Vous voyez sûrement de plus en plus de posts sur LinkedIn par exemple où les personnes « font appel à leur réseau » pour trouver un stage ou une alternance. En école de commerce, vous entendez très souvent « développez votre réseau ».

Vous avez déjà tous demandé à quelqu’un de votre entourage s’il ne connaît pas quelqu’un qui lui connaît quelqu’un […] qui pourrait vous faire rentrer dans une entreprise.

Vous connaissez aussi plein de personnes par votre parcours et vos expériences mais vous ne savez peut-être pas qu’elles peuvent être une bonne source de contacts.

Bref, vous voulez savoir ce qu’est véritablement le réseau, quel type de personne intégrer à votre réseau, comment le créer, le développer et l’entretenir ? Sois rassuré, cet article a été écrit spécialement pour toi (et toi seul).

 

« J’fais repérage de connaissances sur les réseaux pouloulou »

Tout d’abord, on peut définir son réseau par un groupe de personnes qui sont liées entre elles par une base commune. Elle peut être variée : des goûts ou des intérêts, une formation, une amitié, un lien familial…

Se constituer un réseau devient aujourd’hui plus important. Plus de connexions, de moyens de connexions, moins de barrières et de strates : tout est propice à l’élargissement de son réseau et à la multiplication des contacts. Réseauter est donc devenu important aujourd’hui dans le cadre professionnel. Pour cela, il est essentiel de comprendre ses besoins personnels pour en extraire des objectifs.

Le but en soi n’est pas réellement d’avoir un grand nombre de contacts autour de soi, c’est surtout de savoir en tirer partie et de l’utiliser pour atteindre des objectifs que l’on s’est fixé. C’est ce que l’on appelle le networking (de l’anglais « network » qui signifie « réseau ») ou son néologisme français réseautage.
Il s’agit d’étendre son groupe de connaissances en vue de faire entrer en relation les membres de votre réseau, et pouvoir vous faire entrer en contact avec le réseau des autres. Dit comme ça, c’est un peu compliqué. Mais l’objectif du réseau et donc de la démarche de réseauter c’est bien d’obtenir des informations sur un métier, un secteur, une entreprise, des postes vacants… tout une multitude d’indications et de renseignements. Tout ça, pour pouvoir à votre tour les partager et augmenter votre visibilité. Chaque individu possède son propre réseau et peut vous faire rencontrer son réseau à lui, cela agrandira alors le vôtre. D’ailleurs, de super conseils sont ici pour pouvoir accroître ta visibilité en ligne.

 

Réseauter oui ! Mais qui ?

 

Les études sociologiques montrent que l’on dispose tous de certaines personnes directement en lien avec nous et d’autres sans aucun lien de connexion. Elles distinguent 3 niveaux de relations et selon le degré de relation que vous entretenez avec quelqu’un, il est plus ou moins facile d’influer sur lui :

  • Relation de 1er niveau : ce sont les personnes que vous connaissez plus ou moins personnellement. Ces relations sont souvent les moins nombreuses mais les plus qualifiées. C’est l’entourage personnel (amis, famille…), professionnel (collègues, managers, clients…), académiques (anciens camarades de promotion) ou extra-professionnel (loisir, association…). Ces personnes sont celles qui vous connaissent le plus, qui savent comment vous travaillez et qui seront susceptible de vous recommander en cas de besoin. C’est donc une connaissance directe.
  • Relation de 2ème niveau : ce sont toutes les personnes que votre réseau de 1er degré connaît et que vous pouvez mobiliser à tout moment. C’est par exemple le père d’un de vos collègues, le collègue d’un camarade de promotion etc. On estime que ces relations-là sont très importantes dans le sens où en cas de recommandation, le lien que vous avez avec les personnes de second rang est une personne de 1er niveau qui vous connaît très bien. Il est donc facile pour lui de vous recommander, témoigner de votre capacité à travailler, expliquer vos choix de parcours…
    Il est très utile notamment pour les « offres cachées » : avant d’ouvrir le recrutement à l’extérieur, il est de plus en plus usuel de demander à ses propres salariés s’ils connaissent quelqu’un de leur réseau qui pourrait être intéressé par le poste. Et c’est là où vous devenez une réelle valeur ajoutée. C’est donc une relation de vos relations.
  • Relation de 3ème niveau : il n’existe aucun lien, aucune connexion entre vous et eux. C’est donc une personne sans atome crochu avec vous.

Imaginez le nombre potentiel de personnes qui pourraient vous connaître !

Chacun possède donc 3 degré de relation avec son entourage. Ce sont aujourd’hui les personnes de niveau 2 qui ont le plus de chance de vous faire atteindre vos objectifs.

 

Il est donc important de créer du lien avec toute personne que vous rencontrez. Attention toutefois à ne pas en abuser. Privilégiez la qualité de votre réseau à la quantité. Entrez en contact avec ceux qui partagent vos intérêts, ceux qui pourront vous faire avancer dans vos projets, et même ceux susceptibles d’avoir un jour besoin de vos compétences.

Partez dans l’optique qu’il ne faut rien attendre en retour. Si vous êtes dans l’échange, le partage d’informations, la mise en relation de quelqu’un de votre réseau avec quelqu’un d’autre qui ne se seraient peut-être jamais connus sans vous, alors le plus gros sera fait. Personne ne vous est redevable et se préoccuper des autres qui en ont besoin pour un jour pouvoir espérer bénéficier de tout ce travail. De même, pour éviter qu’une relation ne meure, prendre des nouvelles est toujours un très bon moyen pour entretenir son réseau, comme par exemple avec quelqu’un avec qui vous avez déjà travaillé. C’est montrer que vous vous intéressez à la personne ET vous vous mettez à jour dans son parcours qui, sait-on jamais, pourrait vous être utile 🙂

C’est le juste principe de la roue qui tourne !

N’hésitez pas non plus à sortir : participer aux afterwork, apéros, salons, conférences… et à tout ce que vous jugerez pertinent en fonction de votre secteur. Utilisez LinkedIn comme un tremplin. Véritable accélérateur en termes de réseau aujourd’hui, c’est LA plateforme pour le développer, échanger sur ses actualités, ses intérêts, ses coups de cœurs.
Soyez toujours à l’écoute, ouvert d’esprit et pro-actif dans vos démarches.

 

Dernière chose : « un réseau se construit avant d’en avoir besoin ».