Australie ouverture sociale université
Featured International

L’Australie réserve 20 000 places à l’université pour les étudiants boursiers

En Australie, le gouvernement a décidé de bloquer 20 000 places dans toutes les universités du pays. Celles-ci s’adressent aux étudiants boursiers, mais aussi à ceux qui sont issus des communautés indigènes, une initiative d’ouverture sociale saluée par les établissements du pays.

 

Le ministre de l’Éducation australien, Jason Clare, vient de prendre une décision historique pour l’ouverture sociale. Depuis qu’il a été nommé à la tête de ce ministère, le 1er juin 2022, il n’a qu’un objectif : favoriser l’inclusion dans le monde de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Il a donc pris une mesure choc, celle de bloquer 20 000 places dans les universités du pays pour les étudiants qui en ont le plus besoin.

Lire aussi : Ouverture sociale : MBS dévoile un plan de bourses ambitieux

 

Ouverture sociale à l’université : Une mesure à 300 millions d’euros pour l’Australie

« Aujourd’hui, votre lieu d’habitation, les revenus de vos parents et le fait que vous soyez indigène ou non est encore un facteur majeur » qui détermine l’accès à l’université en Australie, explique Jason Clare à Times Higher Education. « Je ne veux pas que, dans notre pays, les opportunités dépendent de votre code postal, de vos parents ou de la couleur de votre peau. »

C’est en se basant sur cette observation que Jason Clare a décidé de bloquer 20 000 places à l’université pour tous les étudiants boursiers et ceux qui sont issus de communautés indigènes. Ces places seront peu à peu ouvertes sur les quatre prochaines années. Le ministère de l’Éducation a débloqué un budget extraordinaire de 486 millions de dollars australiens, soit 330 millions d’euros environ, pour cette mesure.

Les étudiants pourront commencer leurs études durant les deux prochaines années et les process de candidature spécifiques ouvriront ce mois d’août 2022. Cette mesure d’ouverture sociale s’applique à tous ceux qui pourraient être discriminés en fonction de leurs revenus, de leur région de provenance, les Australiens indigènes et les personnes en situation de handicap.

Lire aussi : Audencia renforce ses dispositifs d’ouverture sociale

 

20 000 places à l’université pour nourrir le bassin d’emploi australien

L’objectif de cette mesure n’est pas uniquement l’inclusion. Elle vise à accompagner le développement démographique du pays. Mais ce n’est pas tout ! En effet, avec cette initiative, le gouvernement australien souhaite nourrir les entreprises locales en talents. Par ailleurs, les places débloquées à l’université se feront dans des branches où les besoins en recrutement sont importants.

Si les universités saluent cette décision bienvenue pour démocratiser l’accès à l’université, certains s’inquiètent sur le faible nombre de places destinées à ces étudiants dans le besoin. Paddy Nixon, vice-chancellor de l’Université de Canberra, explique que les besoins de main-d’œuvre dans l’univers des infrastructures immobilières, de l’enseignement, du soin aux personnes âgées et du médical sont beaucoup trop importants aujourd’hui.

Lire aussi :  Les USA annulent la dette de 200 000 étudiants