mardi, octobre 20, 2020
Accueil Vie Pro Se Faire Recruter Tout savoir sur le Graduate Program

Tout savoir sur le Graduate Program

Le Graduate Program, conçu comme un véritable accélérateur de carrière par les entreprises, a le vent en poupe en 2020. Ouvert aux jeunes diplômés, ce parcours permet de découvrir différents métiers en France et à l’international avant d’obtenir une place de cadre dirigeant… ou de choisir une autre voie !

 

Le Graduate Program, à quoi ça sert ?  

Le Graduate Program permet de continuer son apprentissage au sein d’une entreprise parmi un petit groupe de jeunes diplômés à haut potentiel, triés sur le volet. Marqués par plusieurs rotations de poste, les Graduate Program permettent aux jeunes recrutés de découvrir différents métiers de l’entreprise dans différents pays dans le but d’avoir un poste à responsabilités qui nécessite traditionnellement beaucoup plus d’expérience au sein de l’entreprise. 

A titre d’exemple, les participants du Graduate Program Dirigeants de Carrefour peuvent se voir promus aux postes de directeur d’hypermarché ou de responsable régional dès la fin de leur Graduate Program.  

 

Combien de temps dure un Graduate Program ?  

Chaque Graduate Program diffère des autres par son fonctionnement intrinsèque. Certains ne durent que 18 mois tandis que d’autres s’étalent sur cinq ans. Le constructeur automobile Renault propose par exemple des Graduate Program allant de deux ans à cinq ans. Ces dernières années, la tendance a été à la réduction de la durée de ces Graduate Program, afin de répondre aux exigences de candidats de plus en plus mobiles entre les entreprises.

 

Qui est concerné par un Graduate Program ?  

Le Graduate Program est traditionnellement destiné aux jeunes diplômés même si certains intègrent ces programmes après une première expérience professionnelle.

Les talents recherchés doivent être titulaires d’un bac +5, faire preuve d’une motivation exemplaire, être mobiles et démontrer une volonté de s’inscrire durablement dans l’entreprise.  

 

Pourquoi faire un Graduate Program ?  

Plusieurs raisons poussent les jeunes diplômés à participer à un Graduate Program.  

 

Découvrir et connaître l’entreprise  

Le Graduate Program est un excellent moyen de découvrir très rapidement l’entreprise. En effet, plusieurs missions sont confiées aux participants durant différentes rotations de postes et de lieux afin de leur permettre de connaître rapidement plusieurs facettes de l’entreprise.

Par exemple, le Graduate Program Dirigeants de Carrefour dure trois ans et est ponctué de cinq missions.

La première année se déroule au siège, elle est marquée par une immersion en supply et en marketing. Ensuite, les participants partent six mois à l’étranger (Chine, Brésil, Pologne, etc.). A leur retour, ils réalisent un stage de six mois auprès d’un directeur de supermarché puis passent trois mois dans une start-up.

Pour clôturer leur formation, les participants travaillent un an avec un directeur d’hypermarché. A la fin de leurs trois ans, les candidats peuvent accéder à de nombreux postes comme directeur de projet stratégique ou d’hypermarché.  

 

Obtenir un CDI avec d’importantes responsabilités  

Là est l’essence même du Graduate Program, accélérer les carrières de jeunes diplômés à haut potentiel afin de les amener à des postes de cadres dirigeants très rapidement et dans les meilleures conditions possibles.

Par exemple, le réseau créé lors d’une rotation à l’étranger permet de trouver plus facilement un poste à l’international. Claire, actuellement en Graduate Program chez HSBC nous avait confié dans une interview qu’elle « aimerait profiter du réseau HSBC pour m’expatrier en Asie. »  

 

Être soutenu pendant le Graduate Program et après  

Le Graduate Program permet aux jeunes recrutés de très bien connaître l’entreprise et les différents métiers et d’être mentorés durant toute la formation par des personnes qui ont une longue expérience au sein de cette entreprise. Aussi, le fait de faire plusieurs rotations et donc de se confronter à plusieurs métiers permet de créer rapidement un réseau interne dans l’entreprise et de se forger rapidement une légitimité sur le terrain.

