Actualité

Résultats des élections présidentielles 2017 dans les écoles de commerce

Résultats des élections présidentielles 2017 dans les écoles de commerce
Mehdi Cornilliet

Triomphe sans conteste pour Macron. C’est l’enseignement du scrutin mené par la Fédération des Tribunes Étudiantes au sein des sept meilleures écoles de commerce de France (HEC Débats, Les Mardis de l’ESSEC, Tribunes ESCP Europe, Forum emlyon, L’Agora – Tribune de l’EDHEC, Isegoria (Audencia BS) et GEM en Débat).

Le vote, qui a eu lieu cette semaine, a permis aux étudiants de ces écoles de se prononcer sur les 11 candidats du premier tour de l’élection présidentielle, que ce soit en présentiel, comme à ESCP Europe, ou à travers leur intranet comme à HEC. Pour la Fédération des Tribunes Etudiantes : “Ça a été un franc succès, à la fois pour sensibiliser les étudiants aux programmes des candidats mais aussi pour connaître les tendances politiques des étudiants en école de commerce.”

 

Au total, ce sont pas moins de 4 575 étudiants qui se sont exprimés, et voici les résultats :

Candidat
Parti politique
Voix  % des exprimés
Emmanuel Macron
En Marche !
2165 49,00 %
François Fillon
Les Républicains
1177 26,64 %
Jean-Luc Mélenchon
La France insoumise
514 11,63 %
Benoît Hamon
Parti Socialiste
258 5,84 %
Jean Lassalle
Résistons !
117 2,65 %
Marine Le Pen
Front national
81 1,83 %
Philippe Poutou
Nouveau Parti Anticapitaliste
42 0,95 %
Nicolas Dupont-Aignan
Debout la France
32 0,72 %
François Asselineau
Union Populaire Républicaine
15 0,34 %
Jacques Cheminade
Solidarité et progrès
11 0,25 %
Nathalie Arthaud
Lutte ouvrière
6 0,14 %

 

Majorité quasiment absolue pour Macron

Emmanuel Macron, véritable chouchou des étudiants en école de commerce, échoue de peu sous la barre des 50%. Néanmoins, avec 49% il se pose très clairement en tête, avec plus de 22% d’avance sur son poursuivant, le candidat François Fillon. Il est vrai que ce dernier a opposé durant sa campagne le parcours scolaire d’Emmanuel Macron, passé par les grandes écoles (en l’occurence l’ENA) avec le sien, d’élu local. En y ajoutant l’affaire des emplois présumés fictifs de sa femme, le candidat se trouve fortement pénalisé au sein de cet électorat, traditionnellement acquis à droite…

 

Mélenchon double Hamon à gauche

Avec 11,63% des intentions de votes, Jean-Luc Mélenchon réalise une percée inédite dans le monde des écoles de commerce. Le candidat de gauche radicale distance très nettement Benoît Hamon, qui réalise un score historiquement faible, de seulement 5,84%. La progression du candidat “insoumis” auprès des étudiants est donc plus que manifeste et les business schools n’y sont pas imperméables.

Une étude menée lors de précédentes élections avait démontré que les étudiants n’ayant pas encore d’expérience professionnelle étaient plus enclins à voter à gauche. Reste à connaître la ventilation de ces votes en fonction de l’année d’étude, ce qui est possible pour les votes menés par intranet. Jean-Luc Mélenchon convainc-t-il les jeunes actifs ?

 

Lassalle devant Le Pen

Imperméables, les étudiants le sont vis-à-vis du vote Marine Le Pen. La candidate d’extrême-droite recueille même moins de votes que le tumultueux Jean Lassalle. Et pour cause, les valeurs d’ouverture des business schools sont incompatibles avec le repli sur soi et l’incohérence économique proposés par la candidate du Front National.

 

Les petits candidats ramassent les miettes

Similairement, les programmes du technocrate François Asselineau et du fantasque Jacques Cheminade ne trouvent que très peu d’écho. Si ses saillies téméraires lui permettent de cristalliser le vote d’extrême-gauche au détriment de Nathalie Arthaud, Philippe Poutou n’atteint même pas 1%. Sans surprise, les extrêmes ne séduisent que très peu les étudiants en école de commerce, à juste titre car leur expérience leur permet de contredire les théories fumeuses proposées par quelques hurluberlus.

 

 

More in Actualité

Business-Cool - 2016