L’année 2020 démarre fort pour l’écosystème français. En effet, rien qu’en janvier, les startups ont levé près de 800 millions d’euros : une somme qui est deux fois plus importante qu’en janvier 2019. Le mois de janvier 2020 compte également quatre levées de fonds à plus de 100 millions (soit autant que l’an passé). De plus, cette année, les jeunes pousses pourront également bénéficier du soutien du FT120, la sélection des 120 startups les plus prometteuses qui offre un accompagnement ultra personnalisé.

 

Les mois de février 2020, mars 2020 et avril 2020 ont forcément été marqués par la crise sanitaire qui s’est rapidement transformée en crise économique. Mais, si les levées de fonds se sont faites plus rares et impliquaient des montants moins impressionnants, certaines startups françaises ont su tirer leur épingle du jeu ! C’est notamment le cas de Music World Media.

En revanche, en mai et en juin 2020, les levées de fonds sont reparties à la hausse pour les startups en France avec des montants impressionnant avoisinant et dépassant fréquemment les 100 millions d’euros. Cette hausse des investissements dans l’écosystème des startups françaises s’est confirmée en juillet 2020 avec une importante levée de fonds de Withings.

 

16. Cybelangel (Série B)

Cette startup spécialisée dans le cybersécurité et à l’initiative d’un dispositif d’intelligence artificielle permettant aux entreprises d’être prévenues en cas de faille de sécurité a levé 36 millions de dollars (soit environ 32 millions d’euros) en février 2020.

Récoltée auprès de TempoCap, PrimeVentures ou Bpifrance, cette somme servira notamment à accéléré le développement de Cybelangel aux États-Unis.

 

15. Enterome (Série E)

Pour sa Série E, Enterome a levé 35 millions d’euros. Cette entreprise spécialisée dans le microbiome a réalisé son tour de table en juin 2020 auprès de Seventure Partners ou encore Nestlé Health Science. Avec cette somme, la startup espère poursuivre ses projets de recherche jusqu’en 2023, son travail en oncologie, mais également sur la maladie de Crohn.

 

14. AB Tasty (Série C)

Grâce au soutien de Crédit Mutuel Innovation, AB Tasty a réussi à lever 37 millions d’euros en Série C. La startup spécialisée dans l’optimisation de l’expérience client souhaite en profiter pour se développer à l’étranger et notamment aux États-Unis.

 

13. Lydia Solutions (Série B)

La FinTech qui propose une application de paiement mobile, créée par Cyril Chiche, un ancien de l’ISG, a levé 40 millions d’euros en janvier 2020, une somme récoltée en Série B, notamment auprès de Tencent Holdings, mais également CNP Assurances.

Avec ce tour de table, Lydia Solutions espère recruter entre 50 et 100 nouveaux collaborateurs, mais souhaite également accélérer son développement en Europe.

 

12. DNA Script (Série B)

Spécialisée dans le biotech, cette startup a récolté des fonds auprès de Bpifrance et Casdin Capital, notamment. Au total, cette série B aura permis à DNA Script de lever près de 46 millions d’euros.

La jeune pousse française est spécialisée dans la création d’ADN synthétique et espère profiter de cet investissement pour accélérer la commercialisation de la première imprimante capable de réaliser, en quelques heures, des fragments d’ADN synthétique.

 

11. Music World Media (Série B)

Basée à Paris, cette startup a levé près de 50 millions d’euros en mars 2020, un petit exploit étant donné le contexte économique dans lequel ce tour de table a été réalisé. Music World Media s’est spécialisée dans la création d’applications et d’objets connectés autour de l’univers de la musique. Parmi les plus gros investisseurs : Xavier Niel, Bpifrance ou encore Idinvest Partners.

 

10. Withings (Série B)

Qui n’a jamais entendu parler des balances, montres et appareils de santé connectés de Withings ? Cette startup française a levé 53 millions d’euros en juillet 2020. Ces fonds, récoltés notamment auprès de Bpifrance, Glide Health et Idinvest Partners, accompagnent la sortie d’une nouvelle montre dédiée à l’apnée du sommeil. La startup qui est passée entre les mains de Nokia entre 2016 et 2018, souhaite devenir le leader en ce qui concerne les données cliniques.

 

9. LumApps (Série C)

En janvier 2020, LumApps annonçait avoir levé 63 millions d’euros auprès de cinq fonds d’investissement, parmi lesquels Goldman Sachs, Bpifrance ou encore Idris Capital. Cette startup a développé une plateforme qui fonctionne comme un intranet, permettant aux collaborateurs de se tenir informés de l’actualité de leur entreprise.

Après avoir séduit le marché américain (qui représente 50% de son chiffre d’affaires annuel), LumApps entend profiter de cette levée de fonds pour ouvrir des bureaux à Singapour, au Canada et en Allemagne.

