mercredi, mai 5, 2021
AccueilEntreprendreEntrepreneurs inspirantsLe parcours de Quentin Sannié, fondateur de Devialet

Le parcours de Quentin Sannié, fondateur de Devialet

Devialet est la start-up la plus récompensée de l’histoire de la Hi-fi pour ses innovations dans le domaine du son. Elle a été créée pour répondre à une problématique bien précise : “permettre au plus grand nombre de personnes d’écouter un son parfait, grâce aux objets sonores du quotidien.” 

 

La startup est née de la rencontre de trois profils aussi différents que complémentaires : Pierre-Emmanuel Calmel, ingénieur, Quentin Sannié, entrepreneur, et Emmanuel Nardin, designer. Leurs points communs ? L’innovation et l’émotion de la musique. Ils avaient pour ambition de révolutionner le monde de l’audio et de transmettre une émotion incomparable à travers leurs technologies brevetées, un pari réussi aujourd’hui !

 

Le parcours de Quentin Sannié, cofondateur de Devialet

Quentin Sannié est né en 1962. Il est diplômé de l’Université Paris-Dauphine et titulaire d’un Master en télécommunications et en médias, ainsi que d’une maîtrise en stratégie industrielle. C’est en 1985 qu’il fonde sa première entreprise : un cabinet de conseil en informatique, dont l’objectif était de développer la marque d’ordinateur Mac, d’Apple.

En 1986, il publie son premier ouvrage : Finance : analyse et prévisions financières. Suite à cela, il animera plusieurs conférences autour de ce sujet. Deux ans plus tard, il lance son premier cabinet de conseil en stratégie de communication. 

C’est en 1990 qu’il rejoint le cabinet Martichoux et Associés en tant que consultant. Son objectif était de renforcer ses connaissances dans le domaine des nouvelles technologies. Sept ans plus tard, il se lance dans une nouvelle aventure : le lancement de Mandragore, son nouveau cabinet de conseil qu’il a dirigé pendant 10 ans. Il intervenait principalement auprès des grandes entreprises du secteur des médias et de la grande consommation pour les aider à mettre en place des stratégies de croissance et développer de nouveaux business liés aux mutations technologiques.

En 2007, Quentin Sannié voit son rêve d’enfance se réaliser. Il lance son entreprise high-tech dans le domaine du son, avec son cousin Emmanuel Nardin, et Pierre-Emmanuel Calmel. Les trois entrepreneurs avaient pour ambition de révolutionner le monde du son. Ce fut le début d’une épopée. Quentin Sannié a souligné : “Lorsque nous avons créé Devialet avec Pierre-Emmanuel Calmel et Emmanuel Nardin, c’était un rêve de gosse. Aujourd’hui nous avons le potentiel pour remplacer tous les amplificateurs de la planète, à la maison, dans les mobiles, les tablettes, les cinémas… C’est une invention qui nous dépasse tous ! »

Aujourd’hui, Quentin Sannié s’engage pleinement pour inventer un meilleur futur. Il est à la tête de Greenback, première agence mondiale de notation de la santé écologique des sols cultivés qui opère pour améliorer leur santé, leur rendement et leur résistance aux risques.

 

Devialet : lancement d’une startup révolutionnaire 

Devialet est une startup de haute technologie intervenant dans le secteur du son. Créée en 2007, elle s’appuie sur une technologie révolutionnaire et hybride, brevetée en France et aux États-Unis. Pierre-Emmanuel Calmel, cofondateur de l’entreprise, a inventé, en 2004, un composant électronique conjuguant un module d’amplification analogique qui se charge de préserver la qualité du signal sonore et un module d’amplification numérique, apportant plus de puissance. Cette nouvelle technologie assure une qualité sonore et une performance de haut niveau. Aujourd’hui, la société s’appuie sur des technologies innovantes protégées par plus de 200 brevets déposés.

