mardi, avril 20, 2021
Accueil Vie Pro Entreprises BCG : Tout ce qu'il faut savoir sur les process de recrutement...

BCG : Tout ce qu’il faut savoir sur les process de recrutement et les carrières proposées

Boston Consulting Group (BCG) est l’un des cabinets de conseils les plus prestigieux au monde. Il fait partie des Big Three aux côtés de Mc Kinsey et de Bain. Implanté dans 50 pays avec 90 bureaux, BCG recrute tout au long de l’année de nouveaux talents. 

 

Histoire de BCG

Boston Consulting Group est créé à Boston aux États-Unis. Il a été fondé en 1963 par Bruce Henderson. Il compte aujourd’hui 21 000 salariés et génère annuellement un chiffre d’affaires dépassant les 7 milliards de dollars par an. Le succès du groupe revient à son fondateur qui a révolutionné les pratiques du secteur. Il a été le premier à proposer des salaires très élevés aux meilleurs profils pour les attirer et les fidéliser. C’est ce qui a permis aux cabinets de conseil en stratégie de gagner en excellence et en expertise.

En 1964, BCG publie ses premières analyses dans la Harvard Business Review afin de maintenir la créativité de ses managers seniors. Ces articles constituent aujourd’hui la revue BCG perspectives.

1968 marque l’année de séparation de BCG de sa maison mère; Boston Company, mais aussi de l’invention de la fameuse « matrice BCG ». Cet outil aidait les entreprises à identifier leurs activités d’avenir. Elle a contribué à construire la renommée du BCG.

En 1969, BCG détrône McKinsey et remporte le titre de principal recruteur des diplômés de Harvard. Un an après, le groupe dépasse les 100 consultants.

En 1973, Bill Bain, l’un des plus importants vice-présidents de BCG et bras droit d’Henderson, quitte l’entreprise pour créer son propre cabinet de conseil : Bain & Company. La séparation est très difficile pour le groupe qui réussit tout de même à poursuivre sa croissance. La même année, le cabinet ouvre un bureau à Paris et constitue l’une des plus grosses antennes avec près de 800 consultants.

En 1985, BCG se sépare de son fondateur qui part à la retraite. Aujourd’hui, BCG est l’un des trois plus grands cabinets de conseil en stratégie au monde.

Lire aussi : Le classement Vault des meilleurs cabinets de conseil en stratégie en 2020 !

 

Les processus de recrutement du BCG

BCG est extrêmement sélectif : seulement 5 % des candidats ont la chance de passer à l’étape des entretiens. À titre d’illustration, le bureau de Paris reçoit 4 000 candidatures par an. Une centaine de personnes seulement sont embauchées.

Pour les stagiaires, le processus de recrutement se décompose en deux grandes phases :

Premier tour : les stagiaires sont amenés à effectuer un test informatif quantitatif et qualitatif. Suite à cela, ils passent un entretien de 40 minutes qui se décompose en trois parties :

  • La première est un entretien « classique » permettant au candidat de présenter son parcours académique et professionnel, ses atouts ainsi que ses motivations pour rejoindre le groupe.
  • La deuxième partie est une étude de cas fictif où le candidat devra faire preuve de sens d’analyse. Cette phase permettra au recruteur d’avoir une vision sur les qualités de structuration et de présentation du candidat.
  • La dernière partie est l’occasion pour le candidat de poser ses questions aux BCGers.

Le second tour se compose de deux tests oraux d’une heure, à la lumière de l’entretien du premier tour.

Pour un CDI, le processus de recrutement chez BCG s’étale sur trois tours composés chacun de deux entretiens. La structure des entretiens reste classique et ne diffère pas de celle des stagiaires. La seule différence s’établit au second tour lors du premier entretien. 

En effet, lors de ce cas écrit dit « cas basket », le candidat dispose de deux heures pour analyser un dossier et répondre à un certain nombre de questions (entre deux et cinq) sous forme de diapositives écrites à la main. Les interactions sont interrompues durant toute la durée du cas. Le candidat n’a donc aucune aide extérieure. Il doit ensuite présenter ses réponses aux recruteurs à la fin de l’exercice.

Lire aussi : Boston Consulting Group recrutement : métiers, salaires et offres d’emploi

 

Les postes proposés habituellement par BCG

BCG recrute tout au long de l’année de nouveaux consultants et stagiaires. Les entretiens se déroulent généralement de septembre à juillet. Pour postuler, il suffit de déposer sa candidature sur le portail dédié. Concernant le choix des bureaux : Tu pourras définir ton ordre de préférence.