 

8. Aircall (Série C)

Aircall propose une solution de téléphonie d’entreprise dématérialisée. La startup basée à Paris a levé 65 millions de dollars (soit 58 millions d’euros environ), en mai 2020. Ce tour de table réalisé auprès de eFounders et Swisscom Venture notamment devrait permettre à la jeune pousse de se développer sur la zone Asie-Pacifique.

 

7. Swile (Série C)

Le mois de juin 2020 a été marqué par l’importante levée de fonds de cette startup qui révolutionne les tickets restaurants. Swile (ex-Lunchr) a ainsi récolté près de 70 millions d’euros lors de cette Série C, notamment auprès d’Index Ventures et Bpifrance.

Cette levée de fonds impressionnante réalisée par Swile devrait permettre au groupe de poursuivre son de doper ses effectifs et d’ouvrir une antenne au Brésil. En effet, d’ici la fin de l’année, le fondateur de la startup espère passer de 250 à 300 salariés, pour atteindre les 500 collaborateurs d’ici fin 2021.

 

6. Kinéis

Cette startup peu connue et basée dans le Midi-Pyrénées s’est spécialisée dans les nanosatellites. Son objectif ? Lancer, autour du globe, une constellation satellitaire de 25 appareils, permettant de connecter et localiser les objets connectés, d’ici 2022.

Pour mener à bien ce projet, Kinéis a ainsi récolté 100 millions d’euros auprès de Bpifrance et de Thalès Group, entre autres. Une levée de fonds très franco-française, qui dénote dans ces levées qui font intervenir de nombreux fonds étrangers. L’importance stratégique de la chose n’y étant pas pour rien !

 

5. Qonto (Série C)

La FinTech spécialisée dans la gestion de comptes bancaires destinés aux PME et aux indépendants vient de lever 104 millions d’euros auprès de six fonds, parmi lesquels : Tencent Holdings, qui est également rentré au capital de Lydia, il y a quelques jours.

Avec ce nouveau tour de table, Qonto souhaite recruter une centaine de collaborateurs et poursuivre son développement européen. Si, aujourd’hui, la startup compte près de 62 000 clients en Europe, elle ambitionne de doubler ce chiffre en 2020. Elle pourra notamment s’appuyer des dispositifs proposés par le French Tech 120, la sélection de startups dont fait partie Qonto.

 

4. Back Market (Venture Round)

Back Market a levé 110 millions d’euros en mai 2020, preuve que les levées de fonds sont bien reparties pour les startups en France, malgré la crise. Ce site très réputé pour proposer des produits technologiques (smartphones, ordinateurs, etc.) reconditionnés et à bas coût a réalisé un tour de table auprès de Goldman Sachs ou encore Daphni. Son objectif est d’accélérer son développement à l’international.

 

3. ManoMano (Série E)

L’Amazon spécialisé des produits pour le bricolage et le jardinage, ManoMano, a levé 125 millions d’euros en janvier 2020, auprès de Temasek, un fonds d’investissement de Singapour, mais aussi auprès de ses investisseurs historiques comme Bpifrance ou Eurazeo.

Après avoir levé 110 millions d’euros l’an passé, l’objectif de ManoMano, avec ce nouveau tour de table, est de poursuivre sa croissance européenne, un territoire sur lequel la startup grandit puisqu’il représente un tiers des 62 millions d’euros de chiffre d’affaires engrangés en 2019.

 

2. Contentsquare (Série D)

Contentsquare a réussi à frôler le record toujours détenu par la startup spécialisée dans le développement durable et la RSE. En effet, cette jeune pousse française a levé 190 millions de dollars (soit 173 millions d’euros environ), en mai 2020. Cette levée de fonds fait de Contensquare une nouvelle licorne française, puisqu’elle est ainsi valorisée à plus d’un milliard de dollars.

Contentsquare propose des outils d’analyse permettant de mieux comprendre le comportement des utilisateurs de sa plateforme. Pour ce tour de table, les fonds ont été récoltés auprès de KKR, Highland Europe et Bpifrance notamment. Son objectif est désormais de poursuivre son développement international, mais aussi technologique, en investissant massivement sur l’IA.

 

1 EcoVadis

La startup, fondée il y a 13 ans, permet à toutes les entreprises d’évaluer la performance développement durable et la politique RSE de ses fournisseurs en se basant sur quatre catégories de critères : environnement, social et Droits de l’homme, éthique et achats responsables.

En janvier 2020, EcoVadis a annoncé avoir levé 200 millions de dollars (soit 180 millions d’euros) auprès de CVC Growth Partners. Avec ces fonds, l’entreprise souhaite recruter 200 personnes en 2020 et asseoir son positionnement aux États-Unis et en Asie notamment.

Il s’agit de la plus grosse levée de fonds française de l’année à l’heure actuelle avec celle de Colonies.

 

Si cet article sur les levées de fonds en 2020 t’a intéressé, tu peux également découvrir celui sur les plus grosses levées de fonds en France en 2019.