mardi, juillet 6, 2021
AccueilActuActu businessManoMano entre dans le cercle très fermé des licornes

ManoMano entre dans le cercle très fermé des licornes

ManoMano, plateforme française spécialisée dans le bricolage et le jardinage, est désormais valorisée à 2,6 milliards de dollars à la suite d’une levée de fonds de 355 millions de dollars. Grâce à cet apport considérable, la startup compte renforcer sa présence en Europe et devenir leader sur le marché européen. 

 

L’année 2021 a été une année remarquable pour la French Tech. En moins d’un an, six startups ont rejoint le cercle très fermé des licornes (Contentsquare, Vestiaire collective, Alan, Back Market, Shift Technology et Jellysmack.) La startup ManoMano, spécialisée dans le bricolage et le jardinage, ne fait pas exception à cette règle et devient désormais une nouvelle licorne grâce à une levée de fonds de 355 millions de dollars.

Ce nouveau tour de table valorise ainsi ManoMano à 2,6 milliards de dollars. Elle devient la seconde jeune pousse à dépasser les 2 milliards, après ContentSquare qui a levé un demi-milliard de dollars, un record dans l’univers de la French Tech, même si Sorare semble sur le point de dépasser ce record. Cette nouvelle levée de fonds permet d’imaginer des opportunités de croissance en Europe pour la startup.

Christian Raisson, co-fondateur et co-PDG de l’entreprise, affiche de grandes ambitions. Il a annoncé aux Échos que cet apport financier va servir à imposer ManoMano comme le leader européen du bricolage. La pépite compte recruter 1 000 personnes dans les pays où elle est déjà présente : France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Espagne.

Maîtrise toute l’actu Tech en 5 minutes par semaine. Abonne-toi à notre newsletter !

 

ManoMano : un acteur qui a su s’imposer dans le monde du bricolage

ManoMano a été fondée en 2013 par Christian Raisson et Philippe de Chanville. Il s’agit d’une plateforme de bricolage et de jardinage, qui se présente comme étant une alternative digitale à Leroy Merlin et Castorama. 

La fermeture des magasins physiques pendant la crise sanitaire a permis à l’entreprise de se développer, étant donné que les consommateurs se sont naturellement tournés vers le commerce en ligne pour faire leurs achats. « La pandémie a suscité un engouement international dans le secteur du bricolage et nous pensons que cette tendance va s’inscrire dans la durée. Les consommateurs du monde entier investissent de plus en plus dans leur maison et se tournent désormais vers les canaux en ligne pour la sélection, le prix et, surtout, le conseil », souligne Eric Jones, Partner chez Dragoneer Investment Group à FrenchWeb. Il faut dire que les personnes confinées et parfois en chômage partiel se sont souvent mises au bricolage et au jardinage.

Grâce à cette période atypique, le volume d’affaires global de l’entreprise a doublé sur l’année 2020 et a atteint 1,2 milliards d’euros. La pépite française a vu son offre B2B croître de 140%. De la même manière, sa présence à l’international (Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Espagne et Italie) a permis de réaliser 40% de son chiffre d’affaires sur l’exercice 2020 hors de France.

« Notre activité est rentable en France pour la deuxième année consécutive et nous l’avons aussi été au niveau européen pour la première fois lors du pic de ventes de 2020. C’est sur ces bases solides que nous avons initié ce nouveau tour de table qui nous permettra d’accélérer nos investissements pour le développement international et les orientations stratégiques de ManoMano », expliquent Christian Raisson et Philippe de Chanville, les dirigeants de la société.

Lire aussi : Les plus grosses levées de fonds de startups françaises depuis le début de l’année 2021 !

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News