Traditionnellement, les Graduate Programs incluent plusieurs formations, un accompagnement personnalisé et misent sur le développement personnel.   

Les Graduate Programs sont aussi l’occasion de créer une très forte cohésion au sein de ce petit groupe. Pour cela, des moments d’intégrations et de team buildings sont organisés.  

 

S’épanouir dans son travail  

Le Graduate Program permet, par la formation et le coaching, de se connaître et de tester plusieurs métiers avant de faire ses choix de carrière. Ainsi, les participants peuvent véritablement construire leur projet avec l’entreprise en ciblant leurs qualités et leur attrait pour certaines missions qu’ils ont eu l’occasion de découvrir durant toute leur formation.  

 

Quelques informations complémentaires sur le Graduate Program  

Une étude publiée en mars 2015 par le NewGen Talent Centre (EDHEC) a permis de collecter diverses données sur les Graduate Programs : 

  • 75% des participants restent dans l’entreprise après le Graduate Program ;
  • 80% considèrent que le Graduate Program a été un accélérateur de carrière ;
  • 55% des sondés ont effectué un Graduate Program dans le domaine de la finance ;
  • 50% considèrent que le Graduate Program a permis une évolution de leur salaire ;
  • 90% conseillent ce parcours.

Il existe plus de 1 300 Graduate Programs dans le monde, dans de multiples secteurs. Ces derniers constituent des accélérateurs de carrières ! Et si le Graduate Program était le parcours à suivre ?

 

Interview de Camille, participante du Graduate Program chez Mazars

 

Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ? Pourquoi avoir choisi de faire un Graduate Program ?

Pour me présenter rapidement, je m’appelle Camille Mansoor, j’ai 26 ans et je suis actuellement en Graduate Program chez Mazars.

Après avoir effectué une classe préparatoire à Clermont-Ferrand (ville dont je suis originaire), j’ai intégré le Programme Grande Ecole d’emlyon business school en 2014 où j’ai profité d’une très bonne formation académique et d’une vie associative d’une grande richesse qui m’a permis de nouer de très belles amitiés.

Après plusieurs stages dans des grands groupes comme Amaris, L’Oréal et LVMH ainsi que des périodes à l’étranger en Espagne et en Chine, je souhaitais débuter ma carrière professionnelle par une expérience me permettant de développer à la fois des compétences techniques et de découvrir plusieurs métiers liés à la finance et au conseil.

Le format du Graduate Program proposé par Mazars, que j’ai rejoint en septembre 2018, donne la possibilité d’effectuer des rotations métiers au sein du bureau de Paris et à l’étranger. En ce moment même, j’effectue ma deuxième rotation au sein du bureau Mazars à Madrid.

 

Comment se sont passées les phases de recrutement ?

J’ai débuté le processus de recrutement en février 2018 par une candidature en ligne classique puis, au fil des entretiens, le Graduate Program m’a été proposé. Tout d’abord, le premier entretien consiste en un entretien téléphonique avec un membre des ressources humaines. J’ai ensuite passé deux entretiens à la tour Mazars à la Défense avec études de cas. C’était un bon moyen de se rendre compte de l’ambiance qui règne dans l’entreprise. Les seniors et managers que j’ai pu rencontrer ont tous été très bienveillants et m’ont tout de suite mis à l’aise.

Après un retour positif, je suis retournée passer un entretien avec un associé de Mazars où nous avons discuté de manière plus approfondie des projets développés en interne, des ambitions du cabinet et de la vision que j’en avais et comment je m’y projetais. J’ai également passé un test d’anglais au cours du processus de recrutement. Enfin, un dernier entretien avec la responsable du recrutement des Graduate Programs s’est déroulé début avril 2018 et une offre m’a été faite la semaine qui a suivi.

 

Qu’est-ce que le Graduate Program t’apporte par rapport à une embauche classique ?

Intégrer un Graduate Program offre de nombreuses opportunités comme le fait de monter en compétences très rapidement en découvrant plusieurs départements en très peu de temps. Cela me permet également de me laisser plus de temps pour mon choix de carrière tout en ayant testé plusieurs métiers lors de ces deux années.

