Vincenzo Esposito Vinzi, Franck Bournois, Peter Todd, Bernard Bellante et bien d’autres… Ces noms vous disent rapidement quelque chose, c’est tout à fait normal, l’un d’entre eux est sûrement votre Directeur Général d’école de commerce. Mais bien souvent, nous ne les connaissons pas vraiment. Alors qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Et surtout, comment font-ils pour devenir l’un des directeurs d’écoles de commerce ?

 

Tout d’abord, commençons par essayer de dresser leur portrait robot. Actuellement, les directeurs généraux d’école de commerce sont des hommes français de 50-60 ans, même si bien sûr il existe des exceptions : Delphine Manceau (NEOMA), Alice Guilhon (SKEMA) ou encore Françoise Roudier (ESC Clermont) font mentir cette statistique.

Avant de devenir DG, ils ont nécessairement acquis un peu de bouteille dans l’écosystème des business schools. S’ils n’ont pas étudié dans l’une d’entre elles, ils ont au moins une expérience professionnelle dans ces établissements. Par conséquent, on y retrouve des alumni, mais également beaucoup d’enseignants. Toutefois, certains disposent de grosses expériences en entreprises à l’image de José Milano, DG de KEDGE, qui a travaillé pour AXA France pendant environ 8 ans.

Mais tout ceci ne répond pas à la question cruciale : comment sont-ils devenus DG d’école de commerce ? Leur parcours sont tous différents, mais on peut tout de même identifier une tendance assez générale. En effet, avant leur nomination, ils occupent des postes au comité de direction ou bien dans le corps enseignant. Par exemple, Vincenzo Esposito Vinzi, actuel DG de l’ESSEC, a été professeur de statistiques dans cette même école en 2007, avant de siéger au comité exécutif en tant que Doyen des professeurs.

Enfin, il existe un réel mercato sur le marché des DG d’école de commerce. On retrouve des parcours comme celui de Thomas Froehlicher, actuel DG de Rennes SB, après avoir été DG d’ICN BS de 2002 à 2006, puis DG d’HEC Liège de 2009 à 2014 avant de diriger KEDGE BS de 2014 à 2018.

Pour conclure sur les DG d’écoles de commerce, abordons un sujet qui fâche : leur rémunération. En 2015, selon EducPros, ces derniers toucheraient entre 7 700 et 10 300 euros nets par mois. Des rémunérations qui se sont envolées ces derniers temps, tant la compétition entre les écoles est rude afin d’attirer les tous meilleurs profils. Leurs salaires dépendraient de différentes composantes comme le prestige de leur école de commerce mais aussi leur progression dans les classements ou encore l’obtention d’accréditations.

 

Alors qui sait ? Peut-être que toi aussi tu peux devenir directeur général de ta propre école de commerce ! Pour bien commencer, on ne peut que te recommander de faire un doctorat !