mardi, octobre 20, 2020
Accueil Vie Pro Entreprises Retour sur la troisième édition de l'Amazon Campus Challenge

Retour sur la troisième édition de l’Amazon Campus Challenge

La troisième cérémonie du Amazon Campus Challenge a eu lieu ce mercredi 30 septembre, à Paris. Ce challenge « est la parfaite synthèse de deux valeurs profondes d’Amazon, l’entrepreneuriat et l’accompagnement des jeunes pour accéder à l’emploi », témoigne Anne-Marie Husser, DRH d’Amazon France et Luxembourg. Retour sur un événement qui séduit de plus en plus d’étudiants.

 

La cérémonie a eu lieu sur le ring du Champion Spirit, boulevard Raspail. Le décor parle de lui-même. Les cinq équipes finalistes montent à tour de rôle sur le ring pour pitcher face à un jury composé d’Anne Marie-Husser, de Frédéric Duval, Country Manager et de Patrick Labarre, Directeur de la Marketplace Amazon.fr.

Cette troisième édition est marquée par une importante croissance des candidatures : le nombre de candidats a doublé par rapport à l’année passée, 300 équipes ont été constituées ! Fort de son succès, l’Amazon Campus Challenge a d’ailleurs été organisé dans différents pays.

 

L’Amazon Campus Challenge : un challenge d’e-commerce professionnalisant

Le challenge étudiant d’e-commerce est ponctué par quatre étapes :

  • D’octobre à décembre les étudiants issus d’un établissement supérieur constituent des équipes de deux à cinq personnes.
  • Durant cette même période chaque équipe doit trouver une entreprise pour se lancer dans le challenge avec elle. Startup, PME, ETI… La seule condition est que cette entreprise ne doit pas avoir vendu ses produits sur Amazon, par le passé.
  • De janvier à mai, le challenge prend toute son importance puisque les équipes entrent dans le vif du sujet en accompagnant l’entreprise précédemment démarchée. Construction de pages pour les produits vendus, définition de la stratégie d’acquisition, achat de mots-clés, définition du process de livraison : les étudiants peuvent utiliser tous les leviers marketing mis à disposition par Amazon pour faire décoller les ventes de l’entreprise qu’ils accompagnent. Les équipes sont totalement immergées dans l’univers de la vente en ligne puisqu’elles lancent cette activité pour l’entreprise partenaire. 
  • En juin a lieu la cérémonie de distinction pour les cinq équipes ayant obtenu les meilleures performances. Ces équipes pitchent devant un jury afin de présenter leur stratégie et partager leur retour d’expérience. À la clé, de très belles récompenses.

 

Pourquoi participer à l’Amazon Campus Challenge ?

« Ce qui m’impressionne c’est le niveau auquel arrive les équipes. La façon dont ils appréhendent la complexité de la vente en ligne. Ils ont mis en oeuvre presque tous les leviers que nous avons », s’étonne Frédéric Duval. On comprendra donc que le challenge permet d’acquérir de nombreuses connaissances et compétences sur la vente en ligne et sur Amazon qu’ils peuvent facilement réutiliser ou revendre lors d’un futur entretien d’embauche.

En plus de cela, Amazon sait remercier les meilleurs projets puisque les cinq équipes finalistes reçoivent une récompense financière. Les deux équipes qui terminent au pied du podium recevront chacune 3 000 euros. Les troisièmes recevront 5 000 euros à se partager, les deuxièmes 7 000 euros et les premiers 10 000 euros. En plus de cela, les trois premières équipes recevront des crédits AWS allant de 250 à 500 euros par personne.

 

Les gagnants de la troisième édition

La cinquième place de cette édition a été attribuée à l’équipe qui a accompagné Onekover, une entreprise qui conçoit des housses de protection pour les jardins. L’équipe composée d’étudiants de l’IAE d’Angers a réussi à générer 34% du CA de l’entreprise via la vente en ligne durant la période du challenge.

La quatrième place a été remportée par deux étudiants de SKEMA qui ont travaillé pour la marque de champagne EPC. Extrêmement engagé dans le challenge, un membre de l’équipe avoue que « durant le confinement j’ai plus souvent appelé des conseillers Amazon que mes parents. » Fidèles du challenge, ces deux amis ont participé à la première, deuxième et troisième édition de l’Amazon Campus Challenge. On leur dit donc, à l’année prochaine !

