mardi, août 11, 2020
Accueil Actu Actu écoles Nouveau Master Grande École, nouveau campus : BSB présente ses nouveautés pour...

Nouveau Master Grande École, nouveau campus : BSB présente ses nouveautés pour la rentrée

Après avoir entièrement rénové ses locaux il y a deux ans, BSB s’attaque à son Master Grande École. Si la business school continue de s’appuyer sur ce qui fait sa force comme l’international, l’alternance ou l’exigence académique, elle a opté pour une refonte de la structure de son programme avec, à la clé, un cursus presque sur-mesure !

 

« Les fondamentaux demeurent », indique Stéphan Bourcieu, DG de BSB. Ainsi, l’école continue à mettre l’accent sur l’international, avec l’obligation de réaliser un semestre à l’étranger, et sur l’exigence académique. Autre point important renforcé : l’alternance, un dispositif qui permet de se forger une solide expérience professionnelle, tout en bénéficiant d’un salaire et de frais de scolarité nuls. Ainsi, BSB va doubler ses places en alternance, qui passeront de 150 à 300, toujours en offrant un large panel de combinaisons possibles : M1-M2, moitié du M1 et M2 ou alors uniquement en M2.

Pour créer son nouveau Master Grande École, BSB a articulé son travail de refonte autour de trois piliers : lead for change, la baseline de l’école, qui traduit la volonté de l’établissement de diplômer les acteurs du changement, la volonté de former des managers de la complexité et celle de donner un accompagnement nécessaire pour permettre aux étudiants de donner le meilleur d’eux-mêmes.

 

Master Grande École de BSB : former les acteurs du changement

L’ambition de la refonte du programme phare de l’école dijonnaise est avant tout de former les managers qui sauront accompagner le changement dans les entreprises. La structure même du Master Grande École de BSB a été revue pour insuffler une plus forte individualisation du cursus. Ainsi, la business school a mis en place des parcours facultatifs durant l’année de pré-master, permettant aux étudiants de se confronter à de nombreuses spécialités comme la culture ou la finance-audit et d’expérimenter avant de choisir une spécialisation en M1, qui peut être totalement différente de celle choisie par l’étudiant en L3. « Nous voulons aller vers une individualisation plus poussée des cursus. »

Dès le M1, il peut ensuite bénéficier d’un parcours presque entièrement à la carte, « avec toujours un large choix d’électifs, dont les modules d’excellence qui sont réalisés, dans la grande majorité, par des professeurs internationaux d’universités partenaires et recrutés sur leur excellence pédagogique », précise Stéphan Bourcieu. Au programme : Business Through Innovation avec un professeur d’un IMT en Inde ou Smart Marketing for Entrepreneurs, enseigné par un professeur de Centrum (Pérou).

Enfin, un travail important avait déjà été mené en M2, avec l’ouverture de nombreux MSc en double-diplôme avec le Master Grande École : MSc Wine Management, MSc Digital Leadership (campus de Lyon), MSc Corporate Finance & Investment Banking, calqué sur le référentiel du CFA. Les étudiants peuvent également réaliser deux semestres de cours dans les domaines d’expertise de l’école et réaliser un stage et une thèse professionnelle (ou uniquement une thèse professionnelle).

Enfin, l’école entend renforcer la formation par la recherche, « pour appréhender la complexité, nous voulons apprendre à nos étudiants à formuler une problématique, des hypothèses, définir une méthodologie pour tester ces hypothèses, se confronter à une revue de littérature… », affirme le DG de BSB. Ainsi, l’école mise sur un renforcement des modules de méthodologie de la recherche et de la thèse professionnelle.

 

Former les managers de la complexité

« Quatre grandes forces sont en train de transformer notre société : la mondialisation, l’intelligence artificielle, la diversité et le développement durable », observe le DG de BSB. C’est ainsi que l’école a mis en place des modules obligatoires pour les étudiants en année de pré-master autour de quatre thèmes pour diplômer des managers capables d’évoluer dans un monde complexe, qui évolue rapidement.

L’année commence tout d’abord avec un innovation sprint pour les élèves de pré-master, qui prendra la forme d’un jeu où ils devront proposer des prototypes pour répondre à de vraies problématiques rencontrées par les entreprises, parmi lesquelles Mondelez ou encore le Club Med. Les étudiants devront proposer un prototype grâce à la mise en place d’une méthodologie de recherche que l’école voit comme nécessaire pour affronter le monde de demain. « Nous voulons permettre aux étudiants de rentrer dans la culture de BSB d’avoir les outils pour comprendre et agir sur ce monde et pour savoir inventer le monde de demain dans sa complexité et savoir mettre en œuvre les idées que l’on a », précise Christine Sinapi, Directrice académique et du développement pédagogique.

Ensuite, le premier module thématique sera dédié à l’IA, nommé Deep Dive Artificial Intelligence, obligatoire pour les étudiants de première année.

Le second module se focalise sur l’engagement citoyen, nommé My Mission Lead For Change. Les étudiants de l’école devront réaliser un service civil. S’en suivra une phase de prise de recul individuelle et collective, pour permettre aux élèves de mieux comprendre le contexte sociétal autour de cet engagement.

