En 2014, l’ESSCA était accréditée AACSB pour la première fois et pour la durée maximale de cinq ans. Cette année, l’établissement a vu son accréditation renouvelée, pour cinq ans, par l’organisme accréditeur. Ainsi, l’école fait partie des 5% de business schools dans le monde qui peuvent afficher ce précieux sésame.

 

Suite à son audit en 2019, l’ESSCA a vu son accréditation AACSB renouvelée pour la durée maximale de cinq ans. L’école pourra donc afficher ce label jusqu’en 2024. Cette décision de l’Association to Advance Collegiate Schools of Business permet à l’établissement de conserver sa triple couronne, puisqu’il bénéficie également des accréditations EQUIS et AMBA. À travers le monde, seul 1% des écoles peuvent justifier de cette triple accréditation.

Pour Jean Charroin, DG de l’ESSCA, la réaccréditation de l’école conforte le projet Odyssée 20/24, le plan stratégique que la business school avait détaillé il y a quelques semaines qui mise sur un doublement du budget et une refonte du PGE : « Le renouvellement de cette accréditation souligne la consolidation des fondamentaux académiques ainsi que la qualité du développement de l’ESSCA depuis le précédent audit. Il conforte plus que jamais le plan stratégique Odyssée 20/24 dont l’un des trois principes d’action est la qualité. »

 

AACSB : Les points forts de l’ESSCA

L’organisme accréditeur a mené un audit rigoureux auprès de toutes les parties prenantes de l’établissement : alumni, étudiants, professeurs, directeurs de programme. Il souligne notamment le développement de l’ESSCA entre la première accréditation obtenue en 2014 et l’audit de 2019.

En outre, la business school basée aux quatre coins de la France, à Budapest et à Shanghai se distingue par son internationalisation, qui ne passe pas uniquement par la construction de campus à l’étranger, mais également par la création de nombreux programmes et cours en anglais. AACSB a aussi mis en avant la qualité des partenaires universitaires de l’école à travers le monde.

Autre point important qui a su faire la différence dans l’obtention de cette réaccréditation : la proximité de l’ESSCA avec les entreprises qui se traduit par les nombreux stages que les étudiants doivent réaliser durant leur formation, mais aussi la qualité du parcours des alumni et le fort taux d’insertion des diplômés de l’école. En effet, 59% des étudiants signent un contrat avant même la diplomation. Ce taux s’élève à 94%, dans les trois mois qui suivent la sortie de l’école.