samedi, septembre 26, 2020
Accueil Entreprendre Entrepreneurs inspirants Deux jeunes diplômés créent Pandor, la solution qui va changer ta consommation...

Deux jeunes diplômés créent Pandor, la solution qui va changer ta consommation culturelle

Fondé par Adrien Legros et Julien Casbas, deux étudiants de l’Université Paris-Dauphine, Pandor se veut être le premier outil de recommandations cross-culturel. Concrètement, en se basant sur les préférences culturelles  de l’utilisateur, l’algorithme peut recommander n’importe quel produit culturel, livres, films, expositions, théâtres, spectacles avec un taux de satisfaction supérieur à 90% ! L’un des cofondateurs de Pandor, Julien Casbas, revient sur cet outil qui va changer ta vie culturelle.

 

Quel est votre parcours ?

Nous sommes tous les deux étudiants de l’Université Paris-Dauphine. Adrien a suivi la filière MIDO (Maths-Info) pour faire un un M2 en ingénierie statistique et financière. Il vient de terminer son stage de fin d’études au centre de recherche aérospatial.

Pour ma part, j’ai suivi la filière Économie-Gestion. Je suis parti huit mois en Chine. En revenant, j’ai voulu me lancer à nouveau dans l’entrepreneuriat en créant Pandor. En parallèle, je réalise mon master en alternance chez Oracle en tant que consultant.

Pandor
Adrien et Julien, fondateurs de Pandor

 

Comment l’aventure Pandor a-t-elle commencé ?

Nous nous sommes rencontrés à Dauphine et, en octobre 2019, nous avons commencé à évoquer l’idée de monter un projet ensemble. S’est alors posée la question du secteur dans lequel nous souhaitions nous lancer. Nous nous sommes rendu compte que la médecine, l’alimentaire ou la livraison étaient déjà investis par plusieurs startups, mais que peu d’entreprises se lancent sur le sujet de la culture.

Nous avons ensuite réfléchi au produit à proposer et nous avons réalisé que les gens regardent en moyenne cinq bandes annonces avant de se rendre au cinéma et que le temps de recherche est tout aussi long que le temps de visionnage sur les plateformes de VOD. La culture est l’un des seuls marchés où, plus on avance dans le temps et plus les références sont nombreuses. Demain, vous pouvez aussi bien acheter un livre qui vient de sortir, qu’un ouvrage qui a 50 ou 100 ans ! Nous avons donc travaillé sur le premier système de recommandation cross-culturel : Pandor.

 

Comment fonctionne Pandor ?

Aujourd’hui, il n’y a pas de système performant pour recommander des livres, des films, des expositions ou des pièces de théâtre. Les seuls dispositifs de recommandation qui fonctionnent sont ceux des services de streaming musical comme Spotify ou Deezer. Nous avons réalisé qu’aucun outil ne fait de ponts entre les différents produits culturels : musique, livre, théâtre, expositions. Nous sommes persuadés que pour définir les goûts culturels, il faut prendre un profil dans sa globalité. Nous permettons ainsi de faire des suggestions de biens culturels  en fonctions des préférences en matière de théâtre ou de films.

 

Comment avez-vous inventé Pandor ?

Pendant six mois, nous avons utilisé toutes les techniques de deep learning, IA, machine learning pour imaginer la solution idéale. Durant le confinement, nous en avons profité pour tester notre algorithme auprès d’une communauté de 300 à 400 personnes de tout âge. Les résultats étaient très convaincants. Nos testeurs ont tous été intéressés par les œuvres proposées.

Nous nous positionnons alors comme un intermédiaire culturel, mais s’est posée la question du business model et nous avons choisi l’abonnement. Nous proposons ainsi le premier abonnement à une box culturelle personnalisée et sur mesure, sans engagement. Tout ce qui se trouve dans cette boîte correspond à vos goûts !

 

Qu’est-ce qu’on retrouve dans une box Pandor ?

Des livres de poche ou grand format, des tickets de cinéma – nous avons signé avec : Gaumont, Pathé, CGR et MK2 -, des films en VOD, à l’achat ou à la location, des billets pour une exposition et/ou des places de théâtre.

La box est entièrement personnalisable. Vous pouvez choisir de ne mettre que des livres ou d’ajouter des places de théâtre pour un montant précis. Vous avez la possibilité de changer ce que vous trouvez dans votre abonnement tous les mois depuis notre site.

 

Qui peut bénéficier de l’offre Pandor ?

Nous avons choisi une cible très claire : les salariés de sociétés en passant par les comités d’entreprise (CE) qui subventionnent une partie des achats culturels. Pandor est éligible puisque nous ne vendons que des ASC [activités sociales et culturelles, NDLR]. Nous avons déjà signé avec deux organisations que sont MC2I et Oracle, ce qui représente 3 000 clients potentiels. Cependant, l’offre Pandor est également ouverte aux particuliers !

 

Comment imaginez-vous l’avenir de Pandor ?

Pour l’instant, nous sommes concentrés sur le lancement de notre projet, avec un objectif de 150 à 200 CE d’ici le mois de mars. Nous voulons proposer Pandor pour les collaborateurs de grands groupes, de PME et même de startups ! Nous en profiterons ensuite pour ajuster l’offre.

 

Must Read

COVID-19 : HEC Paris ferme son campus et passe au 100% distanciel

L'ARS a pris la décision de fermer le campus de HEC Paris face à la reprise de l'épidémie du COVID-19. L'école bascule ses cours à distance.

Montpellier Business School change de nom

Pour la rentrée, Montpellier Business School a décidé de changer de nom et d'identité de marque. L'objectif ? Séduire à l'international !

Paris School of Business (PSB) présente son nouveau logo

En cette rentrée 2020, Paris School of Business (PSB) a dévoilé son nouveau positionnement stratégique et son nouveau logo.

Le classement des meilleurs PGE dans le monde en 2021 selon QS

Découvre les business schools qui font partie du classement des meilleurs Programmes Grande École en 2021 selon QS.

Related News

COVID-19 : HEC Paris ferme son campus et passe au 100% distanciel

L'ARS a pris la décision de fermer le campus de HEC Paris face à la reprise de l'épidémie du COVID-19. L'école bascule ses cours à distance.

Montpellier Business School change de nom

Pour la rentrée, Montpellier Business School a décidé de changer de nom et d'identité de marque. L'objectif ? Séduire à l'international !

Paris School of Business (PSB) présente son nouveau logo

En cette rentrée 2020, Paris School of Business (PSB) a dévoilé son nouveau positionnement stratégique et son nouveau logo.

Le classement des meilleurs PGE dans le monde en 2021 selon QS

Découvre les business schools qui font partie du classement des meilleurs Programmes Grande École en 2021 selon QS.

TBS nomme une nouvelle directrice pour son PGE

Après le départ d'Annabel-Mauve Bonnefous, TBS nomme une nouvelle directrice pour son Programme Grande École.