Toulouse Business School vient d’être réaccréditée EQUIS pour la quatrième fois. La prestigieuse accréditation internationale vient de leur être délivrée pour la période maximale de cinq ans. Affichant également le label AACSB et AMBA, l’école toulousaine confirme donc sa place au sein des établissements titulaires de la triple couronne. Un club regroupement seulement 1% des business schools dans le monde.

 

L’EFMD (European Foundation for Management Development) a renouvelé l’accréditation EQUIS de Toulouse Business School pour la quatrième fois. L’organisme d’accréditation s’appuie sur des critères très précis pour délivrer l’EQUIS : stratégie de l’école, qualité du corps professoral, lien avec les entreprises, dimension internationale, etc.

Pour Stéphanie Lavigne, qui vient tout juste de prendre la tête de TBS, cette réaccréditation envoie un signal fort aux partenaires, mais aussi aux étudiants et futurs élèves de l’établissement. « Elle est la preuve de la qualité du positionnement académique de l’école et de sa capacité à toujours se réinventer. Cette réaccréditation est une grande source de satisfaction et de motivation pour l’ensemble de nos collaborateurs qui ont œuvré collectivement pour ce succès. C’est toute une institution et la culture de notre établissement centrée sur l’innovation qui ont été récompensées. »

 

La faculté : l’atout de TBS selon EQUIS

L’organisme d’accréditation a fait ressortir trois points forts de la business school toulousaine lors de son audit :

• La qualité des équipes pédagogiques constituées de 108 professeurs permanents, parmi lesquels 95% disposent d’un PhD. L’EMFD a également identifié le haut niveau des publications des enseignants-chercheurs de Toulouse Business School, incitant l’école à miser sur ses expertises que sont l’aerospace et les mobilités ainsi que l’intelligence artificielle et le business analytics ;
• Les innovations pédagogiques développées par l’école, une dynamique qui passe notamment par la création du KUBE, le learning lab de TBS inauguré en janvier 2018 ;
• La rayonnement international de l’école, tout d’abord avec la présence de campus à Londres, à Casablanca et à Londres, mais aussi grâce aux partenariats. Ces deux facteurs contribuent à la création d’un établissement cosmopolite où on retrouve ainsi 33% d’étudiants étrangers au sein du cycle Master.