Associations

Vie d’asso #21 – Tribunes – ESCP Europe

Vie d’asso #21 – Tribunes – ESCP Europe

Alexandre Musso : « Je vous le dis : nous avons vocation à devenir la plus grande tribune étudiante de France. Vous pouvez compter sur nous ! »

Vitrine essentielle de ESCP Europe, l’association Tribunes ESCP Europe, vieille de près de 50 ans, fait briller et rayonner la plus européenne des écoles de commerce. Grâce à une équipe motivée et pleine d’ambition, Tribunes est un modèle de fonctionnement où l’on retrouve professionnalisme et esprit d’équipe. Après un mandat 2016-2017 de très haute volée, Tribunes ESCP Europe est attendue au tournant. Aucun doute, l’association sera bel et bien au rendez-vous.

Nous avons rencontré Alexandre Musso, responsable du développement international de l’association Tribunes ESCP Europe. Il s’adresse pour la première fois au journal Business Cool afin de nous présenter son association et de nous livrer les objectifs et les ambitions du mandat à venir.

 

Tribunes ESCP Europe, qu’est-ce que c’est ?

 Tribunes ESCP Europe est l’une des tribunes étudiantes les plus actives de France. Notre association, comme son slogan l’indique, se trouve au cœur du débat, aux cœurs de l’Europe. Notre but est de faire venir des invités qui font l’actualité, viennent de tous les horizons mais surtout qui permettent de nourrir la réflexion, de débattre et d’échanger, telles sont les valeurs véhiculées par Tribunes ESCP Europe. Notre public est majoritairement composé d’étudiants d’écoles de commerce mais aussi d’universités et de classes préparatoires parisiennes. Nous travaillons également sur un projet impliquant les internats d’excellence afin d’ouvrir nos portes et nos conférences à des étudiants qui n’ont pas souvent l’occasion de rencontrer de grandes personnalités.

Forcément, la politique est notre cœur de métier car elle stimule les individus, les engage dans la réflexion et le débat. Mais nous traitons tous les sujets tels que l’entreprise, l’économie, la géopolitique, les médias et même des thèmes plus sensibles. L’identité et la religion ont ainsi été au cœur du débat avec Eric Zemmour. De plus, nous n’hésitons jamais à inviter des personnalités à la notoriété moins importante ni à aborder des thèmes inattendus durant nos conférences si nous jugeons que la qualité de la réflexion et du débat qu’ils apportent à notre public est importante.  C’est pourquoi nous avons choisi d’organiser des conférences sur le happy management avec de « serial entrepreneurs », sur l’avenir du journalisme avec Eric Fottorino et Christophe Deloire et sur le Big Data en politique avec Jacques Priol et Guillaume Liegey.

 

Comment Tribunes ESCP Europe a-t-elle été créée ?

Nous sommes l’une des plus anciennes associations de ESCP Europe. Elle a été créée en 1971 par Jean-Pierre Raffarin lui-même, lorsque l’ancien Premier Ministre de Jacques Chirac était alors étudiant à l’école. Sans doute a-t-il créé l’association afin d’exprimer sa passion pour la politique et ses célèbres traits d’esprit. « Tribunes m’a appris l’exigence de l’humour », expliquait-il ainsi dans son autobiographie. Nous tenions d’ailleurs à lui rendre hommage et nous comptions l’inviter lors d’une conférence pour évoquer son parcours politique et ses projets futurs. Cela se fera dans les prochaines années sans aucun doute. L’histoire de Tribunes est l’une des pierres angulaires de l’association. Ce richissime passé nous rend à la fois immensément fiers et nous charge d’une très grande responsabilité.

 

Quel est votre rythme de conférence ?

 A ESCP Europe, nous avons une scolarité très concentrée puisqu’elle s’étend de mi-septembre à fin avril. Ce calendrier particulier nous oblige donc à avoir un rythme de conférences très soutenu afin de remplir notre objectif d’une quinzaine de conférences par an, soit 2 événements par mois environ. Par exemple, lors du mandat précédent, nous avons enchaîné 4 conférences en 5 semaines, je peux vous dire que ce fut très sportif, très intense, mais nous avons su gérer ce passage avec brio.

