Welcome dans le monde des startups disruptives où la novlangue corporate est un mélange subtil de termes anglais francisés seulement compréhensibles par les initiés.

 

Et même si cette novlangue est moquée car elle donne l’impression de jouer à la startup, elle a le mérite d’être claire, synthétique et précise. Liste non exhaustive…

 

ASAP – As soon as possible : “Rapidos stp”

On va disrupter le marché : “On va essayer de pas faire comme les autres”

J’suis overbooké : “Jsuis débordé”, voire pour les plus habiles practiciens de la novlangue “Je ne sais pas m’organiser”

En one to one : “À deux” (également traduisible avec face to face)

J’ai un call : “J’ai un appel”

Customer feedback : “L’avis des clients”

J’apply les process : “Je suis les procédures”

Benchmarker : “Regarder ce que font les autres”

Et si on organisait un hackaton ? : “Et si on organisait un séminaire pour geeks ?”

Je suis CEO & Founder : “Je suis mon propre patron”

On va booster notre branding : “On va améliorer notre image de marque”

Ton business model est scalable ? : “Tu pourras continuer à être rentable en grandissant ?”

Mon site est mobile responsive : “Mon site est adapté à la résolution smartphone”

P’tit afterwork ? : “P’tite bière ?”

 

 

 

Combo :

J’ai brainstormé sur un draft avec mon chief happiness officer et mon community manager : “j’ai réfléchi à un brouillon avec le responsable bien-être et le respo com de ma boîte”