mardi, octobre 20, 2020
Accueil Vie Pro Portraits Inspirants Portrait de Pauline Laigneau, fondatrice de Gemmyo et du Gratin

Portrait de Pauline Laigneau, fondatrice de Gemmyo et du Gratin

Pauline Laigneau est devenue une figure incontournable de l’entrepreneuriat en France. Si elle a fondé l’entreprise de joaillerie Gemmyo, c’est son podcast sur le succès nommé Le Gratin qui l’a popularisée auprès du grand public. Zoom sur le parcours de la serial entrepreneuse.

 

Durant sa jeunesse, Pauline Laigneau confesse ne pas savoir dans quelle voie se diriger. Elle intègre d’abord l’ENS, se spécialisant en lettres modernes. Elle se formera au sein de cette école de 2005 à 2010. Elle se dirige ensuite vers HEC Paris, où elle sortira diplômée en 2012, avec une spécialisation en entrepreneuriat. Elle y réalisera notamment un stage chez Hugo & Victor en tant que bras droit du CEO. Pendant neuf mois, l’étudiante sera plongée au cœur du secteur de la pâtisserie haut de gamme, réalisant des missions diverses en vente, RH ou encore marketing.

Pauline Laigneau mettra plusieurs années à trouver ce qui est vraiment fait pour elle. Ce n’est qu’en 2011 que le déclic vient et qu’elle fondera Gemmyo avec son mari, Charif Debs, et son beau-frère, Malek Debs, aujourd’hui toujours président de la société. Gemmyo se positionne comme une marque de joaillerie personnalisable, disponible en ligne et rendue célèbre par ses bijoux en forme de tête de chat. À grand renfort de publicités mettant en scène un chaton rose qui affiche une bague sur l’oreille, l’entreprise se fait rapidement un nom et est rentable depuis 2016, après cinq ans d’existence.

L’aventure Gemmyo de Pauline Laigneau

En 2012, Gemmyo enregistre un chiffre d’affaires de 32 000€. En seulement deux ans, le CA de l’entreprise grimpe en flèche pour atteindre 3 millions d’euros en 2014. À cette époque, la société de Pauline Laigneau ne compte alors qu’une quinzaine d’employés. Il faut dire qu’un an plus tôt, en 2013, Gemmyo réussit à lever près de 3,1 millions d’euros auprès de trois investisseurs : Justin Ziegler, co-fondateur de Rakuten, Cyril Vermeulen, co-fondateur d’aufeminin.com et Alven. Ce sera le dernier tour de table réalisé par l’entreprise qui aura récolté en tout 5,4 millions d’euros en deux ans.

Fin 2016, l’entrepreneuse annonce donc que Gemmyo a atteint la rentabilité, un choix qui est ancré dans la stratégie de l’époque afin de rassurer les investisseurs. Cette année-là, l’effectif est composé de 26 collaborateurs et la croissance de l’entreprise atteint 90%, par rapport à 2015.

Au fil des années, la gamme de Gemmyo s’est étoffée avec des marques comme Gemmiaou, Wanderlust ou Everbloom. L’entreprise s’est diversifiée en proposant des bagues de fiançailles ainsi que des alliances. Le site en ligne a également ouvert des boutiques, avec un pop-up store au Printemps, mais aussi une boutique en propre à Paris, en 2015, puis à Lyon en 2017 et Toulouse dans les mois qui suivent. L’entreprise qui a fêté ses neuf ans cette année évoquait également la possibilité d’ouvrir des magasins à Bordeaux, Marseille ou Bruxelles. Aujourd’hui, la marque se revendique made in France et Pauline Laigneau indique faire travailler 100 à 150 artisans joailliers.

Lire aussi : Le portrait de Marc Simoncini, fondateur de Meetic.

 

Le Gratin : le podcast de Pauline Laigneau dédié à la réussite

En parallèle de la success-story de Gemmyo, Pauline Laigneau débute un podcast en 2018. Nommé Le Gratin, il met en scène l’entrepreneuse et une personnalité qui parle de ses succès, mais aussi de ses échecs. Avec ce projet, sa fondatrice souhaite mettre en avant diverses réussites, interviewant tantôt des sportifs, des médecins, des CEO, des VP, des auteur(e)s, des artistes, des chefs cuisiner, des directeur(rice)s marketing, des journalistes ou encore des startupeurs de secteurs variés.

Il est important de noter que Pauline Laigneau est coutumière des podcasts. Déjà avec Gemmyo, l’entrepreneuse avait lancé Chalalove, une émission de vingt minutes qui mettait en avant des couples, racontant comment ils sont tombés amoureux.

Avec son podcast Le Gratin, Pauline Laigneau explique qu’elle souhaite « vous aider aussi à devenir la meilleure version de vous-même. » Elle résume également sur son site la manière dont elle aborde ses interviews : « Avec ce podcast, je vous partage les conseils, astuces, principes ou philosophie de personnes parmi les plus brillantes dans leur domaine, de rentrer dans leur intimité pour vous inspirer et qui sait vous aider à lancer vos propres projets. »

Parmi les personnalités interviewées se trouvent notamment : Hapsatou Sy, Estelle Touzet (Ritz), Christophe Michalak, Steve Burggraf (Big Fernand), Bénabar, Alain Dominique Perrin (Cartier), Harry Roselmack, Guillaume Gibault (Le Slip Français) ou encore Frédéric Mazzella (BlaBlaCar).

