La Thaïlande ou la destination favorite des Français, que ce soit pour des vacances ou pour une retraite au soleil. Mais le pays du sourire est également la 2e économie d’Asie du Sud-est et la 25e puissance mondiale. En proposant un salaire moyen de 50 000 bahts pour un travailleur étranger contre 19 000 bahts pour un travailleur thaïlandais, la Thaïlande, en particulier la ville de Bangkok, est la 7e ville préférée des expatriés français.

 

Le salaire moyen en Thaïlande

Actuellement, le salaire moyen en Thaïlande est de 552,81€ par mois. Mais, évidemment, il diffère selon les villes comme tu peux le voir dans le tableau ci-dessous :

VillesSalaire moyen en euro
Auytthaya654.76
Bangkok641.85
Cha-am876.78
chachoengsao642.97
Chanthaburi263.31
Chiang Maï468.96
Chiang Raï 353.17
Chon Buri517.5
Hat Yai584.52
Hua Hin511.61
Kalasin 467.62
Khon Kaen447.21
Koh Phangan595.97
Koh Samui602.81
Krabi356.06
Lampang462.86
Loei409.17
Lopburi632.78
Maha Sarakham759.88
Nakhon Pathom659.08
Nakhon Ratchasima732.31
Nakhon Sawan546.56
Nan642.97
Nong Kai628.36
Pak Chong 701.08
Pattaya364.56
Phetchabun803.72
Phitsanulok531.79
Phrae642.97
Phuket510.31
Prachin Buri409.17
Ratchaburi527.26
Rayong546.79
Saraburi759.88
Satun207.56
Si Racha776.25
Si Saket453
Surat Thani732.31
Surin252.63
Tak372.39
Trang496.84
Udon Thani314.16
Uttaradit518.9
Yala102.12

 

Toutefois, il est important de préciser que la loi thaïlandaise dispose qu’un étranger détenteur d’un permis de travail doit percevoir au minimum 50 000 bahts par mois soit 1 410 euros. En revanche, la durée de travail légale est de 48h par semaine, contre 35h en France !

Lire aussi : Le salaire moyen au Maroc

 

Les secteurs qui recrutent le plus en Thaïlande

Tu auras plus de chances de trouver un emploi au pays du sourire si tu as un profil d’ingénieur ou de commercial qualifié et si tu parles plusieurs langues, de préférence !

Les secteurs qui recrutent le plus sont : l’import-export, la bijouterie, la restauration, l’éducation (surtout les professeurs d’anglais), l’hôtellerie, les très hautes technologies, le marketing et l’industrie.

Si tu as l’esprit d’entrepreneuriat, la Thaïlande fait partie des pays où il est le plus facile de créer une entreprise selon le classement Doing Business qui classe cette zone à la 27e place.

Cependant, un décret royal de 1979 a établi une liste des activités interdites aux étrangers parmi lesquels on retrouve les métiers juridiques, l’artisanat, les métiers agricoles ou même vendeur de rue.

À savoir :

Si tu souhaites travailler dans la restauration, il est peu probable que tu perçoives le salaire minimum pour les étrangers détenteurs d’un permis de travail, d’un montant 50 000 bahts, mais plutôt 25 000 bahts (705€).

 

Thaïlande : un salaire moyen qui permet de vivre décemment ?

Seul le billet d’avion vous coûtera une petite fortune avant de bénéficier d’un train de vie confortable. En effet, le salaire moyen thaïlandais explique le coût de la vie particulièrement faible, environ 45% moins élevé qu’en France.

Les prix de l’immobilier sont jusqu’à sept fois moins chers qu’en France. Tu pourras louer un studio meublé de 35m2 pour 350€ dans le centre-ville de Bangkok étant donné que le prix moyen d’un mètre carré s’élève à 4940,67€ contre 10 992€ à Paris.

En revanche, si tu comptes acheter, tu devras choisir entre le « freehold » condominium (achat d’une partie du bâtiment en son nom propre, l’autre partie sous contrat de bail) ou le « limited company » (bail via une société à responsabilité limitée).

Non seulement le coût de la vie te garantira un mode de vie confortable, mais la Thaïlande t’offrira de magnifiques paysages, un climat où les températures vont de 14 à 36 degrés, selon les saisons.

À savoir :

Les Thaïlandais vénèrent le roi et la famille royale. Tout propos critiquant la royauté peut être considéré comme un crime de lèse-majesté.

 

Les formalités pour travailler en Thaïlande

En plus d’un permis de travail, tu devras te procurer soit :

  • un visa non-immigrant B (mission professionnelle, enseignant, travail, stage rémunéré) ;
  • un visa non-immigrant ED (stage non rémunéré, échange scolaire et universitaire) ;
  • Ou alors un visa non-immigrant O (mission humanitaire).

Tu devras renouveler ces documents rapidement, car ils sont valables seulement trois mois au départ. Si tu ne le fais pas, tu risques de percevoir une amende de 2600€ et une peine de 5 ans de prison.

En ce qui concerne la protection sociale, tu devras choisir entre le statut dit « détaché » destiné aux travailleurs français qui travaillent dans une société française grâce auquel tu seras rattaché à la sécurité sociale française. Sinon tu peux dépendre du régime thaïlandais dans le cas d’un travail de plus de 6 ans au sein d’une société thaïlandaise.

Toutefois, il est préférable de s’affilier à la Caisse des Français à l’étranger (CFE) (qui t’offre une prestation d’assurance maladie, invalidité, chômage, vieillesse, maternité) et de t’inscrire sur le site web du gouvernement français afin de disposer du meilleur suivi possible en cas de problèmes.

Pour conclure, la Thaïlande est un pays qui a beaucoup à t’offrir, même si les démarches administratives peuvent te paraître complexes, le jeu en vaudra la chandelle !

Lire aussi : Le salaire moyen en Espagne