Le suivi des Graduate Programs est également très personnalisé. Comme nous sommes seulement huit dans ce programme sur les 300 nouveaux entrants dans l’entreprise en 2018 en France, nous avons la possibilité de rencontrer régulièrement les associés des différents départements afin de connaître les rotations proposées au sein du Graduate Program.

Nous bénéficions d’un suivi individuel de la part de la responsable innovation RH et talents en charge des Graduate Programs. Nous avons l’occasion de la rencontrer plusieurs fois dans l’année et nous avons un entretien annuel également.

 

Est-ce que tu as déjà fait une rotation ? Sinon, comment est-ce que tu l’appréhendes ?

Après avoir passé six mois en audit financier entre septembre 2018 et mars 2019, j’ai rejoint, en avril 2019, le conseil assurance pour effectuer ma première rotation métier. J’ai été formée à mon arrivée avec les nouveaux entrants et je suis partie en mission rapidement.

Comme lors de chaque changement, une certaine anxiété existe mais elle a été très vite dissipée par l’accueil chaleureux dont j’ai bénéficié. L’excitation liée à ce nouveau challenge a vite pris le pas sur la petite appréhension.

J’effectue actuellement ma seconde rotation en audit assurance à Madrid depuis début septembre. Le fait de découvrir le fonctionnement d’un bureau de l’entreprise à l’étranger et de pouvoir établir des parallèles sur les méthodes de travail me plaît beaucoup. De plus, le fait d’être immergée constamment avec des hispanophones nécessite une grande capacité d’adaptation que ce soit dans la vie professionnelle ou dans la vie quotidienne. Mais c’est ce qui demeure le plus passionnant.

 

En termes de salaire et d’opportunité de carrière, est-ce qu’il y a de vraies différences entre ceux qui ont fait un Graduate Program et les autres ?

A ma connaissance, il n’y a pas de différence entre les Graduate Program et les autres personnes qui intègrent le cabinet en première année de junior. En effet, les salaires sont déterminés par des grilles-écoles et nous en sommes informés dès que l’offre d’emploi nous est faite.

En termes d’opportunités de carrière, je pense que le Graduate Program offre une exposition forte auprès des responsables et des membres des différents départements. En effet, le fait de changer tous les six mois de métiers permet de développer très rapidement son réseau au sein de l’entreprise, ce qui prendrait certainement plus de temps autrement.

En ce qui concerne les mobilités à l’internationale, une période à l’étranger est comprise dans le Graduate Program en première ou en deuxième année. C’est dans ce contexte que je suis actuellement en rotation à Mazars Madrid dans le secteur de l’assurance. J’ai eu la chance de rencontrer des managers et responsables du secteur assurance du bureau de Paris en contact régulier avec leurs homologues espagnols qui se sont montrés très bienveillants à mon égard. Cela a facilité la mise en place de la rotation à Madrid. Les places sont plus limitées pour les autres collaborateurs.

 

Est-ce que le Graduate Program t’a fait évoluer sur tes choix de carrières ?

Quand j’ai débuté le Graduate Program en audit financier, j’ai intégré le cursus de formation classique suivi par l’ensemble des juniors en CDI. Nous rentrons non sectorisés, c’est pour cela que je suis intervenue sur des missions grands comptes (entreprises cotées) aussi bien en immobilier, en assurance, services et en fonds d’investissement.

Je ne connaissais rien au secteur de l’assurance et de moi-même, je n’aurais jamais demandé à rejoindre une mission dans ce secteur. J’ai découvert un univers passionnant, technique avec de nombreuses exigences. C’est un secteur qui maintient une solidité financière certaine et qui reste pourtant méconnu des jeunes diplômés issus des grandes écoles de commerce. De fait, je pense fortement orienter mes choix dans un des métiers de l’assurance présent chez Mazars.

 

Est-ce que tu conseilles de faire un Graduate Program ?

Je suis enchantée d’avoir commencé mon début de carrière par un Graduate Program car je trouve que c’est le format idéal pour développer à la fois des compétences techniques variées et tisser des liens rapidement au sein de l’entreprise. C’est une chance de pouvoir intégrer un tel programme, certes exigeant, mais qui offre de très belles perspectives à court terme et surtout à long terme dans l’entreprise.