Il y aura également un focus sur les humanités. « Nous voulons former des intellectuels capables de comprendre le monde », indique Stéphan Bourcieu. Ainsi, les étudiants en M1 suivront des cours de philosophie du management « pour saisir l’impact du manager sur la société. » En outre, à partir de la rentrée 2020, les élèves en M1 à BSB pourront choisir le parcours BSB Humanity qui leur permet de suivre un semestre à McGill au sein de la faculty of art & humanity. « Ils suivront des cours de géopolitique, d’histoire de l’art, de littérature, de sociologie ou même d’histoire. Nous voulons leur donner une lecture différente de la complexité du monde. Il faut avoir ce socle intellectuel, pour pouvoir décider dans ce monde complexe », explique Stéphan Bourcieu.

 

Donner la culture lead for change

BSB a souhaité renforcer la dimension leadership dans la dernière année de son Master Grande École, avec la mise en place d’un nouveau module dédié. « L’idée est de faire comprendre aux étudiants le rôle d’un manager, comment mener à bien une équipe dans la bienveillance. Nous voulons former un manager guidé par l’éthique et responsable« , précise Sophie Raimbault-Jaurou, Directrice du Master Grande École de BSB

Cela passe par le leadership program, proposé à ceux qui le souhaitent, en M2 et qui s’adresse aux étudiants à haut potentiel. L’objectif est de préparer ceux qui suivent ce parcours au processus de sélection des graduate programs, notamment via la mise en place d’un séminaire de backpacking. Pour l’intégrer, il faut faire partie du premier tiers de la promotion, afficher un niveau d’anglais excellent avant de réaliser un entretien de personnalité.

Enfin, pour « inspirer » ses élèves, l’école a mis en place l’an passé un cycle de conférences pour « les confronter à des acteurs du changement ». Cette année, le thème devrait être le développement durable.

 

Les autres nouveautés de BSB pour la rentrée 2020

LA grosse nouveauté pour l’année 2020-2021, c’est bien sûr l’ouverture du nouveau campus de Lyon. En effet, l’école déménage ses locaux situés à Confluence pour s’installer dans le quartier Montplaisir, passant de 1 000m² à 3 000m², avec l’objectif de passer à 800 étudiants sur ce campus.

En outre, BSB se projette pour une rentrée qui sera forcément atypique, puisque marquée par la crise du coronavirus. L’école a travaillé sur trois scenarii, en privilégiant une rentrée en full présentiel, avec port du masque obligatoire et respect des règles sanitaires. Cependant, l’établissement imagine également une rentrée en format hybride ou des cours dispensés intégralement en distanciel, si la situation sanitaire s’aggrave.

L’école a également travaillé sur le scénario du modèle hybride et va mettre en place la bi-modalité : une partie des étudiants suivra le cours dans la salle de classe, tandis que l’autre moitié assistera à ce cours à distance en format synchrone. C’est pourquoi BSB a réhabilité toutes ses salles de classe pour 300K€ (uniquement pour la partie technique) « pour permettre une captation vidéo et audio, mais également donner la possibilité aux professeurs d’entendre ce que disent les étudiants qui sont chez eux », précise Christine Sinapi.

Enfin, BSB annonce que la rentrée sera décalée en pru 15 ésentiel aseptembre pour les étudiants du M2, puisque les MSc intègrent de nombreux étudiants internationaux.

 

Lire aussi : BSB voit son accréditation EQUIS renouvelée.

Must Read

Startup : les plus grosses levées de fonds en France en 2020

L’année 2020 démarre fort pour l’écosystème français. En effet, rien qu’en janvier, les startups ont levé près de 800 millions d’euros : une somme...

Tout savoir sur le GMAT

Plusieurs tests de management sont proposés aux étudiants qui souhaitent intégrer une école de commerce ou encore un MBA. L'un des plus reconnus à...

Le salaire moyen en Italie

Quatrième pays préféré des étudiants français, et l'une des cinq premières destinations touristiques au monde, l'Italie séduit par sa gastronomie, son patrimoine et son sens de la mode. Découvre si tu vivras réellement la dolce vita en t'installant en Italie.

Classement 2020 des écoles de commerce pour intégrer les Big Four

EY, Deloitte, KPMG et PwC : ces quatre cabinets forment les Big Four des entreprises que les étudiants passionnés par les métiers de l'audit...

Related News

Startup : les plus grosses levées de fonds en France en 2020

L’année 2020 démarre fort pour l’écosystème français. En effet, rien qu’en janvier, les startups ont levé près de 800 millions d’euros : une somme...

Tout savoir sur le GMAT

Plusieurs tests de management sont proposés aux étudiants qui souhaitent intégrer une école de commerce ou encore un MBA. L'un des plus reconnus à...

Le salaire moyen en Italie

Quatrième pays préféré des étudiants français, et l'une des cinq premières destinations touristiques au monde, l'Italie séduit par sa gastronomie, son patrimoine et son sens de la mode. Découvre si tu vivras réellement la dolce vita en t'installant en Italie.

Classement 2020 des écoles de commerce pour intégrer les Big Four

EY, Deloitte, KPMG et PwC : ces quatre cabinets forment les Big Four des entreprises que les étudiants passionnés par les métiers de l'audit...

EQUIS, AACSB, AMBA, EPAS : quelles écoles ont obtenu ou renouvelé leurs accréditations en 2020 ?

AMBA, AACSB, EQUIS, EPAS… Ces accréditations sont le Saint-Graal pour les business schools puisqu’elles leur confèrent une reconnaissance internationale. Symbole de l’excellence hors de...