lundi, juin 21, 2021
AccueilVie ProSe Faire RecruterHesli : la startup qui révolutionne le recrutement

Hesli : la startup qui révolutionne le recrutement

Tu as sûrement postulé auprès d’entreprises pour un stage ou une alternance. On connaît tous les process de recrutement avec le traditionnel CV et la lettre de motivation. Et si tout changeait ? C’est le pari que prend Hesli, une startup créée par Martin et Julian, deux étudiants de NEOMA. Martin nous en dit plus sur ce projet.

 

Le parcours du fondateur de Hesli

Quel est ton parcours ?

Après le bac, je m’étais juré de ne jamais intégrer une école de commerce, mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Étant très bon en économie, j’ai intégré la Sorbonne et le cauchemar a commencé. Ni la fac, ni l’éco n’étaient faites pour moi. J’ai redoublé ma première et deuxième année et, ayant peu de cours, je me suis intéressé à l’entrepreneuriat. J’ai commencé comme livreur pour Take It Easy. Puis j’ai été cuisinier pour Menu Next Door, une startup belge. C’est avec eux que j’ai découvert The Family, un super incubateur qui m’a donné le goût pour l’entrepreneuriat. Je me suis lancé dans l’aventure entrepreneuriale en créant un business de drop shipping. Je vendais des accessoires de supporters pour l’euro 2016. Une expérience intéressante, mais peu concluante : j’ai fait deux ventes.

En troisième année, je suis sorti de ma zone de confort en allant en échange à Madrid. Je me suis alors rendu compte que les écoles de commerce étaient le lieu parfait pour concrétiser ma passion. J’ai passé les concours AST pour intégrer NEOMA Reims en L3. J’ai trouvé mon bonheur chez Enactus, l’association d’entrepreneuriat social de NEOMA, mais aussi et surtout dans Genius, l’asso d’entrepreneuriat que j’ai présidée pendant un an.

 

À quel moment t’es-tu lancé dans l’entrepreneuriat ?

J’ai fait un stage à la Startup Factory Brussels, un startup studio de Belgique. Ils ont vu que j’étais motivé et m’ont parlé de leur projet de Dark Kitchen. Ça m’intéressait et je me suis lancé ! Nous sommes devenus le meilleur restaurant de Poké Bowl de Bruxelles sur Deliveroo. Ils m’ont proposé de rester et j’avais très envie, mais j’ai décidé de rentrer en France terminer mes études. La tête pleine d’étoiles et une forte volonté d’aller plus loin dans l’entrepreneuriat.

J’ai donc embarqué Julian et Gabriel sur le projet PicMe. Cette startup devait permettre aux touristes de revenir avec de beaux souvenirs. Tout allait bien, nous étions incubés au sein de l’incubateur de l’école, puis à Innovact, l’incubateur de la région Grand Est. Mais le COVID est passé par là et nous a obligés à revoir notre modèle. Nous avons fait du B2B en vendant des photos pour des agences, des restaurants, mais ce n’était pas stimulant. Nous nous sommes donc intéressés à la problématique du stage et de l’alternance.

 

Les débuts de Hesli

C’est là que tu as lancé Hesli ?  

Chez PicMe, quand on mettait en ligne une offre de stage, on recevait en moyenne 150 candidatures. Nous avions énormément de CV et de lettres de motivation à traiter. On se disait que ce temps pouvait être mieux utilisé pour traiter les profils qui répondaient le mieux à nos besoins. L’idée est que le CV et la lettre de motivation sont obsolètes. Le vrai besoin d’un recruteur c’est de savoir qui est son candidat et qu’est-ce qu’il peut apporter à son entreprise.

Avec Julian, nous avons donc créé Hesli. C’est une plateforme qui propose deux fonctionnalités intéressantes :

  • Un processus de recrutement inversé. Ce ne sont plus les candidats qui vont vers le recruteur, mais les recruteurs qui recherchent sur notre site les profils qui les intéressent. Ce qui leur permet de gagner énormément de temps.
  • La possibilité de pouvoir creuser sur les candidats. Nous avons créé un dashboard très complet où les candidats peuvent entrer des informations pratiques, leurs expériences, leurs soft-skills sous forme de représentation visuelle, des vidéos, des photos, des citations, etc.

Hesli startup

 

Où en êtes-vous dans le développement de Hesli ?

Nous avons travaillé sur une première bêta avec 10 entreprises de toutes tailles : des startups et des boîtes plus importantes. L’idée était d’avoir un rapport privilégié avec ces structures pour comprendre ce qui les intéresse et améliorer notre produit.

Aujourd’hui, nous passons à la phase 2 avec 30 entreprises payantes qui nous rémunèrent 250€ par profil recruté. Cela ne correspond pas à notre modèle définitif. À terme, quand la taille critique sera atteinte, notre business model sera proposé sous forme d’un abonnement avec un certain nombre de profils déblocables chaque mois.

 

Le lancement de Hesli

Quand sera lancé Hesli ?

Nous sommes en train de travailler sur notre lancement grandeur nature, pour devenir, dès septembre 2021, la référence du recrutement des alternants et stagiaires. Notre objectif est d’atteindre les 10 000 inscrits à la fin de l’année, en ayant des étudiants de tous horizons : écoles de commerce, universités, écoles d’ingénieurs, etc. C’est ce qui fera la force de Hesli. Nous recrutons aujourd’hui comme il y a 20 ans et Hesli souhaite faire bouger les lignes.

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News