Actu business

Actu business – 5-18 août – Guerre commerciale, Huawei, Google, Salto…

Trop occupé à bronzer les doigts de pied en éventail, tu as un peu délaissé l’actu économique et business récente ? Pas de problème, voici une petite piqûre de rappel !

 

Économie

Guerre commerciale : Donald Trump annonce des reports de certaines hausses de taxes

À l’approche des élections présidentielles américaines, l’heure est à l’apaisement pour Donald Trump. Finalement, les hausses de 10 % des tarifs douaniers sur les produits électroniques entreront en vigueur le 15 décembre et non le 1er septembre afin d’éviter tout impact sur les « fêtes de fin d’année », selon ses mots. Il faut dire que ces hausses auront une incidence pour des entreprises américaines comme Apple qui ont des sous-traitants pour leurs produits électroniques en Chine.

Washington a également décidé de prolonger de 90 jours la licence de Huawei aux États-Unis, sous la pression d’entreprises américaines travaillant avec l’entreprise (Intel, Qualcomm, etc.).

Ces deux annonces ne signifient pas pour autant que Trump recule dans sa guerre commerciale, il a d’ailleurs réaffirmé sa volonté de continuer son bras de fer avec la Chine. Il y a cependant fort à parier qu’il commence à en percevoir certaines limites qui pourraient lui coûter cher en période électorale.

 

Vers une nouvelle amende de la Commission européenne contre Google ?

23 sites internet spécialisés dans la recherche d’emploi ont écrit une lettre adressée à la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, mettant en cause Google. L’outil d’aide à la recherche d’emploi lancé par la filiale d’Alphabet en 2017 est visé. Concrètement, il collecte les offres d’emploi issues de sociétés tierces, puis les trie en fonction de la localisation, du type de contrat ou encore de la date de publication.

Ils estiment que « du fait de l’immense visibilité du moteur de recherche, Google leur prend très facilement de conséquentes parts de marché sans pour autant consentir des dépenses marketing auxquelles elles ne peuvent elles-mêmes pas échapper pour référencer leurs annonces. »

 

La plateforme française Salto sera lancée en 2020

France Télévisions, TF1 et M6 s’associent pour créer le concurrent français de Netflix. Il s’agira d’une plateforme où l’utilisateur pourra accéder à un service de vidéo à la demande et à la diffusion de certaines chaînes. Ce marché est très concurrentiel puisque d’autres acteurs, comme Disney, se lancent également. Aux États-Unis, on retiendra aussi l’annonce d’un partenariat entre CBS et Viacom, toujours dans l’optique de détrôner Netflix.

Les opérateurs français avaient vivement protesté contre la diffusion en live de certaines chaînes sur Salto, estimant que la concurrence était déloyale. L’Autorité de la concurrence française ne leur a pas donné raison dans le rapport sorti la semaine dernière. Elle a simplement fixé un certain nombre de grandes lignes pour éviter toute situation monopolistique. Salto pourra donc bien voir le jour en 2020.

 

La cryptomonnaie chinoise est sur le point de voir le jour

L’information a été confirmée par la Banque Populaire de Chine. Depuis 2014, le pays développe un projet de cryptomonnaie qui est arrivé à son terme. Il s’agit d’une cryptomonnaie d’État, qui rappelle certaines initiatives en Iran ou au Venezuela, et qui permettra de riposter au récent lancement du Libra par Facebook. Pour l’heure, peu de détails ont été dévoilés.

 

La production automobile française va décrocher en 2020

Plusieurs modèles importants de Renault et PSA (Peugeot 2008, Renault Clio…) ne seront plus fabriqués en France en 2020. À tel point que la production automobile nationale devrait baisser d’environ 20 % pour un volume autour de deux millions de véhicules sur l’année. Les quelques usines étrangères qui s’implanteront ne suffiront pas à inverser la donne, on suivra avec attention l’impact de cette mauvaise nouvelle sur la balance commerciale, déjà déficitaire.

 

 

Tech

L’Apple Card est lancée !

Apple lance officiellement son Apple Card sous forme de test, avant un déploiement pour tous les détenteurs d’iPhone d’ici la fin du mois. Une fois la carte validée par Goldman Sachs, trois numéros de carte seront associés à l’Apple Card : un pour le téléphone, l’autre pour la carte physique (qu’il faudra demander) et le dernier, un numéro virtuel, pour les sites qui ne prennent pas en charge Apple Pay.

 

Huawei présente Harmony OS, le remplaçant d’Android

Pour remplacer Android en raison du blocage par le gouvernement américain évoqué plus haut, Huawei a présenté son propre système d’exploitation qu’il développe en réalité depuis 2012.

Le numéro deux des smartphones dans le monde déclare cependant qu’il l’utilisera uniquement « si cela est nécessaire ». Huawei a donc conscience que son nouveau système d’exploitation ne pourra pas complètement rivaliser avec celui d’Android, beaucoup trop d’applications étant intégrées à Google. Mais il saura riposter technologiquement aux offensives américaines. En effet, Huawei a de nombreux atouts et peut rassembler autour de sa technologie un grand nombre de partenaires. Qui plus est, Harmony OS sera déployé sur différents appareils, le premier à en être équipé sera d’ailleurs un téléviseur, ce qui augmente le nombre de fabricants associés au système d’exploitation.