jeudi, juin 24, 2021
AccueilActuActu businessJeff Bezos et Elon Musk échappent-ils à l'impôt sur le revenu ?

Jeff Bezos et Elon Musk échappent-ils à l’impôt sur le revenu ?

L’organisation indépendante d’investigation ProPublica, basée à New York, a dévoilé ce mardi 8 juin une enquête pointant du doigt plusieurs milliardaires américains, dont Elon Musk et Jeff Bezos, les accusant d’avoir échappé à l’impôt sur le revenu pendant plusieurs années.

 

Un vif débat agite les États-Unis autour de la hausse considérable des impôts pour les entreprises multinationales. C’est au coeur de cette polémique que l’organisation d’investigation ProPublica, dont le but est de « dénoncer les abus de pouvoir et la trahison de la confiance du public », affirme avoir eu accès à des milliers de déclarations fiscales de 25 milliardaires américains, de source anonyme au sein de l’IRS (l’agence américaine en charge de la collecte de l’impôt).

Il s’avère que les personnes concernées ont payé moins d’impôts que la majorité des Américains qui perçoivent un salaire moyen, pendant plus de quinze ans. « Mises bout à bout, elles démolissent les fondations du mythe fiscal américain : que tout le monde paye sa juste part et que les plus riches payent la plus grande partie », s’indigne l’institution.

Lire aussi : Fortune, études, débuts… Le parcours de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon

 

Fraude ou optimisation fiscale ?

L’enquête dévoile que Jeff Bezos, fondateur d’Amazon et première fortune mondiale, n’a payé aucun impôt fédéral en 2007 et en 2011. Elon Musk, PDG de Tesla et troisième personne la plus riche au monde, a également eu droit à cet avantage en 2018. ProPublica dénonce ainsi des inégalités scandaleuses du système fiscal aux États-Unis, étant donné qu’un citoyen américain a probablement payé plus d’impôts qu’un grand nombre de milliardaires. Nous pouvons citer à titre d’exemple les hommes d’affaires Michael Bloomberg et Carl Icahn ainsi que le philanthrope George Soros qui ont échappé au système fiscal pendant de longues années. Il ne s’agit toutefois pas de fraudes. Les 25 milliardaires optimisent leurs impôts de manière totalement légale.

Ces milliardaires, interrogés par l’AFP, n’ont toujours pas réagi face à ces accusations. Un porte-parole de George Soros explique toutefois cette situation en évoquant les pertes sur des investissement entre 2016 et 2018. Michael Bloomberg et Carl Icahn ont nié toutes les accusations et confirment avoir payé leurs impôts dûs.

Lire aussi : Optimisation fiscale, Facebook ferme sa filiale irlandaise

 

Des inégalités qui se creusent de plus en plus

Dans un article intitulé Vous avez peut-être un taux d’imposition plus élevé qu’un milliardaire, ProPublica explique : « Même quand les 25 Américains les plus riches paient selon la mesure la plus conventionnelle : le revenu et même si certains déclarent des sommes très importantes, ils ont toujours des taux étonnamment bas. »

Les auteurs de l’article poursuivent en explique qu’en « moyenne, ils ont payé 15,8% d’impôts fédéraux personnels sur le revenu entre 2014 et 2018. Ils avaient 86 milliards de dollars de revenus bruts ajustés et ont payé 13,6 milliards de dollars d’impôts sur le revenu au cours de cette période. C’est moins que le taux qu’un travailleur célibataire gagnant 45 000 dollars par an pourrait avoir si vous incluez les taxes Medicare et Social Security. » 

Les milliardaires savent exactement comment allouer leur richesse de manière à échapper aux impositions drastiques. En effet, les actions des sociétés qu’ils dirigent, les maisons de vacances ou encore les yachts ne sont pas imposables.

Le Washington Post souligne tout de même que le président actuel, Joe Biden, est conscient des inégalités flagrantes entre les riches et les pauvres, étant donné qu’il n’y a pas d’impôt sur la fortune. Il relancera le débat sur la question.

Lire aussi : Le classement des 15 hommes les plus riches du monde en 2021

Abonne-toi !

38,830FansJ'aime
11,000SuiveursSuivre
2,555SuiveursSuivre
2,340AbonnésS'abonner

Related News