Après un court passage à vide au début de la décennie 2010, notre association a été reprise en main de façon spectaculaire. Aujourd’hui, l’association est pleinement compétitive et je peux vous affirmer que nous sommes désormais en passe de devenir la première tribune étudiante de France, devant les Mardis de l’ESSEC et DDD de Dauphine.

 

Comment se passe une conférence Tribunes ?

 

Contrairement à ce que notre nom historique pourrait laisser accroire, nous faisons bien des débats ! Ces derniers sont toujours très structurés et minutés. Nous commençons par un discours introductif présentant la ligne directrice de la conférence ainsi que les thèmes abordés. Nous poursuivons par un portrait de l’invité mélangeant éléments biographiques, talents oratoires, prouesses d’écriture et touches d’humour. Nous suscitons l’intérêt de notre public en concoctant savamment ce cocktail de pertinence et d’impertinence. C’est ce qui plaît à notre auditoire et le pousse ainsi à revenir à chaque conférence. Ensuite, nous procédons à l’interview par deux membres de l’association. Ce moment ne vise pas à déstabiliser notre invité mais davantage à encourager le débat, la compréhension, à approfondir les problématiques mais également à mettre en lumière les éventuelles incohérences et imprécisions quand il le faut. Nous voulons éviter l’écueil de certains médias professionnels, désormais obnubilés par les petites phrases, la mise en difficulté et le buzz. À eux le spectacle, à nous la qualité. Nous souhaitons que notre public ressorte de la conférence en ayant intelligé les enjeux fondamentaux et les problématiques complexes inhérentes à chacun de nos événements. Pour finir, nous aimons à conclure par les questions du public puis par un cocktail en comité restreint afin de pouvoir prolonger l’échange de manière plus informelle avec l’invité.

 

Qu’avez-vous comme spécificités que les autres tribunes étudiantes n’ont pas ? Qu’est-ce qui fait la singularité de Tribunes ESCP Europe ?

 

Nous avons, je dirais, deux spécificités qui font notre singularité et notre force. La première concerne notre mode de fonctionnement. Systématiquement, avant de dévoiler l’invité que nous accueillerons à la prochaine conférence, nous organisons un jeu concours – qui s’adresse à tous les étudiants de ESCP  Europe – pour faire deviner l’identité de l’invité. Nous réalisons une vidéo mystère dans laquelle nous glissons des indices concernant notre prochaine conférence et les étudiants ont 24 heures pour trouver ladite identité apparaissant en filigrane. Parmi les bonnes réponses que nous recevons, nous effectuons un tirage au sort et  deux étudiants sont désignés vainqueurs. Ils assistent à la conférence à une place privilégiée et prennent part au cocktail post-conférence, en sus de recevoir un livre dédicacé. Chaque fois, ce jeu concours est un franc succès. Nous recevons plusieurs centaines de réponses à chaque vidéo mystère. Cette démarche s’explique par notre volonté d’impliquer au maximum les étudiants dans l’organisation et la préparation de la conférence. Dès la parution de la vidéo mystère, les étudiants se sentent concernés, font des recherches, essaient de deviner les thèmes, etc. Ce jeu leur donne ensuite l’envie d’assister à la conférence et d’en savoir plus sur l’invité.

La seconde spécificité concerne notre environnement. Nous avons la chance d’avoir une école possédant des campus dans de multiples capitales européennes : Paris, Londres, Berlin, Madrid, Turin et Varsovie. Cette environnement multipolaire nous permet de retransmettre sur tous les campus nos conférences dès lors que l’invité et le sujet s’y prêtent. C’était le cas pour plusieurs conférences au cours de l’année, dont celle de Bruno Lemaire. La conférence était en anglais sur le campus de Paris et fut diffusée simultanément à Londres et Berlin. Chaque fois que nous avons fait des conférences « européennes », cela a été un véritable succès, un événement très apprécié par les étudiants. Nous travaillons étroitement avec l’administration afin que les cours et les emplois du temps sur chaque campus s’harmonisent pour que nous puissions continuer à réaliser des conférences d’envergure européenne.

