Après une campagne réussie sur Ulule, la boisson anti-gueule de bois, Alcoool, fait son grand retour avec un site internet permettant de commander ses bouteilles ou même de s’abonner et un programme ambassadeur pour les associations, les BDE et les étudiants en Grandes Écoles. Henri Puigsarbé, étudiant dans une école de commerce du Nord et co-fondateur de cette startup, nous en dit plus !

 

Hello Henri, qu’est-ce qui a changé depuis notre dernière interview ?

Depuis la campagne de crowdfunding, beaucoup de choses ont évolué. Nous avons explosé les compteurs sur Ulule. En franchissant les 1 000 précommandes en moins de 30 jours, on fait partie des 1% des projets de la plateforme qui sont les plus successful. Nous avons postulé à l’incubateur de l’Université Paris-Dauphine et nous avons remporté le prix coup de cœur du jury ! Dès la réouverture de l’incubateur, nous allons pouvoir profiter de leur accompagnement, de leurs connaissances et de leur réseau.

Nous avons recruté sept personnes pour animer la communauté, mais également démarcher les établissements pour faire connaître notre produit. Ce sera notre gros travail de l’été.

 

Comment a évolué Alcoool ?

Nous avons continué de nouer des partenariats avec des clubs, des restaurants et des bars. Dès le mois de juillet, nous travaillerons également avec les wedding planners et les groupes d’événementiel. Nous avons la chance de proposer un produit considéré comme un complément alimentaire, donc nous comptons le vendre en pharmacie.

Nous avons travaillé sur la mise en place, dès septembre, de notre programme ambassadeur destiné à tous les étudiants du supérieur, qu’ils soient en école de commerce, d’ingénieurs ou en médecine. Autour d’Alcoool, nous voulons constituer une véritable communauté qu’on appelle les Kiffeurs et qui sera constituée de gens qui adorent faire la fête, qui sont positifs et qui incarnent l’optimisme.

Nous avons également travaillé sur notre proposition de valeur. Nous sommes en train de créer une boîte en carton recyclé et recyclable pour contenir des échantillons d’Alcoool qui seront placés sur les comptoirs des bars. Nous avons mis en place un système de consigne. Une entreprise partenaire sera chargée de recycler le verre de nos bouteilles.

 

Aujourd’hui, c’est donc le lancement du site d’Alcoool !

En effet. Nous avons pris plusieurs mois pour développer un site à notre image, qui reprend tous les codes de notre univers pop art avec des formes géométriques, les pois de Roy Lichtenstein, précurseur de ce mouvement, etc.

Sur notre site, nos consommateurs vont retrouver nos bouteilles en les achetant par pack de 6, 12 ou 24, mais ils peuvent également s’abonner. Ils pourront ainsi recevoir six bouteilles à leur domicile tous les quinze jours et il permet un rabais de 15%.

 

Alcoool est-il un produit qui incite à la consommation d’alcool ?

Notre produit agit pendant le sommeil, c’est un complément alimentaire à consommer à la fin de la soirée, qui vous permettra d’assumer votre lendemain de soirée. Pendant la soirée, vous êtes responsable de votre consommation, de vos faits et gestes.

 

Quels sont vos projets avec Alcoool ?

Tout d’abord, nous voulons travailler sur la forme d’Alcoool. Nous travaillons avec notre laboratoire sur une pilule anti-gueule de bois, qui se base sur le même principe que notre boisson. Nous allons également proposer un produit similaire à ce que nous vendons déjà, mais dans une version sans sucre.

Enfin, nous savons que nos consommateurs peuvent oublier de prendre leur shot d’Alcoool, puisqu’il faut le consommer tout de suite après votre dernier verre. Ainsi, nous sommes en train de développer un produit à prendre dès le réveil, qui agira beaucoup plus vite et qui remplacera l’aspirine et le café.

Pour mener à bien nos futurs projets, nous allons bien sûr consulter notre communauté de Kiffeurs pour comprendre et satisfaire leurs besoins.