 

Quelles sont les limites du Graduate Program ?

Lorsque l’on est engagé dans un Graduate Program, il faut savoir s’adapter rapidement. À chaque rotation, il faut repartir de zéro, tant sur le plan des compétences métiers que dans les relations avec nos collègues. Il faut donc avoir des facilités relationnelles et une capacité d’adaptation assez forte.

Aussi, le Graduate Program est très exigeant. Il demande beaucoup de travail. Comme nous intégrons un programme qui est vu comme assez prestigieux, nos collègues ont des attentes dès notre arrivée et il faut être au niveau.

Cela demande beaucoup de travail et surtout de l’organisation. Il faut aussi jongler entre le travail opérationnel et les nombreuses rencontres qui permettront d’avancer dans son Graduate Program. Il est nécessaire de passer des entretiens et être proactif si on veut obtenir la rotation souhaitée.

 

Qu’est-ce que tu dirais à quelqu’un qui hésite à franchir le pas ?

Tout d’abord qu’il ne faut pas se sous-estimer. Certains ne postulent pas au Graduate Program car ils sont vus comme trop difficiles à intégrer. Il faut tenter sa chance mais aussi être lucide sur le Graduate Program auquel on postule et sur le profil attendu. Il faut vraiment bien se préparer avant les entretiens. Cela ne s’improvise pas et les attentes des recruteurs sont assez précises.

Cela demande du travail, mais rien d’insurmontable. Un point très important est de savoir pourquoi on postule à ce Graduate Program en particulier. J’ai postulé à différents Graduate Program dans d’autres entreprises pour ensuite m’apercevoir qu’ils amenaient à des fonctions que je ne souhaitais pas vraiment exercer. Chaque Graduate Program est différent, il faut bien comprendre en amont où il amène. Il faut arriver à se projeter dans l’entreprise, sur le long terme.

Pour conclure, le Graduate Program est un excellent programme qui apporte énormément sur les plans professionnels et personnels. Si le projet de carrière peut coïncider avec un Graduate Program, c’est une option à prendre très sérieusement en compte car c’est un format idéal pour commencer sa carrière et un véritable accélérateur.

 

Lire aussiClaire, participante au Graduate Program HSBC !

Must Read

Interview d’Imen Mejri, nouvelle directrice du PGE de NEOMA

Arrivée il y a quelques mois suite au départ de Sylvie Jean pour emlyon, Imen Mejri s’est confiée sur sa prise de fonction au...

Business schools, Sciences Po : quels sont les études et diplômes des PDG du CAC40 ?

Quelles sont les études suivies par les présidents des plus grandes sociétés de France ? Zoom sur les diplômes des PDG du CAC40.

L’EDHEC première école française à se doter d’une signature sonore

L'EDHEC devient la première Grande École française à se doter d'une signature sonore. L'école a travaillé avec Sixième Son.

Les dates du Triathlon Audencia-La Baule 2021 sont connues

Après avoir annulé sa 33e édition à cause du coronavirus, le Triathlon Audencia-La Baule annonce les dates de l'édition 2021.

Related News

Interview d’Imen Mejri, nouvelle directrice du PGE de NEOMA

Arrivée il y a quelques mois suite au départ de Sylvie Jean pour emlyon, Imen Mejri s’est confiée sur sa prise de fonction au...

Business schools, Sciences Po : quels sont les études et diplômes des PDG du CAC40 ?

Quelles sont les études suivies par les présidents des plus grandes sociétés de France ? Zoom sur les diplômes des PDG du CAC40.

L’EDHEC première école française à se doter d’une signature sonore

L'EDHEC devient la première Grande École française à se doter d'une signature sonore. L'école a travaillé avec Sixième Son.

Les dates du Triathlon Audencia-La Baule 2021 sont connues

Après avoir annulé sa 33e édition à cause du coronavirus, le Triathlon Audencia-La Baule annonce les dates de l'édition 2021.

À quoi ressembleront les métiers de demain et comment s’y former ?

En plein crise du coronavirus, Vinci, NEOMA et Arts et Métiers ParisTech ont tenté d'imaginer les métiers de demain et comment s'y former.