mercredi, mai 5, 2021
AccueilDécryptageAnalysePourquoi choisir un MSc en finance après une école d’ingénieurs ?

Pourquoi choisir un MSc en finance après une école d’ingénieurs ?

Dans un marché de l’emploi saturé à cause de la crise, les profils hybrides sont forcément avantagés. Les entreprises sont de plus en plus fans des diplômés qui affichent une double compétence, surtout ceux qui sont passés par une école d’ingénieurs et de management. Romain Denoix, étudiant à l’EDHEC, revient sur les raisons qui l’ont poussé à se spécialiser en finance à l’EDHEC après une formation d’ingénieur.

 

L’univers de la finance séduit de plus en plus les étudiants. Au cœur des enjeux de la société et des entreprises, elle offre de nombreuses possibilités de secteurs et de métiers : finance d’entreprise, trader, M&A, etc. Romain Denoix décrit cet univers comme étant extrêmement stimulant : « Durant mon échange, je me suis rendu compte que la finance m’intéressait finalement beaucoup plus que mes cours dédiés aux sciences de l’ingénieur. »

Romain n’est finalement pas le seul à développer une véritable passion pour un secteur qui pousse de nombreux étudiants à se réorienter chaque année vers un MSc en finance. Il faut dire que les possibilités pléthoriques de métiers conduisent à des formations toujours plus poussées pour diplômer les futurs experts de la finance.

 

La finance : le secteur idéal pour les ingénieurs

Après avoir goûté à la finance, il n’était plus question pour Romain de s’orienter dans un autre secteur. Il faut dire que la finance évolue beaucoup et que les programmes s’adaptent pour permettre aux étudiants de réaliser le métier de leurs rêves. Dans cet univers, l’EDHEC propose pas moins de six MSc sur des sujets aussi variés que l’Accounting ou le Corporate Finance et même en Sustainable Finance.

C’est d’ailleurs à l’EDHEC que s’est intéressé Romain Denoix quand il est parti à la recherche du programme parfait après son parcours en école d’ingénieurs. Il indique avoir voulu « intégrer une école d’excellence. Je me suis donc tourné vers l’EDHEC, établissement du top 5 très réputé pour ses formations en finance. Leur MSc in Finance était parfait pour moi puisqu’il s’adressait également à ceux qui n’ont jamais fait de finance. »

C’est là la grande force de l’EDHEC : permettre à des étudiants issus d’écoles d’ingénieurs de se former à la finance sans avoir de background dans cet univers. Romain Denoix salue d’ailleurs la grande implication des professeurs qui sont toujours disponibles pour accompagner les élèves, ainsi que l’entraide entre les étudiants qui ont déjà acquis des connaissances sur le sujet et les débutants.

Pour plus de détails sur les programmes MSc, tu peux télécharger la brochure ici !

 

Le secret du succès des écoles de commerce

Il faut dire que l’accompagnement est la clé du succès des écoles de commerce et Romain Denoix ne regrette pas son choix ! Les étudiants du MSc in Finance bénéficient de cours dispensés par des professeurs issus du monde professionnel. « Ceux qui veulent faire du M&A pouvaient par exemple bénéficier des conseils et du contact privilégié avec le professeur de valuation. Il possède son propre cabinet et citait des cas réels », se réjouit Romain.

Tous les étudiants de l’EDHEC bénéficient également des services du Career Centre de l’école « qui proposent un accompagnement bien plus poussé que ce que j’ai pu voir en école d’ingénieurs », précise Romain Denoix. Dès la rentrée, les étudiants ont droit à un coaching de deux semaines durant lequel ils en apprennent plus sur les métiers auxquels ils peuvent prétendre après leur diplôme ou les attentes des recruteurs.

Tout au long de l’année, les élèves de l’école peuvent bénéficier du soutien de ce service carrière. « Ils nous apprennent à normaliser notre CV pour que tous ceux qui sortent de l’EDHEC aient le même CV. Malgré ce que l’on peut penser, c’est très important. Quand un recruteur voit que le candidat vient de l’EDHEC, c’est un plus. Ils ont confiance dans notre profil. »

Ainsi, les élèves issus d’une école d’ingénieurs sont non seulement accompagnés sur le plan éducatif et aussi sur le plan professionnel, grâce aux intervenants ainsi qu’au personnel qui reste 100% dédié à leur réussite.

 

MSc en finance : la voie royale vers l’emploi

Romain Denoix le sait, toutes les portes lui sont ouvertes grâce au MSc in Finance de l’EDHEC, une réalité qui se manifeste au sein de tous les programmes de l’école de commerce. Envie de donner une coloration globale à son parcours ? 77% des diplômés du MSc in Finance travaillent hors de France. Au total, 95% des diplômés des MSc de l’EDHEC travaillent à l’étranger ou dans un poste fortement tourné vers l’international, que ce soit chez Allianz à Munich, EY à Moscou, PwC à Birmingham ou Golman Sachs à Londres.

Concernant les métiers, tout est possible également ! De son côté, Romain Denoix a choisi une petite structure pour réaliser son stage de fin d’études où il devra concevoir des modèles de trading systématiques. Mais les étudiants des programmes MSc de l’EDHEC peuvent aussi bien travailler dans de grands groupes. Les formations de l’école affichent de beaux partenariats avec, par exemple, PwC, la Société Générale ou encore GARP, de quoi répondre aux aspirations de tous les étudiants ! 

Pour plus de détails sur les programmes MSc de l’EDHEC, tu peux télécharger la brochure ici

 

Une école engagée pour une finance plus durable

Toujours à la pointe de l’innovation pédagogique, l’EDHEC se saisit des attentes des étudiants et des futurs besoins des entreprises avec la mise en place d’un programme qui saura séduire plus d’un élève ingénieur : le MSc in Climate Change and Sustainable Finance.

Si tous les programmes de l’EDHEC prennent en compte les problématiques éthiques qui se posent de plus en plus dans le monde de la finance, celui-ci est dédié aux étudiants audacieux et ambitieux qui souhaitent changer le monde. L’objectif ? Former ceux qui œuvreront pour une transition verte des entreprises dans lesquelles ils travailleront. « Il y a énormément de possibilités au sein de l’EDHEC. Il faut avoir le courage de les saisir ! », conclut Romain Denoix.

 

Pourquoi poursuivre ses études avec un MSc ? Un étudiant de l’EDHEC nous répond !

Follow us !

38,820FansJ'aime
10,320SuiveursSuivre
2,188SuiveursSuivre
1,940AbonnésS'abonner

Related News