lundi, juin 21, 2021
AccueilActuActu écolesGrenoble EM lance une nouvelle spécialisation en géopolitique

Grenoble EM lance une nouvelle spécialisation en géopolitique

Grenoble EM lance une nouvelle spécialisation en géopolitique ouverte à 40 étudiants en première année du Programme Grande École. Ce nouveau parcours s’inscrit dans l’ADN de l’école, fortement tournée vers la géopolitique.

 

La géopolitique fait partie des valeurs fortes de Grenoble EM. L’école voit en cet enjeu un véritable atout de prise de décision stratégique dont tous les étudiants doivent se doter pour leur futur professionnel. Jean-François Fiorina, directeur général adjoint de Grenoble Ecole de Management explique : « La géopolitique est emblématique des étudiantes et étudiants de Grenoble Ecole de Management depuis 2009. Cette compétence indispensable leur permet d’accéder à des postes liés à l’intelligence économique, l’analyse des marchés, la gestion des risques, le conseil… Elle permettra aussi à l’avenir de développer de nouveaux métiers et de nouvelles filières professionnelles (comme les géopotech, des entreprises qui utilisent la technologie pour faire l’état du monde) ou de nouvelles activités (elles aussi liées à l’utilisation de la technologie : crypto monnaies, supraconducteurs, etc.). »

Lire aussi : Grenoble EM lance la 13e édition du Festival de Géopolitique

 

Une formation de 120 heures annuelles

La nouvelle formation qui s’intitule Géolab sera suivie par 40 étudiants en première année du PGE à partir de septembre 2021. Les élèves de l’école suivront les cours du PGE trois jours par semaine. Les deux autres jours, ils seront amenés à simuler successivement les travaux d’un Think Tank et les activités d’une cellule de crise. « Le groupe acquerra les principes de base de la veille géostratégique, de la décision sous contrainte de temps et de la prospective. Il auditionnera témoins et experts, forgera des consensus, fera des études de risque à la demande de clients. Il parviendra à des accords négociés (relevé de conclusions, résolution finale, déclaration publique) et concevra un jeu sérieux nommé CRISIS. Tout ceci pour affiner les aptitudes à définir une situation, estimer les risques, négocier des compromis, élaborer des scénarios… », explique Yves Schemeil, responsable de la formation, mais également co-concepteur de l’épreuve de géopolitique GEM au concours post-prépa.

L’objectif premier de cette formation est de permettre aux étudiants d’acquérir des modes de réflexion et de raisonnement critique, les aidant ainsi à résoudre des situations inattendues et à diminuer par la même occasion les conséquences indésirables qu’elles impliquent.

 Lire aussi : Grenoble EM ouvre un tout nouveau parcours transcontinental

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News