Featured

Un stage pas comme les autres… 10 000 km à vélo à la rencontre d’entrepreneurs expatriés

Un stage pas comme les autres… 10 000 km à vélo à la rencontre d’entrepreneurs expatriés

 Corentin, Paul et Nicolas, trois étudiants de L’EDHEC partent en février prochain pour un voyage à vélo de 6 mois et de 10 000 km reliant Buenos Aires (Argentine) à Quito (Equateur). Nous les interrogeons.

 

 

En quoi consiste votre projet?

 

 “Rocket Bike est un projet à la fois professionnel, humain et sportif. Notre objectif est simple : favoriser et promouvoir l’expatriation des entrepreneurs dans le monde à travers la création d’un guide mondial de l’entrepreneuriat. Ce guide sera décliné en 6 volumes, un par continent, qui seront l’aboutissement de 6 voyages à vélo menés par différentes équipes d’étudiants en Grande Ecole.

Pour cette première édition, nous avons choisi l’Amérique du Sud, un continent en perpétuelle évolution qui est devenu depuis quelques années un véritable eldorado pour la création de businesses. Nous avons pour objectif de rencontrer et d’interviewer une trentaine d’entrepreneurs expatriés lors de nos passages dans les grandes villes. En créant un réseau solidaire et dynamique qui grandira d’années en années, nous voulons permettre à chacun d’obtenir des conseils et des informations pertinentes concernant la création d’une entreprise dans un pays étranger.

Au-delà de l’aspect professionnel, Rocket Bike constitue une aventure et une expérience humaine marquante tant pour nous que pour les acteurs qui rendront ce voyage possible. Ce voyage est un réel défi sportif et mental pour nous. Entre les cols à 5000 mètres que nous allons devoir franchir et les températures nocturnes atteignant souvent les – 25 °C dans le Sud Lipez bolivien, il va vraiment falloir que nous restions soudés et déterminés si nous voulons arriver à Quito en août prochain. C’est une réelle aventure qui nous attend!”

 

 

Rocket Bike, pourquoi ce nom?

 

“C’est simple ! Rocket Bike repose sur deux piliers: l’entrepreneuriat et l’aventure à vélo. La fusée étant l’allégorie de la réussite entrepreneuriale et “Vélo Fusée” étant beaucoup moins sexy que “Rocket Bike”, le choix du nom de notre projet est tombé sous le sens lors d’un brainstorming dûment “houblonné”.

 

 

Comment vous est venue l’idée de ce projet?

 

“Nous portons tous les trois un fort intérêt pour l’entrepreneuriat et nous avons depuis de nombreuses années l’ambition de faire un voyage marquant.

Désireux d’entreprendre à l’étranger, nous nous sommes rendu compte qu’entreprendre en France était bien plus simple qu’à l’étranger. Dans le contexte globalisé du XXI e siècle, il nous semble primordial de réduire cet écart et de rendre l’aventure entrepreneuriale à l’étranger aussi accessible qu’à domicile !
De là est né Rocket Bike: l’idée d’allier la flamme entrepreneuriale à l’originalité d’une aventure sportive et surtout humaine.”

 

 

 L’école vous soutient-elle?

 

“Oui bien sûr ! les écoles sont généralement intéressées et soutiennent les étudiants qui se lancent dans des projets originaux. L’EDHEC nous aide dans notre recherche d’entrepreneurs grâce à son puissant réseau d’alumnis et surtout participe au financement du projet en prenant en charge le coût du voyage.

 

 

Suivez-vous un entrainement particulier?

 

“ Pas autant que l’on voudrait… Certes nous sommes tous les trois sportifs et Nicolas, le baroudeur de l’équipe, a fait de nombreux voyages à vélo. Dans les faits, les 1000 premiers kilomètres après Buenos Aires seront relativement faciles comparés au reste du  parcours et feront donc office d’entraînement avant d’attaquer la difficile et sinueuse ascension de la cordillère des Andes. “

Route séparant le chili de L’argentine                                     

  

 

Que pensez-vous apprendre durant ce voyage?

 

“Nous allons durant ces 6 mois sortir totalement de notre zone de confort, de notre routine d’occidentaux privilégiés afin de vivre une expérience intense et inoubliable au plus proche des populations locales. Ne jamais savoir où nous allons camper chaque soir est un facteur déterminant de notre projet et c’est ce qui nous attire profondément. En se lançant dans l’inconnu de la sorte, on compte en apprendre beaucoup sur nos limites physiques mais surtout mentales. Finalement, la seule chose dont nous sommes vraiment sûrs, c’est que nous en reviendrons changés… “

 

 

Pour suivre leurs aventures, rendez-vous sur leur page Facebook Rocket Bike : https://www.facebook.com/rocketbiketour/

 

 

Featured

More in Featured

Business-Cool - 2016