Associations

Les Hallucinés emmènent Audencia sous les étoiles pour se faire une toile

Les Hallucinés emmènent Audencia sous les étoiles pour se faire une toile
Sacha Mauduit-Malka

Mardi 12 septembre à 20h, les Hallucinés, association de cinéma d’Audencia Business School, organisent une projection en plein air dans les douves du château des Ducs de Bretagne, monument emblématique de Nantes. L’événement, nommé Hallucin&moi, est ouvert à tous dans la limite de 700 places. Esther Goubert, responsable de son organisation et en 2ème année à Audencia, nous en dit plus.

Quel est le concept de cet événement ?

Hallucin&moi est un cinéma en plein air gratuit marquant la rentrée scolaire nantaise. Le principe est le même tous les ans : dans le courant de la rentrée, l’association cinéphile d’Audencia Les Hallucinés te donne rendez-vous dans les douves du château des Ducs de Bretagne pour découvrir sur grand écran un film mystère. Le film choisi par le pôle n’est révélé au public que lors de sa projection, bien que de nombreux indices se glissent chaque année dans l’affiche de l’événement. L’objectifs de l’événement est de faire découvrir un film de qualité souvent méconnu du public étudiant (généralement le film est connu et est inscrit sur la liste des “films à voir” de tout le monde, mais n’a pas encore été visionné).

 

Depuis combien de temps existe-t-il et quels films ont déjà été projetés ?

Un certain mystère plane sur l’ancienneté de l’événement. Nos aînés nous ont dit 5 ans, mais la mairie nous a répondu “peut être, peut être pas …”. Donc nous allons dire 5 ans pour la pérennité de cette réponse.

Le premier film projeté fut Moonrise Kingdom, puis Jackie Brown, Soyez sympas, rembobinez, et l’année dernière Big Fish. Nous n’avons donc aucun thème imposé, aucune limite ni aucune barrière concernant le choix du film.

En ce qui concerne l’organisation, combien êtes-vous à travailler sur Hallucin&moi et comment avez-vous mené à bien les démarches ?

L’organisation est assez colossale, car nous avons besoin de réunir le budget, s’entendre avec la mairie, avec le château et avec nos prestataires. Heureusement, nous sommes une équipe de 5 pour accomplir tout le travail. Nous avons fait des réunions environ une fois par semaine à partir de mars où nous regardions un film tous ensemble et où nous faisions le point. Le maître mot de cet événement est vraiment l’organisation, car tout arrive assez rapidement.

La communication au sein même de l’équipe est aussi importante, non seulement pour savoir comment la préparation de l’événement avance, mais aussi pour avoir une bonne ambiance entre nous.

Le principe, c’est que dès janvier, nous bloquons une date auprès du château et auprès de la mairie. Après, il s’agit de négociations avec la mairie, d’explication du projet, de trouver le film et surtout, surtout de réunir la somme d’argent nécessaire au financement. Nous devons tout prévoir et préparer, en termes de sécurité, de buvette sur place, et tout cela demande beaucoup d’investissement de la part du pôle, surtout à partir de mai où tout s’intensifie, puisque nous devons respecter de nombreux délais.

 

En ce qui concerne le budget, quelle somme représente l’événement et comment réussissez-vous à financer cet événement gratuit ?

Pour le financement, nous passons par plusieurs bourses, notamment le Crous de Nantes et la Mairie de Nantes. Pour le Crous de Nantes, nous devons passer devant une commission composée de 7 jurés qui évaluent notre présentation, notre implication dans le projet et surtout ce qu’il apporte à la ville et aux étudiants de Nantes. La mairie de Nantes nous demande un dossier très complet (et très long) sur l’événement et décide lors d’une commission qui se passe sans nous, si oui ou non ils nous attribuent une subvention. La difficulté chaque année de ces deux bourses est qu’ils ne financent pas deux années de suite le même projet, nous devons donc être créatifs et innover sur différents plans chaque année pour être éligible.

Nous essayons aussi tous les ans d’obtenir le label Ecofest, qui permet d’avoir une aide financière. Pour être certifié Ecofest, nous devons absolument être respectueux de l’environnement et trouver le moyen de polluer le moins possible lors de l’événement (notamment avec des écocups, peu d’affiches, etc.)

Ensuite, nous avons les partenariats, qui généralement ne nous financent pas directement, mais nous apportent une contribution en nature. Ainsi, cette année, nous avons pu obtenir un partenariat avec la radio étudiante nantaise Prun’, la BNP, et Hippopotamus. Et enfin, notre dernière source de financement est la buvette. Lors de la projection, nous proposons de la bière, du pop-corn bio ainsi que du Breizh-Cola. Les recettes de la buvette nous permettent de combler la différence entre nos dépenses et nos bourses.

 

Des conseils pratiques pour mardi 12 ?

Pour mardi 12 Septembre, venez avec votre bonne humeur, un petit pull pour ne pas avoir trop froid, et quelques euros pour venir chercher une bière, du Breizh-Cola et/ou du pop-corn au bar (qui je le rappelle est notre seule source de revenus, donc n’hésitez pas à vous lâcher).

Évitez d’emmener des sacs trop volumineux, car notre cher vigipirate n’est pas un grand fan.

Et surtout pensez à venir en avance car les places sont limitées à 700 !

 

Un indice sur le film projeté cette année ? 😉

Heu… D’accord ! Merci Esther, et bonne projection 🙂

Lien de l’événement : https://www.facebook.com/events/257302148113442/?acontext=%7B%22action_history%22%3A%22[%7B%5C%22surface%5C%22%3A%5C%22page%5C%22%2C%5C%22mechanism%5C%22%3A%5C%22page_upcoming_events_card%5C%22%2C%5C%22extra_data%5C%22%3A[]%7D]%22%2C%22has_source%22%3Atrue%7D

Associations

More in Associations

Business-Cool - 2016