On vous en parlait il y a quelques jours, la FNEGE a été sous le coup de très nombreuses critiques suite à la mise en place du eGScore 1 et 2. Ce test avait pour vocation de proposer une alternative au TAGE 2 et au TAGE MAGE, en temps de confinement. Pourtant la mise en place plutôt laborieuse avait suscité la colère de ceux qui s’étaient inscrits pour les sessions d’avril.

 

Mauvais affichage des questions, énoncés dont le nom des protagonistes change en plein milieu, schémas trop petits, voire illisibles, temps de réponse beaucoup trop court… Voici, entre autres, les reproches qui étaient faits au test eGScore 2 pour les sessions de la semaine passée. Beaucoup d’internautes se sont plaints d’avoir déboursé 65€ pour un test qu’ils n’ont pas pu passer dans des conditions optimales, alors que celui-ci revêtait une importance toute particulière pour les candidats qui souhaitaient rejoindre les Grandes Écoles cette année, en admission parallèle. En effet, suite à l’annulation des oraux et un recrutement qui se base uniquement sur dossier, toute aide est la bienvenue.

 

eGScore : des problèmes en cascade pour la FNEGE et Easyrecrue

Easyrecrue, la plateforme qui devait héberger le test développé par la FNEGE, avait déjà connu une surchauffe des serveurs lors de la session du mardi 21 avril, provoquant la colère des candidats qui n’avaient aucun retour de la part des deux institutions.

Celle-ci demeuraient aux abonnés absents face aux interrogations des 2 800 inscrits pour cette session, ne leur offrant que des GIF sur des réseaux sociaux comme seules explications… Contactés pour leur demander ce qu’ils comptaient mettre en place pour les candidats lésés, les deux organismes n’ont jamais répondu à nos sollicitations.

 

Admission parallèle : les candidats lésés par l’annulation du eGScore

Ainsi, ce mercredi 29 avril, la FNEGE a décidé de communiquer face aux très nombreuses critiques qui ont fait suite à une autre session problématique du 24 avril, décidant d’annuler les sessions du 21 et 24 avril et celle du 4 mai.

Dans son communiqué, l’institution précise : « Les scores eGscore ne seront pas corrigés et ne seront pas remis aux candidats. Les candidats pourront être remboursés ou reporter les frais engagés sur une prochaine session présentielle. Les conditions de déconfinement précisées hier ne nous permettent pas d’organiser des sessions TAGE en présentiel dans les délais impartis pour les écoles », une annonce qui, malheureusement, n’apporte aucune solution aux candidats qui souhaitaient intégrer une business school et qui ne pourront pas ajouter leur score au TAGE MAGE ou au eGScore à leur dossier pour prouver leur motivation.