Le deuxième tour des élections municipales s’est déroulé fin juin 2020, dans des conditions tout à fait exceptionnelles. Ce scrutin aura notamment été marqué par une forte « vague verte » en faveur d’EELV. Cependant, cet article n’a pas vocation à décrypter l’actualité politique autour de cette élection. Aujourd’hui, nous te proposons de découvrir les Grandes Écoles faites par les maires des 100 plus grandes villes de France.

 

Pour établir cette liste, nous nous sommes concentrés sur les 100 plus grandes villes de France : 46 villes de plus de 100 000 habitants et 54 villes qui sont en dessous de ce seuil. Nous avons ensuite scruté leurs interviews, leur profil LinkedIn et autres pages personnelles pour dénicher leurs études et les Grandes Écoles qu’ils ont intégrées.

Bien évidemment, l’origine académique de nos maires est très variée. Ils sont très nombreux à avoir fait le choix des études de droit. Certains sont même issus d’une faculté de médecine ou d’écoles de journalisme. Cependant, nous avons fait le choix d’isoler les maires qui ont réalisé leur parcours dans une Grande École, en mettant en avant leur formation dans ces établissements.

Avant de poursuivre la lecture, il est important de noter que les maires sont classés par ordre alphabétique de prénom.

 

Les maires qui ont fait une école de commerce

Parmi les maires des 100 plus grandes villes de France, ils ne sont que trois à avoir fait une école de commerce.

François Baroin est maire de Troyes. Il a tenté plusieurs fois d’obtenir HEC Paris, mais a échoué. Il rejoint donc le PGE de l’école de commerce ISG, d’où il sort en 1989.

Grégory Doucet, maire de Lyon, a effectué sa scolarité au sein de NEOMA Business School, sur le campus de Rouen.

Nicolas Daragon est le maire de Valence. Il a suivi des cours à la faculté de droit de Valence (qui dépend de l’Université Grenoble Alpes). En 2009, il intègre HEC Paris pour réaliser une année de Master 2 en Management d’Unité Stratégique.

Lire aussi : Les 20 célébrités qui ont fait une école de commerce !

 

Les maires qui ont fait une école d’ingénieurs

Seuls quatre maires sur cent ont fait une école d’ingénieurs avant d’exercer des fonctions politiques :

Éric Piolle est maire EELV de Grenoble depuis 2013. Il a intégré Grenoble INP en 1993 et en sort en 1996, avec une spécialisation en supply chain.

Après une formation à l’Université de Strasbourg et ses débuts en politique, Éric Straumann rejoint le Cnam en 2001 et en sort en 2004. Aujourd’hui, il est maire de Colmar.

Nicolas Mayer-Rossignol est maire de Rouen. Il a étudié à l’ENS où il a réalisé un double-diplôme avec Stanford et avec MINES ParisTech.

Ancien ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll est aujourd’hui maire du Mans. Il a fait ses études à l’université de Nantes avant de rejoindre le Cnam d’où il sort en 1993.

 

Les maires qui ont fait un institut d’études politiques

Les instituts d’études politiques proposent les formations parfaites pour les futurs hommes politiques. Ils sont très nombreux à être allés sur les bancs de Sciences Po, mais également dans les IEP en région !

  • André Santini (Issy-Les-Moulineaux) : Sciences Po
  • Bertrand Kern (Pantin) : Sciences Po Aix
  • Christophe Béchu (Angers) : Sciences Po (1996)
  • David Lisnard (Cannes) : Sciences Po Bordeaux
  • Édouard Philippe (Le Havre) : Sciences Po (1992), ENA (1997)
  • Fabrice Loher (Lorient) : Sciences Po
  • François Cuillandre (Brest) : Sciences Po
  • François de Mazières (Versailles) : Sciences Po, ENA
  • Gérald Darmanin (Tourcoing) : Sciences Po Lille (2007)
  • Jean-Yves Sénant (Antony) : Sciences Po
  • Jérôme Baloge (Niort) : Sciences Po Bordeaux
  • Joël Bruneau (Caen) : Sciences Po (1985)
  • Johanna Rolland (Nantes) : Sciences Po Lille (2001)
  • Léonore Moncond’huy (Poitiers) : Sciences Po (2013)
  • Martine Aubry (Lille) : Sciences Po (1972), ENA (1975)
  • Nathalie Appéré (Rennes) : Sciences Po Rennes (1996)
  • Patrick Ollier (Rueil-Malmaison) : Sciences Po Aix (1971)
  • Pierre Hurmic (Bordeaux) : Sciences Po Bordeaux
  • Serge Grouard (Orléans) : Sciences Po (1981)