Le bureau de BCG à Paris compte près de 800 consultants et constitue l’un des plus gros du cabinet. Les possibilités de recrutement sont dès lors nombreuses :

  • Assistant Consultant Intern : Il a pour rôle principal d’analyser les pratiques et la performance des clients et interviewer les parties prenantes du marché.
  • Consultant : Il contribue à l’élaboration des stratégies de changement et travaille de pair avec les équipes des clients.
  • Project Leader : Il manage les équipes qui ont pour mission de définir et mettre en place les solutions les plus adaptées aux problèmes stratégiques des clients.
  • Principal : Il bâtit des relations fortes et durables avec les clients, agrandit ses équipes et est garant de la création de valeurs innovantes et pertinentes.
  • Partner : Il a pour mission de conseiller les clients, définir les grandes orientations stratégiques du cabinet et former les équipes.

BCG offre la possibilité aux étudiants en école de commerce de faire des Summer Interships de deux à trois mois. Il est d’ailleurs possible de faire une alternance au BCG d’une période allant de six à douze mois. Il n’accepte néanmoins pas de VIE (Volontariat International en Entreprise).

 

Évolution de carrière chez BCG

À l’image des autres cabinets de conseils top-tier, le modèle de management de BCG est « up or out ». À défaut d’obtenir une promotion dans un délai imparti, les associés ou consultants devront dès lors quitter le cabinet. 

Par ailleurs, chaque passage d’un grade à l’autre implique une formation spécifique. En effet, la formation continue et le développement personnel des consultants est un sujet pris particulièrement au sérieux par le cabinet qui n’hésite pas à investir dans son capital humain. Les formations à la carte sont également très privilégiées au sein de BCG. Les consultants peuvent mettre en place un parcours de développement entièrement personnalisé entre deux projets.  

Les associés peuvent passer au poste de consultant en moins de deux ans. Ils peuvent par la suite être promus au poste de manager dans les deux à cinq années suivantes. Après avoir passé douze ans chez BCG, les associés peuvent être nommés partners. 

Pour les consultants les plus brillants, BCG propose de nombreux avantages. ils peuvent en l’occurrence participer à un programme d’échange entre les bureaux dits ambassadeurs. Cela permet aux meilleurs consultants de vivre une expérience hors du commun au sein d’un bureau à l’étranger, dans la ville de leur choix, pendant une année. Ils auront également la chance d’intégrer le Strategy Institute qui est une équipe de consultants travaillant sur la stratégie du groupe.

Enfin les consultants les plus efficaces et performants peuvent être élus pour participer au programme BCG fellows. Ce programme donne à ces nominés la chance de travailler sur des projets de recherche en toute liberté, avec un soutien budgétaire important.

Pour découvrir la rémunération proposée chez BCG, rendez-vous sur notre jobboard BC Work !

Abonne-toi !

Follow us !

38,657FansJ'aime
10,320SuiveursSuivre
2,188SuiveursSuivre
1,940AbonnésS'abonner

Must Read

emlyon ouvre son nouveau campus en Inde

emlyon a signé ce vendredi 16 avril une convention avec St Xavier's College officialisant son implantation en Inde. Elle y installe un campus qui...

Accélérateur : tout savoir sur les programmes d’Antropia ESSEC

Antropia ESSEC est le premier accélérateur d’entreprises sociales porté par une grande école de commerce. Il a été lancé en 2008 par la Chaire...

Herbert Castéran réélu à la tête de l’EM Strasbourg

Cette semaine se sont déroulées les élections pour désigner le nouveau directeur de l’EM Strasbourg. L’école, qui fait partie intégrante de l’Université de Strasbourg,...

Olivier Goy (October), l’entrepreneur qui révolutionne le prêt

Pour ce nouveau numéro de So Biz, Olivier Goy, fondateur d’October, nous a reçu dans ses locaux pour parler de sa startup, devenue une...

Portrait

Related News

emlyon ouvre son nouveau campus en Inde

emlyon a signé ce vendredi 16 avril une convention avec St Xavier's College officialisant son implantation en Inde. Elle y installe un campus qui...

Accélérateur : tout savoir sur les programmes d’Antropia ESSEC

Antropia ESSEC est le premier accélérateur d’entreprises sociales porté par une grande école de commerce. Il a été lancé en 2008 par la Chaire...

Herbert Castéran réélu à la tête de l’EM Strasbourg

Cette semaine se sont déroulées les élections pour désigner le nouveau directeur de l’EM Strasbourg. L’école, qui fait partie intégrante de l’Université de Strasbourg,...

Olivier Goy (October), l’entrepreneur qui révolutionne le prêt

Pour ce nouveau numéro de So Biz, Olivier Goy, fondateur d’October, nous a reçu dans ses locaux pour parler de sa startup, devenue une...

Prix, épreuves, score : Tout savoir sur le TAGE 2

Le TAGE 2 s'adresse aux candidats de niveau bac à bac+3 désirant intégrer des écoles de commerce sans avoir à passer par la case...