Devialet est désormais le leader mondial du marché du son haut de gamme. En 2013, elle a reçu le Trophée brevet pour le premier amplificateur mixte dont les performances sonores sont jusqu’à 1 000 fois supérieures à toutes les autres technologies déjà existantes sur le marché mondial.

L’ADN de Devialet s’inspire fortement des philosophes des Lumières. “C’est en référence à Guillaume Vialet, ingénieur, compagnon de Diderot, contributeur à l’Encyclopédie Française, que nous avons choisi notre nom. Il faisait partie de ces Hommes qui, par leur engagement intellectuel, culturel et scientifique, ont contribué à faire progresser le monde pour le rendre meilleur”, soulignent les fondateurs de l’entreprise sur leur site.

 

Les dates clés de Devialet

L’entreprise a vu le jour en 2007 : Pierre-Emmanuel Calmel, Quentin Sannié et Emmanuel Nardin ont pour ambition de révolutionner le monde de l’audio. En 2010, Devialet lance sa première levée de fonds auprès d’entrepreneurs et dirigeants de groupes internationaux. Deux ans plus tard, l’entreprise se développe sur le marché mondial du son avec une deuxième levée de fonds. Des entrepreneurs de renom comme Bernard Arnault, Marc Simoncini, Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon, sont convaincus du potentiel que représentent les technologies Devialet et lui procurent des moyens financiers importants pour se développer sur une échelle internationale. 

2015 marque l’année du lancement de la révolution sonore Phantom. Bien plus qu’une enceinte, il s’agit d’une “expérience émotionnelle intense offrant un son ultra-pur et ultra-dense à impact physique”, comme précisé sur le site de l’entreprise. En 2016, la startup connaît une levée de fonds historique et récolte plus de 100 millions d’euros. Ces moyens financiers sont destinés à développer la marque sur le marché asiatique et américain et déployer les technologies dans les voitures, les objets connectés et la télévision.

Devialet accueille en 2018 un nouveau CEO. Franck Lebouchard se place en effet à la tête  de l’entreprise et “entend accélérer son développement à l’international et annonce un nouveau financement à hauteur de 51 millions d’euros, auprès de certains de ses investisseurs historiques, et de la Banque européenne d’investissement (BEI).”

En 2020, Devialet rejoint la prestigieuse sélection du FT120. Le gouvernement accompagne cette startup identifiée pour son haut potentiel. Elle conservera d’ailleurs sa place dans la sélection 2021.

Lire aussi : Le parcours de la fondatrice de Respire, Justine Hutteau.

 

Devialet : une expansion surprenante sur le marché chinois et asiatique

Le groupe enregistre une croissance de 75% de ses revenus en Chine. Aujourd’hui encore, Devialet signe un nouveau partenariat avec Huawei, le géant chinois de la télécommunication. Cette nouvelle collaboration a pour but d’équiper les téléviseurs Vision V d’une technologie acoustique et technologique de qualité et de proposer un son immersif aux téléspectateurs chinois avec un effet 3D. L’occasion pour Devialet de prouver son savoir-faire dans le domaine des téléviseurs et de prendre de l’ampleur sur le marché asiatique. « Ce partenariat va nous permettre de continuer à accélérer sur le marché chinois », précise l’équipe dirigeante.

En début d’année 2021, l’entreprise a scellé un nouveau partenariat avec le constructeur indien Pravaig, connu comme le Tesla indien. Les technologies révolutionnaires audio de  Devialet seront déployées dans une voiture électrique qui sort en fin d’année. C’est dans une logique de développement de partenariats technologiques que l’entreprise a bâti ses ambitions stratégiques pour l’année 2021.

Lire aussi : Shilpa Yarlagadda lance à 20 ans une marque de bijoux portée par Michelle Obama

Follow us !

38,820FansJ'aime
10,320SuiveursSuivre
2,188SuiveursSuivre
1,940AbonnésS'abonner

Related News