Des frais de scolarité remboursés par un milliardaire américain

Dimanche 19 mai, 396 étudiants de l’Université de Morehouse (Atlanta, Géorgie) ont eu la joie d’être diplômés… mais aussi d’avoir vu leurs dettes étudiantes effacées par un milliardaire américain.

 

« Ceci est ma promotion »

Robert F. Smith, 163ème personne la plus riche au monde selon Forbes, est un homme d’affaires afro-américain, fondateur du fonds d’investissement Vista Equity Partners. Toujours selon Forbes, sa fortune, estimée à plus de 4 milliards de dollars, fait de lui l’Afro-Américain le plus riche, devant Oprah Winfrey.

Convié par l’Université Morehouse pour recevoir un diplôme honorifique, Robert F. Smith a annoncé prendre en charge la totalité des dettes de la promotion 2019, ce qui représente un montant de 40 millions de dollars. « Ma famille va créer une bourse pour effacer vos prêts étudiants. Je sais que ma promotion perpétuera » cette action, a-t-il dit aux étudiants.

l’Université de Morehouse, créée en 1867 afin d’offrir une éducation supérieure aux Afro-Américains, a notamment accueilli Martin Luther King Jr., Spike Lee et le comédien Samuel L. Jackson.

 

Des étudiants américains de plus en plus endettés

Aux États-Unis, comme en France, le coût des études ne fait qu’augmenter. Selon Fitch, ce sont plus de mille milliards de dollars de dette qui ont été contractés. De nombreux étudiants se voient obligés de souscrire à des prêts aux montants exorbitants, comme Elijah Dormeus, dont la mère est conductrice de bus de ramassage scolaire : « Je suis fou de joie », s’est-il exprimé, suite à l’annonce de Robert F. Smith. En parallèle de ses études, il travaillait chez AT&T pour pouvoir rembourser son prêt de 100 000 dollars. Maintenant, il souhaite économiser pour payer les études de son frère et, à long terme, ouvrir une fondation pour aider les personnes de sa communauté à faire des études et ne plus se soucier des dettes.

En effet, de plus en plus de jeunes américains se retrouvent dans l’incapacité de rembourser leurs dettes suite à leurs études. Ce sujet est au cœur du programme politique de certains démocrates souhaitant se présenter à l’élection présidentielle 2020. En parallèle, de nouvelles solutions sont développées, comme par exemple l’école Lambda School, où les frais de scolarité sont indexés sur le salaire de sortie des étudiants.