Après le départ de Nathalie Hector, Directrice du PGE qui a rejoint SKEMA BS, c’est au tour de Philippe Monin, Directeur académique, de quitter emlyon à la fin du mois. Cette annonce se fait en parallèle du recrutement d’une remplaçante pour Nathalie Hector, qui n’est autre que la directrice du PGE de NEOMA, Sylvie Jean.

 

Après avoir passé 27 ans au sein d’emlyon, Philippe Monin, qui a été professeur, puis Directeur de la Transformation, avant de devenir Directeur académique de l’institution, a annoncé son départ pour la fin du mois de mai. Il explique notamment dans la presse qu’il quittera l’école « sans regret, en plein accord avec la direction générale actuelle et serein sur le cap que l’école se fixe. Il est temps pour moi de porter d’autres projets. »

Si on ne connaît pas le nom de la personne qui le remplacera à ce poste clé au sein d’une business school, on connaît en revanche la remplaçante de Nathalie Hector à la tête du PGE d’emlyon.

 

Une nouvelle directrice pour le PGE d’emlyon

C’est donc Sylvie Jean, actuelle directrice du PGE de NEOMA, qui va remplacer Nathalie Hector, partie pour gérer les admissions, le marketing produit, le développement commercial national et international et enfin l’animation des concours de recrutement de SKEMA BS.

Après avoir passé 17 ans à l’EDHEC, puis 3 ans à NEOMA, elle rejoint donc l’école lyonnaise, avec la lourde tâche de poursuivre le travail entamé par son prédécesseur qui avait réalisé une refonte importante du PGE, le programme phare des écoles de commerce.

Cette nomination intervient à un moment où la direction d’emlyon ne s’est toujours pas stabilisée, après le départ de Tawhid Chtioui, en janvier, et la nomination de Tugrul Atamer, président du directoire par intérim. Cependant, contactée par NewsTank, l’école affirme avoir isolé cinq profils pour prendre les rênes de l’école, aidée par un chasseur de têtes. Aujourd’hui, dans la shortlist, on retrouverait un ancien directeur d’école d’ingénieurs, un président d’université et une personne interne à emlyon. Les entretiens sont en cours à l’heure actuelle.