La crise du coronavirus a eu un impact sans précédent sur l’économie mondiale, sur les entreprises, mais aussi sur les perspectives de recrutement, un sujet qui inquiète près de 88% des jeunes diplômés selon un sondage mené par 2Empower. De plus en plus de sociétés gèlent les embauches de nouveaux collaborateurs, à l’image d’Adobe ou Adidas (qui a d’ailleurs mis fin à tous les stages aux États-Unis). Charlotte Gouiard, Responsable du recrutement et des relations-écoles de Mazars, est revenue pour nous sur la situation dans le secteur de l’audit et du conseil, lors d’un live diffusé sur nos pages Facebook et YouTube.

 

Aujourd’hui, l’univers des Big Four a une chance : celui d’être moins touché par la crise. En effet, comme l’explique Charlotte Gouiard, le métier de l’audit étant très réglementé et un passage obligé pour bon nombre d’entreprises, ce secteur en particulier n’est que peu impacté. Ainsi, une partie de l’activité des cabinets est maintenue, malgré une économie très volatile.

 

Le conseil impacté par la crise

Autre activité qui subit moins les affres du coronavirus : l’expertise-comptable. « Durant les crises sanitaires, les experts-comptables sont en première ligne, notamment pour mettre en place les dispositions du gouvernement pour les TPE, PME, ETI, etc. », observe Charlotte Gouiard.

En revanche, le secteur du conseil est plus concerné par la crise. Certains clients sollicitent toujours le cabinet, à l’image des agences régionales de santé, la Responsable recrutement de Mazars précise tout de même que la situation reste floue pour les métiers de l’advisory, puisque moins sollicités par les entreprises. Ainsi, la question du recrutement dans ce domaine n’est pas encore tranchée, à l’heure actuelle.

 

Audit et conseil : maintien de l’emploi

Le secteur restant dynamique, les emplois ne sont pas menacés. Charlotte Gouiard a tenu à rassurer, expliquant que la crise n’avait pas conduit à la fin des stages, alternances et périodes d’essais. Elle revient en détail sur le recrutement chez Mazars, qui concerne majoritairement l’audit, qui est moins impacté. En ce qui concerne le conseil, si les recrutements sont maintenus, les offres sont réservées aux stagiaires, car la promesse du cabinet est de tous les intégrer dès la fin de leur stage.

Habituellement, un cabinet comme Mazars recrute environ 1000 nouveaux collaborateurs, parmi lesquels on compte tout de même 750 juniors. Aujourd’hui, près de 185 offres sont disponibles sur le site de Mazars et ces offres sont toujours d’actualité. Ainsi, il n’y a pas de gel de recrutement pour le cabinet !

Cependant, Charlotte Gouiard rappelle que, pour postuler en audit ou en conseil, il est nécessaire de s’y prendre relativement tôt. Par exemple, les sessions recrutements pour les stages de césure débutant en septembre 2020 se sont déroulés il y a plusieurs mois déjà. « Il faut avoir en tête que, dès que vous candidatez, il faut au moins avoir six mois d’avance. »

L’entreprise recrute actuellement les étudiants pour des stages en janvier 2021. En revanche, si tu recherches un premier emploi ou une alternance, c’est le moment de postuler sur le site de Mazars !

 

Lire aussi : Comment rédiger le CV idéal pour intégrer un cabinet d’audit ?

 

Recrutement en conseil et audit : repenser l’expérience candidat

Si l’embauche de nouveaux collaborateurs est donc toujours d’actualité, les cabinets ont dû revoir leurs process de recrutement puisque les entretiens physiques ne sont plus à l’ordre du jour. Charlotte Gouiard explique que, chez Mazars, ce travail sur le recrutement était mené depuis longtemps, « pour le rendre plus efficient, plus sympathique et plus agréable pour le candidat. »

Ainsi, le cabinet a digitalisé un de ses dispositifs, Job@Mazars, qui permet aux futures recrues de découvrir l’entreprise pendant une demi-journée, en version digitale désormais, grâce à un échange avec un manager de l’entreprise. Ensuite, ils doivent réaliser un entretien individuel avant d’être confrontés à des speed-recrutings, « des petites sessions de recrutement durant lesquelles les candidats échangent avec de nombreux collaborateurs qui les testent sur diverses thématiques. » En outre, comme de très nombreux cabinets, Mazars impose un test technique à toutes les personnes qui souhaitent rejoindre l’entreprise. Celui-ci est également digitalisé.

 

Pour en apprendre plus sur l’expérience candidat et les process de recrutement chez Mazars, Charlotte Gouiard t’explique tout en vidéo :