Comme chaque année, la Conférence des Grandes Écoles (CGE) a dévoilé son enquête insertion revenant sur le taux d’employabilité, le secteur ou le salaire de sortie des diplômés des écoles de commerce et d’ingénieurs. L’édition 2020 revient sur les chiffres de la promotion 2019.

 

Le premier élément saillant issu de l’enquête de la CGE est un léger recul du nombre de diplômes en activité professionnelle, avec une hausse de demandeurs d’emploi. Ainsi, 71,2% des diplômés de Grandes Écoles issus de la promotion 2019 occupent actuellement un emploi contre 73,2% sur l’enquête menée l’an passé auprès de la promotion 2018. Concernant les alumni d’écoles de commerce, ce chiffre atteint 76,7% (contre 77,7% en 2019, soit un point de moins).

En revanche, la barre symbolique des 10% de demandeurs d’emploi a été franchie cette année. 10,2% des diplômés de Grandes Écoles recherchent actuellement un travail. Ils étaient 9% en 2019. Pour ce qui est des diplômés de business schools, ils sont 12,2% sans activité contre 11,3% l’an dernier. Il est important de noter malgré tout que ce chiffre est en légère hausse après plusieurs années de baisses importantes, le plus gros pic ayant été atteint en 2010.

 

Hausse de salaire chez les diplômés d’écoles de commerce

Le taux de CDI, de son côté, est en légère hausse. 85,8% des alumni 2019 d’écoles de commerce ont signé un contrat à durée indéterminée contre 84,4% pour la promo 2018. À noter que 84,5% des étudiants ont trouvé un job avant de quitter l’école ou dans les deux mois qui ont suivi la diplomation, un chiffre qui reste stable par rapport à l’année dernière.

Bonne nouvelle pour tous ceux qui ont fait une business school : le salaire de sortie augmente ! Les écoles de commerce restent donc un formidable passeport vers l’emploi et un très bon investissement. Alors qu’il était de 35 874€ l’an passé, le salaire moyen hors prime est passé à 36 746€. En comptant les primes, il s’élève même à 41 218€ pour les diplômés de la promotion 2019.

En revanche, il est important d’observer que les inégalités salariales subsistent. En moyenne, une diplômée de business school touchera 35 338€ brut par an, contre 38 437€ pour un homme. Cet écart est à peu près similaire à ce qui avait été observé l’an passé.

 

Le cheminement des diplômés de Grandes Écoles vers l’emploi

Dans son enquête menée en 2020 auprès de la promotion de 2019, la CGE observe la durée moyenne que met un diplômé avant de trouver un emploi. En général, 64% des alumni de business schools signent un contrat avant la sortie d’école. Ils sont 20,5% à intégrer une entreprise dans les deux mois qui suivent la diplomation et 10% à mettre entre deux et quatre mois pour s’insérer dans la vie active.

Concernant le cheminement vers l’emploi, 20,3% des diplômés d’écoles de commerce ont intégré l’entreprise dans laquelle ils faisaient leur stage de fin d’études, 12,6% ont utilisé leur réseau professionnel. Cette dernière donnée est importante, car l’école offre plus qu’une formation, elle donne l’accès à tout un réseau d’alumni à travers le monde qui est très utile lorsqu’on cherche un emploi. 8,5% des alumni de business schools ont rejoint l’organisation dans laquelle ils faisaient leur alternance, 8,8% ont signé un contrat grâce à leurs relations personnelles, 8,1% ont utilisé des sites dédiés, 6,4% ont eu recours aux candidatures spontanées et 4,3% se sont faits démarchés.

Ils sont également 17,9% à avoir débuté leur carrière à l’internationale, contre 16,7% l’an passé. En revanche, on note une forte concentration des diplômés d’écoles de commerce autour du bassin parisien puisque 77,5% travaillent actuellement en Île-de-France.

Autre chiffre notable du côté des diplômés en écoles de commerce : ils sont 2,2% à avoir créé leur entreprise à l’issue ou pendant leur formation. Ils sont aussi 4,4% en poursuite d’études, notamment en Master ou MSc.

 

Enquête insertion CGE 2020 : ce qui attire les diplômés dans les entreprises

Globalement, les étudiants qui sortent d’écoles de commerce s’intéressent avant tout aux missions, plus qu’au secteur d’activité de l’entreprise. 60,6% des étudiants citent la fiche de poste et les tâches proposées comme premier facteur décisif, viennent ensuite l’adéquation avec le projet professionnel (54%), les perspectives d’évolution (43,1%), la branche dans laquelle évolue l’entreprise (33,8%), le montant du salaire proposé (33,4%), la notoriété de l’entreprise (31,6%) et la zone géographique où est proposé le poste (29,2%).

Les diplômés de Grandes Écoles sont plutôt satisfaits de leur emploi. En effet, 88,8% des diplômés de business schools affirment que leur job correspond à leur niveau de qualification et ils sont 84,2% à avoir signé un contrat pour un métier en lien avec leur formation. Parmi les alumni issus d’écoles de commerce de la promotion 2019, ils sont 52,3% à affirmer être très satisfaits de leur emploi et 34,6% à dire qu’ils sont satisfaits.

Malgré tout, un autre chiffre notable mis en avant par l’enquête 2020 de la CGE concernant l’insertion des diplômés des Grandes Écoles est celui des reconversions. En effet, 17,2% des managers diplômés d’écoles de commerce actuellement en poste cherchent un autre travail.

 

Les secteurs dans lesquels travaillent les diplômés des Grandes Écoles

De manière générale, les diplômés d’écoles de commerce plébiscitent les grandes entreprises. Ils sont 31,1% à avoir débuté dans une société de 5 000 salariés ou plus et 30,2% dans une organisation qui accueille entre 250 et 4 999 collaborateurs. Les jeunes pousses (de moins de 10 salariés), ne séduisent que 6,9% des alumni de business schools. Ce choix peut s’expliquer par le salaire moyen des diplômés qui travaillent dans ces organisations. En effet, ceux qui évoluent dans des TPE touchent en moyenne 32K€ par an, hors primes, contre 37,85K€ pour les grands groupes.

Concernant le secteur dans lequel s’insèrent les managers après leur école de commerce, on retrouve, en tête, le conseil (23,8%), la banque (14,4%), les TIC/Services (10,9%), le commerce (9%), l’industrie agro (5%) et le juridique/gestion (4,4%). En revanche, l’étude de la CGE met en avant le fait que le salaire moyen est plus élevé dans le secteur de la banque (41,5K€ en moyenne) que dans le conseil (39,7K€), pourtant plus apprécié des jeunes diplômés.

 

Enquête CGE insertion diplômés écoles de commerce

 

Pour comparer avec les chiffres de la promotion de 2018 : Zoom sur l’enquête de 2019 !

Consulter l’intégralité de l’enquête de la CGE 2020 sur l’insertion des diplômés de Grandes Écoles.