaire a séduit également 4% de la promotion 2019 pour un salaire moyen de 31 061€. Enfin, vient le secteur de l’énergie qui propose un salaire moyen brut annuel de 37 323€.

Cependant, les secteurs les plus rémunérateurs sont les suivants :

  • Activités financières et d’assurance avec un salaire moyen brut annuel de 42 328€ (43 331€ pour les hommes et 38 983€ pour les femmes) ;
  • Industrie des technologies de l’information et de la communication (TIC) avec un salaire moyen de 38 395€ (38 194€ pour les hommes et 39 243€ pour les femmes) ;
  • Énergie (production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné) avec un salaire moyen de 37 323€ (37 237€ pour les hommes contre 37 588€ pour les femmes) ;
  • L’industrie automobile, aéronautique, navale, ferroviaire avec un salaire moyen de 36 701€ (36 720€ pour les hommes contre 36 644€ pour les femmes) ;
  • Activités informatiques et services d’information (TIC Services) avec un salaire moyen de 36 269€ (36 419€ pour les hommes contre 35 670€ pour les femmes).

A contrario, le secteur le moins rémunérateur est le secteur de l’agroalimentaire, pour les hommes comme pour les femmes. À noter que les secteurs qui enregistrent le moins d’écart salarial entre les hommes et les femmes sont les secteurs du conseil, TIC-services, les industries des transports et de l’énergie sans compter qu’ils offrent les meilleurs salaires !

 

Le double-diplôme ingénieur-manager

Si tu effectues un double-diplôme ingénieur-manager, tu auras davantage d’opportunités professionnelles et notamment un choix plus large choix de postes à hautes responsabilités et de secteurs étant donné que les étudiants titulaires d’un double-diplômes sont très appréciés et recherchés sur le marché de l’emploi ; sans compter que les doubles-diplômés évoluent plus rapidement professionnellement et sont mieux payés même au début de leur carrière (environ 10% de plus que leurs collègues).

Lire aussi : Les doubles-diplômes en école de commerce, un eldorado ? 

Salaire des ingénieurs en 2020 : Des inégalités hommes-femmes

Les femmes et les hommes ne sont pas traités de la même manière sur le marché de l’emploi. En effet, sur le sujet de l’insertion professionnelle, celles-ci ne sont que 65,5% à obtenir un contrat avant l’obtention de leur diplôme contre 68,4% chez leurs homologues masculins.

Concernant le type de contrats, là encore, elles sont majoritairement embauchées en CDD : 23,2% contre 11,1% chez les hommes. Les femmes ingénieurs ne sont que 74,4% à avoir décroché un CDI contre 87% des hommes. Et ce n’est pas tout !

La CGE estime que l’écart de salaires entre hommes et femmes (ingénieurs et managers) est de 6%, cela correspond à une différence de l’ordre de 2 000€ à 3 000€ par an. Mais en ce qui concerne, les salaires des femmes ingénieurs, 80% d’entre elles toucheraient entre 26 000 et 40 000€ par an. Tandis que 80% des hommes ingénieurs percevraient un salaire entre 30 000€ et 42 000€. Voici un tableau détaillé de la CGE des salaires hommes-femmes.

salaire moyen ingénieur hommes femmes lieu de travail en france

D’autre part, nous retrouvons les femmes essentiellement dans le secteur de la qualité, hygiène, sécurité, environnement, normalisation et de la certification pour un taux de féminisation de 57,5% et un salaire moyen de 32 583€. En deuxième position, nous retrouvons le secteur des achats/approvisionnements et logistique qui enregistre un taux de féminisation de 43,2% et un salaire moyen de 35 486€.  À savoir que le taux de féminisation désigne « la part des emplois de cette classe d’emplois qui sont occupés par des femmes » selon l’INSEE.

Cependant, les femmes sont sous représentées dans le secteur de l’étude et développement en systèmes d’information, réseaux et télécommunications, informatique industrielle et technique Pourtant, ce sont dans ces secteurs que les écarts de salaires sont le moins importants.

Lire aussi : Le top 25 des entreprises qui paient les plus gros salaires en 2019