 

Comment préparez-vous une conférence Tribunes : du démarchage à l’interview ?

 Il faut savoir que toute activité effectuée par l’association est réalisée avec professionnalisme. Nous ne laissons rien au hasard. Nous sommes attentifs au moindre détail. C’est notre devoir de fournir un travail de grande qualité, et ce dès le démarchage. Nous avons mis en place depuis deux ans maintenant de nouvelles techniques de démarchage pour être plus efficaces que les saisons précédentes. Cela s’est confirmé l’année dernière et la saison à venir le soulignera de nouveau, je vous le garantis…

Pour ce qui est de la préparation de la conférence, là encore, rien n’est laissé au hasard et tout est méthodiquement anticipé. Chacun choisit une tâche précise. La préparation se fait au minimum 15 jours à l’avance. Les orateurs doivent bien prendre le temps de s’informer, de connaître et de comprendre le sujet et l’invité qu’ils auront à interviewer. Ce travail préparatoire est primordial à la fois pour ne pas se laisser piéger par l’invité et pour que la conférence soit instructive et enrichissante.

 

Existe-t-il un esprit Tribunes ?

 Evidemment ! Tribunes ESCP Europe est une association qui réunit une vingtaine d’étudiants extrêmement motivés, soudés, solidaires et au sein de laquelle une véritable amitié se crée. Nous sommes tous les jours ensemble, pour un déjeuner, pour une réunion, pour travailler dans notre local ou tout simplement pour passer du bon temps. Tribunes est une deuxième famille.

Les liens intergénérationnels sont également très forts. En effet, en 2020 nous célébrerons notre 50ème anniversaire et nous travaillons dur afin que tous les « Tribunards » puissent revenir pour une belle et grande soirée. Monsieur Jean-Pierre Raffarin nous a déjà dit out le bien qu’il pensait d’une telle soirée d’anniversaire.

 

Quels sont vos objectifs, votre stratégie pour les mois et les années à venir ?

 Je dirais simplement que nous voulons – et nous pouvons – devenir la première tribune étudiante de France. Le secteur des tribunes étudiantes n’est pas très compliqué à cerner : il faut réussir à faire venir des invités très prestigieux et réaliser un nombre élevé de conférences chaque année. Je vous l’annonce : aujourd’hui nous sommes pleinement capables de jouer sur les deux tableaux sans difficultés. Le mandat qui s’annonce le confirmera. Actuellement, certaines tribunes de renom connaissent un petit essouflement alors que Tribunes ESCP Europe est en pleine croissance tant à Paris qu’ailleurs en Europe, mais je n’en dirais pas plus sur ce point. Nous referons sûrement une interview pour en parler.

A notre échelle, nous voulons contribuer à l’objectif que l’école s’est fixée : être la première business school d’Europe. Cela passe par de la notoriété, de la reconnaissance auprès des étudiants, des cercles politiques, économiques, entrepreneuriaux et culturels. Nous pouvons y contribuer.

De plus, j’ai pleinement confiance dans le bureau actuel pour le mandat 2017-2018 : Léa Tissier (présidente), Aurélien Michel et Constance Dana (vices-présidents), Clara Delmotte (trésorière) et Brieuc Jonnet (secrétaire général) sont de formidables travailleurs, jamais avares d’idées pour faire progresser l’association. Ils sont assistés par une équipe, elle aussi, exceptionnelle : Simon Rolland (responsable politique), moi-même en tant que responsable du développement, Pauline Baligh et Axel Hénin (responsable sponsors), ainsi que toutes celles et ceux qui travaillent pour la réussite de cette association. J’ai pleinement confiance en chacun de nous. Je vous le dis : nous avons vocation à devenir la plus grande tribune étudiante de France. Vous pouvez compter sur nous !

Associations

Fondateur du groupe Up2School (Business-Cool, Major-Prépa et Forum-Commerce) et étudiant à NEOMA BS.

More in Associations

Business-Cool - 2016