mercredi, août 5, 2020
Accueil Entreprendre Entrepreneurs inspirants Rencontre avec Édouard Nattee, diplômé de HEC et fondateur de Foxintelligence (Cleanfox)

Rencontre avec Édouard Nattee, diplômé de HEC et fondateur de Foxintelligence (Cleanfox)

Vous avez déjà adopté les bons gestes pour trier vos déchets, troqué votre gel douche pour un savon, réduit vos achats « compulsifs », mais avez-vous déjà pensé à votre pollution… numérique ? Véritable défi moderne que n’ont pas encore relevé les grandes entreprises, il est pourtant pris de plus en plus en considération par les nouvelles générations.

 

La lutte contre la pollution numérique, la start-up Foxintelligence y réfléchit depuis sa fondation en 2016 et y a apporté des éléments de réponse en lançant Cleanfox, une plateforme qui nous débarrasse des nombreux e-mails inopportuns que nous recevons chaque jour et nous apprend à mieux gérer nos données. Comment cette solution fonctionne-t-elle ? Comment son fondateur a-t-il pensé Cleanfox ? Quel avenir pour le numérique vert ? Pour tout comprendre, nous avons rencontré Édouard Natte, fondateur et CEO de Foxintelligence.

 

Bonjour Édouard, tout d’abord, pourriez-vous pitcher Foxintelligence et Cleanfox à nos lecteurs en quelques mots ?

Cleanfox est la solution la plus simple et la plus efficace pour nettoyer sa boite mail et avoir un impact positif et rapide sur sa productivité et son empreinte carbone. L’application est gratuite et se rémunère sur un modèle 100% respectueux de la confidentialité des données des utilisateurs. Nous anonymisons et agrégeons les reçus électroniques de nos utilisateurs pour réaliser des statistiques sur les parts de marchés des différents acteurs du e-commerce et des business digitaux. Foxintelligence est la société en charge de cette activité.

 

Alumnus de HEC Paris, vous avez eu un parcours dans le conseil chez Bain & Company puis chez Amazon et Westwing, avant de fonder Foxintelligence. Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer ?

Tout d’abord, j’ai nourri le rêve d’être entrepreneur depuis très longtemps : 15 ans. Ensuite, le déclic est venu d’une prise de conscience simple de mon propre niveau de risque qui était en fait beaucoup plus faible que ce que j’imaginais. En gros, si je ne me lançais pas maintenant, quand mon worst case aurait été de devoir retourner faire du conseil pendant quelques mois ou années, alors je ne me lancerais jamais.

Lire aussi : Le classement Vault des meilleurs cabinets de conseil en stratégie.

 

Comment vous est venue l’idée de Foxintelligence ?

Quand on travaille dans le e-commerce et qu’on est fan de data et de données de marché, l’idée qu’il manque une source de données fiable et respectueuse de la vie privée des consommateurs est devenue une évidence assez rapidement. L’idée très précise de Foxintelligence m’est venue, en revanche, en prenant du recul lors de ma précédente expérience et en me mettant à coder quelques prototypes.

 

Aujourd’hui, vous revendiquez plus de 3.5 millions d’utilisateurs. À quelle étape de votre développement êtes-vous ?

On n’est qu’au tout début. La réussite d’une boite comme Foxintelligence ne peut passer que par le fait de devenir une entreprise internationale et utilisée par l’ensemble du marché (distributeurs, marques et analystes).

 

Plus globalement, comment voyez-vous l’évolution du marché du numérique vert dans les années à venir ? Une diversification interviendra-t-elle ? Une concurrence va-t-elle émerger ?

Le numérique vert va devenir une nécessité et probablement un nouveau critère dans la perception de compétences des développeurs et de qualité de leur code. Concernant notre offre, nous nous apprêtons à lancer beaucoup de nouvelles features à partir de mai. Nous vous tiendrons informés.

 

Pour terminer, auriez-vous un mot ou un conseil à adresser à nos lecteurs, étudiants en école de commerce, se posant des questions sur les entreprises qu’ils souhaiteraient intégrer dans quelques mois ?

Apprenez à coder et lancez-vous !

Must Read

IMT-BS renouvelle son accréditation AMBA

C'est en ce vendredi 29 juillet que l'Institut Mines-Télécom Business School annonce officiellement qu'elle vient d'être ré-accréditée AMBA pour son Programme Grande École ! Une preuve d'excellence et de la qualité de son PGE aux yeux du monde entier ! 

À quoi ressemble un serious game en entreprise ?

Plus connu sous le nom de business game, le serious game est une des méthodes d'enseignement les plus pratiquées dans les écoles de commerce. En effet, celui-ci immerge les étudiants dans une situation réelle dans le but de faciliter l'apprentissage. Mais pas seulement ! De nombreuses entreprises optent pour le serious game pour leurs employés. Découvre en détails en quoi il consiste et ce qu'il peut t'apporter ! 

Le salaire moyen en Nouvelle-Zélande

Deuxième destination préférée des expatriés selon l'enquête HSBC Expart Survey, la Nouvelle-Zélande est également considérée comme la deuxième plus belle destination du monde. À savoir que la France et la Nouvelle-Zélande entretiennent des relations particulièrement rapprochées. Découvre ce que ce pays, considéré comme le paradis du Pacifique, a à t'offrir et ce que tu peux espérer percevoir comme salaire.

Conférence Tribunes ESCP #4 – Xavier Bertrand

Le 4 décembre dernier, l’association Tribunes ESCP Europe recevait l’ancien ministre et actuel président du Conseil régional des Hauts-de-France, Monsieur Xavier Bertrand. À l’issue...

Related News

IMT-BS renouvelle son accréditation AMBA

C'est en ce vendredi 29 juillet que l'Institut Mines-Télécom Business School annonce officiellement qu'elle vient d'être ré-accréditée AMBA pour son Programme Grande École ! Une preuve d'excellence et de la qualité de son PGE aux yeux du monde entier ! 

À quoi ressemble un serious game en entreprise ?

Plus connu sous le nom de business game, le serious game est une des méthodes d'enseignement les plus pratiquées dans les écoles de commerce. En effet, celui-ci immerge les étudiants dans une situation réelle dans le but de faciliter l'apprentissage. Mais pas seulement ! De nombreuses entreprises optent pour le serious game pour leurs employés. Découvre en détails en quoi il consiste et ce qu'il peut t'apporter ! 

Le salaire moyen en Nouvelle-Zélande

Deuxième destination préférée des expatriés selon l'enquête HSBC Expart Survey, la Nouvelle-Zélande est également considérée comme la deuxième plus belle destination du monde. À savoir que la France et la Nouvelle-Zélande entretiennent des relations particulièrement rapprochées. Découvre ce que ce pays, considéré comme le paradis du Pacifique, a à t'offrir et ce que tu peux espérer percevoir comme salaire.

Conférence Tribunes ESCP #4 – Xavier Bertrand

Le 4 décembre dernier, l’association Tribunes ESCP Europe recevait l’ancien ministre et actuel président du Conseil régional des Hauts-de-France, Monsieur Xavier Bertrand. À l’issue...

Classement 2020 des écoles de commerce pour intégrer PwC

Les secteurs de l'audit et du conseil ont connu ces dernières décennies une forte croissance. En 2009, le chiffre d'affaires cumulé des Big Four...