Là encore, Pauline Laigneau développe rapidement l’activité et, comme pour Gemmyo, elle se lance dans une stratégie de diversification. Elle propose ainsi une formation en growth hacking, pour 300€, mais aussi un bootcamp de six semaines, dont l’objectif est d’accompagner un groupe de dix personnes pour les aider à développer leur entreprise, mais également leur permettre de mieux s’organiser. Le coût de ce dispositif est de 2400€ HT.

En outre, Pauline Laigneau a diversifié également le contenu proposé aux utilisateurs du Gratin. En plus de ses podcasts, les lecteurs peuvent retrouver des « Leçons », qui vont leur permettre d’apprendre à lancer une marque innovante, se différencier, déléguer, etc. Dans sa rubrique « Le Book Club », elle met aussi en avant des ouvrages incontournables comme « Je sais pourquoi l’oiseau chante en cage » de Maya Angelou ou Le Nom de la Rose d’Umberto Eco. Ces œuvres sont à la fois des livres qui parlent de business, d’exploits, de succès, mais aussi des romans qu’il faut absolument connaître.

Aujourd’hui, Pauline Laigneau revendique 250 000 à 300 000 auditeurs par mois pour ses podcasts. Son ambition ? Elle la confie au site Ecommerce.mag.fr : « Mon idée est de faire du Gratin le 1er podcast business en France. »

 

L’après Gemmyo et Le Gratin

Pauline Laigneau s’exprime peu dans la presse concernant la suite de ses aventures entrepreneuriales. Cependant, aujourd’hui, elle se concentre surtout sur le développement de Gemmyo, épaulé par son mari, tant dans la gamme de produits proposés, que dans l’ouverture de boutiques en physique. Elle a notamment déposé les marques « Prima » et « Primarosa » à l’INPI, ce qui devrait être le nom de la prochaine collection proposée sur le site de Gemmyo. Elle poursuivra également son podcast Le Gratin et propose, fin septembre, une nouvelle session de son bootcamp.

En parallèle, Pauline Laigneau intervient régulièrement dans la chronique Le Profil de l’Emploi, diffusée sur Europe 1 et présentée par Sandrine Chauvin, actuelle Directrice de la rédaction Europe, Moyen-Orient et Amérique latine chez LinkedIn Actualités.

 

Pauline Laigneau en quelques chiffres et dates :

  • Elle étudie à l’ENS de 2005 à 2010
  • Elle se forme à HEC Paris de 2009 à 2012
  • Elle fonde Gemmyo en 2011
  • Le panier moyen des clients de Gemmyo est de 1 200€
  • Elle débute son podcast sur Le Gratin en 2018
  • Le Gratin, c’est 120 podcasts et 250 000 à 300 000 auditeurs par mois

Must Read

Interview d’Imen Mejri, nouvelle directrice du PGE de NEOMA

Arrivée il y a quelques mois suite au départ de Sylvie Jean pour emlyon, Imen Mejri s’est confiée sur sa prise de fonction au...

Business schools, Sciences Po : quels sont les études et diplômes des PDG du CAC40 ?

Quelles sont les études suivies par les présidents des plus grandes sociétés de France ? Zoom sur les diplômes des PDG du CAC40.

L’EDHEC première école française à se doter d’une signature sonore

L'EDHEC devient la première Grande École française à se doter d'une signature sonore. L'école a travaillé avec Sixième Son.

Les dates du Triathlon Audencia-La Baule 2021 sont connues

Après avoir annulé sa 33e édition à cause du coronavirus, le Triathlon Audencia-La Baule annonce les dates de l'édition 2021.

Related News

Interview d’Imen Mejri, nouvelle directrice du PGE de NEOMA

Arrivée il y a quelques mois suite au départ de Sylvie Jean pour emlyon, Imen Mejri s’est confiée sur sa prise de fonction au...

Business schools, Sciences Po : quels sont les études et diplômes des PDG du CAC40 ?

Quelles sont les études suivies par les présidents des plus grandes sociétés de France ? Zoom sur les diplômes des PDG du CAC40.

L’EDHEC première école française à se doter d’une signature sonore

L'EDHEC devient la première Grande École française à se doter d'une signature sonore. L'école a travaillé avec Sixième Son.

Les dates du Triathlon Audencia-La Baule 2021 sont connues

Après avoir annulé sa 33e édition à cause du coronavirus, le Triathlon Audencia-La Baule annonce les dates de l'édition 2021.

À quoi ressembleront les métiers de demain et comment s’y former ?

En plein crise du coronavirus, Vinci, NEOMA et Arts et Métiers ParisTech ont tenté d'imaginer les métiers de demain et comment s'y former.