La troisième place a été décernée à l’équipe qui a soutenu l’entreprise L’embeillage qui fabrique des emballages alimentaires réutilisables à partir de cire d’abeille. L’équipe a su expliquer sa stratégie et l’importance qu’ils ont accordé aux fiches produits, ce qui a particulièrement intéressé Patrick Labarre, Directeur de la Marketplace, qui leur a demandé des recommandations pour faire évoluer le produit.

La  deuxième place de cette édition a été attribuée à l’équipe qui a travaillé avec Les Miraculeux, une entreprise qui était encore en campagne de crowfunding quand ils l’ont trouvée. Les Miraculeux vend des compléments alimentaires nouvelle génération. L’équipe, menée par Victoria et Yann a réussi à générer 37k€ de chiffre d’affaires dont 50% grâce à leur stratégie publicitaire.

 

 

Enfin, l’équipe qui remporte la troisième édition de l’Amazon Campus Challenge est composée d’étudiants de l’Institut Léonard de Vinci. Ils ont accompagné la marque Petit Boucan, jusqu’alors présente uniquement sur les marchés physiques. Cette marque française est spécialisée dans la vente de vêtements pour bébés et enfants et se démarque grâce à ses messages humoristiques.

«  J’ai particulièrement apprécié entrer dans l’univers de la Marketplace, comprendre les différents leviers marketing, les rouages de la plateforme afin de sortir du lot. Il était nécessaire de mettre en place une véritable stratégie et appliquer ce que nous avions appris en cours », témoigne Linda, membre de l’équipe gagnante du challenge.

L’équipe a su accompagner le startuper dans sa digitalisation jusqu’alors inexistante afin de développer son activité « nous avons fait le choix d’apporter à l’entrepreneur un accompagnement global. Nous l’avons aidé à franchir le pas pour aller sur Amazon et nous avons développé sa stratégie sur les réseaux sociaux, son site internet. Cela nous a permis d’acquérir des compétences en marketing, de faire une étude de marché et de monter en compétences sur le SEO et SEA », enchérit la lauréate.

Intéressé(e) par l’Amazon Campus Challenge ? Les inscriptions sont ouvertes, il suffit de se rendre sur la plateforme dédiée

Must Read

Interview d’Imen Mejri, nouvelle directrice du PGE de NEOMA

Arrivée il y a quelques mois suite au départ de Sylvie Jean pour emlyon, Imen Mejri s’est confiée sur sa prise de fonction au...

Business schools, Sciences Po : quels sont les études et diplômes des PDG du CAC40 ?

Quelles sont les études suivies par les présidents des plus grandes sociétés de France ? Zoom sur les diplômes des PDG du CAC40.

L’EDHEC première école française à se doter d’une signature sonore

L'EDHEC devient la première Grande École française à se doter d'une signature sonore. L'école a travaillé avec Sixième Son.

Les dates du Triathlon Audencia-La Baule 2021 sont connues

Après avoir annulé sa 33e édition à cause du coronavirus, le Triathlon Audencia-La Baule annonce les dates de l'édition 2021.

Related News

Interview d’Imen Mejri, nouvelle directrice du PGE de NEOMA

Arrivée il y a quelques mois suite au départ de Sylvie Jean pour emlyon, Imen Mejri s’est confiée sur sa prise de fonction au...

Business schools, Sciences Po : quels sont les études et diplômes des PDG du CAC40 ?

Quelles sont les études suivies par les présidents des plus grandes sociétés de France ? Zoom sur les diplômes des PDG du CAC40.

L’EDHEC première école française à se doter d’une signature sonore

L'EDHEC devient la première Grande École française à se doter d'une signature sonore. L'école a travaillé avec Sixième Son.

Les dates du Triathlon Audencia-La Baule 2021 sont connues

Après avoir annulé sa 33e édition à cause du coronavirus, le Triathlon Audencia-La Baule annonce les dates de l'édition 2021.

À quoi ressembleront les métiers de demain et comment s’y former ?

En plein crise du coronavirus, Vinci, NEOMA et Arts et Métiers ParisTech ont tenté d'imaginer les métiers de demain et comment s'y former.