Recrutement KPMG : tout ce qu’il faut savoir

Ha?kan Dahlstro?m Photography

Si tu comptes entrer dans le processus de recrutement de KPMG, cet article devrait t’intéresser. KPMG est un réseau de cabinets indépendants présent dans 150 pays grâce à 210 000 professionnels. En France, KPMG emploie presque 10 000 personnes qui interviennent dans les domaines de l’audit, de l’expertise comptable et du conseil. Il fait partie des Big Four (avec PwC, Deloitte et EY). En France, KPMG dispose de 240 implantations et réalise un milliard d’euros de chiffre d’affaires. Voici ce qu’il faut savoir sur le recrutement de KPMG. 

KPMG travaille avec des très grandes entreprises (ils ont 10 mandats au CAC) mais aussi avec des ETI, des PME et des start-up qui évoluent dans tous les secteurs.

 

Quels métiers propose KPMG ?

KPMG propose trois familles de métiers, l’audit, advisory et l’expertise comptable.

Les missions d’audit ont pour objectif de sécuriser la fiabilité des informations financières des entreprises. Elles nécessitent une bonne compréhension de l’activité de l’entreprise et un bon relationnel avec les interlocuteurs du service financier afin de valider les informations et formuler des recommandations pour améliorer le contrôle interne.

Les équipes de KPMG Advisory jouent un rôle d’accompagnement, ils conseillent leurs clients sur différentes thématiques : croissance (Deal Advisory), transformation (Management Consulting) et prévention des risques (Risk Consulting).

KPMG s’est aussi dotée d’une spécialisation en expertise comptable.

 

Quels profils intéressent KPMG ?

Pour rejoindre les activités d’audit ou de conseil auprès des PME ou des grandes entreprises, KPMG recrute des étudiants ou jeunes diplômés ayant suivi un parcours dans une grande école de commerce ou d’ingénieurs, ou ayant une formation universitaire reconnue.

Lors de ses recrutements, KPMG cherche des personnes rigoureuses avec une forte capacité d’adaptation. Les candidats à l’aise à l’oral et qui ont un esprit de synthèse sont également appréciés par KPMG.

KPMG propose des stages aux durées très variées, entre deux et six mois.

 

Quand sont les phases de recrutement chez KPMG ?

Il est préférable de s’y prendre à l’avance pour postuler. Les recrutements de KPMG ouvrent jusqu’à un an à l’avance. En octobre 2017, KPMG avait déjà lancé sa campagne de recrutement de stage pour septembre 2018.

Toutefois, KPMG est toujours à la recherche de talents. Par conséquent, même au dernier moment, « il n’est jamais trop tard », en témoigne cet échange sur le forum de recrutement de KPMG.

 

 

KPMG a déjà commencé à chercher ses stagiaires pour l’été prochain (juillet/août).

 

Combien est payé un stagiaire chez KPMG ? Et un junior ?

Il est très difficile de répondre à cette question dans la mesure où il faut prendre plusieurs paramètres en compte comme le parcours académique, les expériences passées et le domaine dans lequel tu postules.

Notre étude sur les salaires en audit après une école de commerce montre que les stagiaires en audit dans les grands cabinets sont très bien rémunérés alors que les juniors ont des rémunérations fixes moins attractives en comparaison avec d’autres secteurs. C’est un élément clé mis en avant lors du recrutement chez KPMG.

 

En quoi consiste le métier d’un junior ?

Le métier de consultant junior dépend de la Business Unit à laquelle le poste est rattaché. Il consiste à accompagner les clients dans différents projets d’amélioration ou transformation d’outils ou de processus. Selon les projets, le consultant junior peut s’intéresser davantage aux risques, aux processus financiers…

Quant à l’auditeur junior, le fondement de son métier est la comptabilité. L’intégration commence par 15 jours de formation puis l’auditeur junior peut aller chez le client avec le reste de l’équipe. Le clients sont très variés et les équipes peuvent changer régulièrement.

 

Comment appréhender le recrutement chez KPMG ?

Le processus de recrutement chez KPMG

La première étape est de postuler soit sur le site carrière, soit lors d’une session organisée aux seins des écoles ou sur une offre diffusée par un collaborateur KPMG.

Sur le site carrière, il faut créer un espace personnel, renseigner ses formations et ses coordonnées puis indiquer le poste recherché. Ensuite, il faut télécharger son CV. Il est possible de joindre d’autres documents (cinq maximum) et donc une lettre de motivation.

Pour un stage, le processus classique comprend un entretien avec un auditeur puis un test de personnalité.

Pour un poste de junior, il y a un second entretien avec les membres de la Business Unit souhaitée, un manager ainsi qu’un moment avec un senior.

 

Comment bien réussir son entretien de recrutement chez KPMG ?

Afin de maximiser ses chances d’intégrer KPMG, il est nécessaire de bien préparer son entretien. Ainsi, les questions classiques se doivent d’être parfaitement maîtrisées comme le soulignent les recruteurs de KPMG sur leur site internet. Voici les questions qu’ils conseillent de bien réviser :

  • Citer trois défauts et trois qualités.
  • Savez-vous dire non ?
  • Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?
  • Pouvez-vous me citer un échec ?
  • Qu’aimiez-vous le plus/le moins dans votre ancien emploi ?
  • Que dirait votre ancien employeur si je l’appelais ?
  • Pourquoi vous donner ce poste et pas à quelqu’un d’autre ?
  • N’êtes-vous pas sur-qualifié ? trop jeune ?
  • Pourquoi n’avez-vous pas encore reçu d’offres d’emploi ?
  • Si vous avez plusieurs propositions, comment allez-vous choisir ?

KPMG conseille d’ailleurs d’ « avoir des réponses toutes faites et avoir l’air spontané ».

Lire aussi : Qu’attendent les RH d’un bon CV ? & Rédiger une bonne lettre de motivation