Accueil Carrière Métiers du vin : les formations délivrées par les écoles de commerce

Métiers du vin : les formations délivrées par les écoles de commerce

0
166

Il existe d’autres portes d’entrée que l’œnologie ou la sommellerie dans l’univers du vin. Avec des nouveaux relais de croissance venus des pays émergents comme le Brésil ou la Chine, il est primordial pour le producteur de comprendre le choix du consommateur et de se questionner sur les tendances du marché. Les écoles de commerce françaises ont anticipé ces besoins en proposant des formations wine & spirits pour les étudiants qui souhaitent intégrer les branches commerce, marketing ou communication des domaines viticoles ou grandes maisons de spiritueux. Mais alors qu’apportent ces formations ?

 

Acquérir une connaissance produit

L’un des enjeux de ces programmes est la maîtrise du produit. Pour établir une stratégie marketing cohérente, les grands domaines ont besoin de managers polyvalents mais avec une expertise reconnue dans le domaine du vin.

Les écoles de commerce emboîtent le pas en proposant des formations générales sur les vins et spiritueux. Burgundy School of Business a par exemple crée en 2013 la School of Wine & Spirits Business qui propose un panel de formation complète : un MBA dédié au business des vins et spiritueux, des Msc en Wine management ou encore commerce international de vins et spiritueux. NEOMA Business School, profitant d’une localisation à Reims, propose une formation viticole plus orientée à travers sa spécialisation Champagne & Wine Management. L’école roueno-rémoise compte d’ailleurs parmi ses alumni des grands noms de l’industrie viticole comme Pierre-Emmanuel Taittinger, diplômé de l’executive MBA.

 

Savoir commercialiser des vins et spiritueux à l’international

Étant donné que les opportunités de croissance des grands domaines viticoles se situent dans les pays en voie de développement comme la Chine qui a importé plus de 2 milliards d’euros de vin l’an dernier, les futurs managers formés devront évoluer dans un environnement international.

La quasi-totalité des business schools impliquées dans le domaine du vin ont des masters « commercialisation des vins et spiritueux » dans lesquels sont enseignées les techniques de vente des produits aussi bien pour des comptes français qu’étrangers. Les écoles de management s’adaptent à ce marché devenu mondialisé en internationalisant leur formation.

L’INSEEC Wine & Spirits Institute compte ainsi 50% d’étudiants étrangers et la totalité du cursus s’effectue en langue anglaise. Kedge Business School signe des partenariats avec des universités étrangères telles que l’université de la Colombie-Britannique au Canada (2014) ou encore l’université d’Adélaïde en Australie (2017) pour développer des formations conjointes ou renforcer son réseau académique à l’international dans l’industrie du vin.

 

Appréhender le tourisme viticole

Avec plus de 7,5 millions de touristes qui visitent les régions viticoles françaises, la tendance est aux séjours « œno-touristiques ». Bon nombre de domaines viticoles proposent désormais des balades dans les vignes, dégustations de grands crus, cours de cuisine ou encore tables d’hôtes. Ce marché qui est en croissance de 10% par an nécessite de nouvelles compétences en marketing et communication. Dans cette optique, Burgundy School of Business a lancé en 2017 la toute première spécialisation « oeno-tourisme » pour son bachelor. Les élèves de 3ème année peuvent ainsi choisir de s’orienter vers cette formation dispensée en anglais qui s’articule autour de cours de viticulture, œnologie ou encore dégustation.