jeudi, juin 4, 2020
Accueil Actu Actu écoles L'interview de Gérald Duffing, Directeur du Programme Grande Ecole d'ICN BS

L’interview de Gérald Duffing, Directeur du Programme Grande Ecole d’ICN BS

Voilà plus de 10 ans qu’il dirige le Programme Grande Ecole (PGE) : Gérald Duffing est sans doute le mieux placé pour nous parler des atouts historiques d’ICN, mais également des nouveautés qui vont concerner le PGE, nombreuses cette année. Ce dernier a accepté de répondre à toutes nos questions sur l’école du Grand Est.

Une succession d’annonces a jalonné l’année d’ICN, des nouveaux campus à la refonte du PGE. Concrètement, qu’est-ce qui va changer pour les étudiants à la rentrée 2019 ?

Effectivement, l’année 2018-2019 aura été particulièrement riche pour Nancy : le visa et le grade de master vient d’être renouvelés pour 5 ans. C’est un précieux gage de confiance que nous manifeste Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, qui reconnait par là notre excellence dans l’enseignement des disciplines du management. Traditionnellement, ce renouvellement est l’occasion pour ICN de procéder à une refonte du Programme Grande Ecole, toujours nécessaire pour que celui-ci reste conforme aux aspirations de nos étudiants et aux besoins des entreprises qui les embaucheront après leur diplomation.

2019 sera par ailleurs, comme vous le soulignez, marquée par l’ouverture de deux campus : le premier à Paris au cœur du quartier d’affaires de La Défense (il accueillait déjà depuis 2018 le MSc en management numérique d’ICN), le second à Berlin, ce qui va renforcer de fait le positionnement d’ICN au centre de l’Europe et en particulier en Allemagne. Tous ces changements vont impacter l’expérience étudiante des prépas qui s’apprêtent à intégrer notre Programme Grande Ecole.

 

Quelles sont d’abord les nouveautés de la maquette pédagogique d’ICN ?

Nous avons redéfini l’intégralité du programme pour créer un parcours le plus cohérent possible, avec une progression pédagagique en trois temps : « Wake up!, Experiment, Jump ».

La première année est ainsi nommée « Wake up! » elle a vocation à sensibiliser les étudiants aux disciplines du management, et assurer ainsi une transition en douceur pour les étudiants issus des classes préparatoires. Les enseignements se veulent les plus larges possibles, parfois même au-delà du socle des savoirs fondamentaux  en management que l’on s’attend à acquérir dans une business school. L’Alliance Artem, composée d’ICN, de Mines Nancy et de l’Ecole nationale supérieur d’art et de design, constitue un atout formidable dans cette optique. Les synergies entre nos établissements enrichissent grandement notre pédagogie, ce qui se ressent de la première à la dernière année de cursus : c’est un atout essentiel sur un marché du travail qui valorise de plus en plus l’hybridation des compétences.

La seconde année s’intitule « Experiment », et permet déjà aux étudiants de se spécialiser dans un domaine en particulier. Cette spécialisation se fait un peu précocement par rapport à beaucoup d’autres écoles de management, où celle-ci s’opère plutôt en dernière année. Nous amenons nos étudiants à construire leur projet professionnel dès la première année. Le suivi des étudiants par le personnel de l’école est d’ailleurs particulièrement développé à ICN ; nous aurons sans doute l’occasion d’y revenir.

Enfin la troisième année « Jump » offre un portefeuille d’une vingtaine de spécialisations, dont 6 concernent la finance. Ce secteur d’activité est historiquement l’une des spécialités d’ICN, et demeure extrêmement plébiscité par nos étudiants puisque près de 40% d’entre eux débutent leur carrière dans les métiers de la finance.

Plus généralement, l’année Experiment se partage entre la spécialisation principale et la spécialisation complémentaire, qui permet soit de se former sur d’autres compétences, soit d’approfondir les acquis de la première spécialisation. Outre la finance, nous proposons bien sûr l’ensemble des spécialisations classiques des écoles de management, mais également d’autres moins courantes comme Luxury and design management – une autre de nos spécialités –, ainsi que deux nouveautés pour la rentrée : Intelligence économique et Responsabilité sociétale des organisations.

Enfin, nous ouvrons également sur notre campus messin réservé aux alternants une nouvelle spécialisation Marketing, et ingénierie d’affaires. Celle-ci vient compléter nos programmes « Banque » et « Management de la Supply chain et des Achats » déjà proposés aux apprentis qui concilient entreprise et école pendant leur parcours à ICN.

 

L’autre grand événement pour la rentrée est l’ouverture aux étudiants de nouveaux campus à Paris-La Défense et Berlin…

C’est exact. Le campus de Paris accueillera dès la rentrée 2019 des premières années du Programme Grande Ecole: vous pourrez même, chers admissibles, venir passer les oraux au sein de ces nouveaux locaux !

Nos futurs étudiants pourront d’ailleurs entamer leur parcours à Nancy ou à Paris, et ce quel que soit leur rang à l’issue des oraux tant qu’ils sont admis à ICN. Quant à Berlin, le campus sera ouvert aux étudiants à partir de leur seconde année à l’école.

 

Outre ces nouveautés, quels sont les grands fondamentaux d’ICN ?

ICN est une école centenaire, qui au fil de son histoire s’est distinguée par son identité forte. Celle-ci est d’abord centrée autour du développement personnel des étudiants : les séminaires visant à développer les soft skills comme l’empathie ou le travail en équipe sont fréquents tout au long du programme. Le premier d’entre eux se passe généralement à la montagne, pour associer sport et pédagogie et faciliter l’intégration de nos nouveaux étudiants. La vie associative est, par ailleurs, extrêmement riche et fait même partie intégrante du cursus en première année.

Nous veillons également à accompagner tous les étudiants dans la définition de leur projet professionnel et dans leur développement personnel, afin qu‘ils puissent tirer le maximum de notre formation : des professeurs-tuteurs et les membres de notre service PEPS (Professional Experience & Personal Support) suivent individuellement chacun d’eux tout au long du programme. En fin de parcours, nos étudiants bénéficient d’un séminaire d’une semaine à l’étranger animée par des diplômés d’ICN et le personnel de l’école qui leur permet de faire leur point sur leur apprentissage et d’appréhender tous les enjeux de leur carrière à venir.

L’autre aspect fondamental d’ICN, c’est l’international : nos étudiants sont largement invités à voyager pendant leur cursus, notamment dans le cadre de leur spécialisation. Ils doivent par ailleurs passer obligatoirement au moins un semestre de leur programme à l’étranger, en stage ou en université partenaire ; nous avons tissé au total plus de 120 accords d’échange avec des institutions internationales disséminées à travers le monde, pour des séjours simples ou des doubles diplômes.

Il y a bien sûr Artem, que j’ai déjà largement évoqué, et qui permet une ouverture sur le monde complexe des organisations, réellement précieuse dans le contexte actuel, où les compétences sont transversales et vite obsolètes. Quel que soit le parcours choisi par l’étudiant, ce dernier bénéficie de cette ouverture à travers les ateliers Artem, les cours électifs, les projets communs (personnels ou dans le tissu associatif de l’école) ) ou encore des parcours spécifiques.

Enfin, la notion de learning by doing imprègne grandement notre pédagogie. Les cours sont divisés entre théorie et pratique afin de toujours rendre les apprentissages concrets et appliqués. Les Creative business days, pendant lesquels les étudiants des trois écoles d’Artem doivent concevoir un projet sur une thématique renouvelée chaque année, le projets personnels de création d’activité,  les projets associatifs ou encore les nombreuses études de cas  – souvent fondées sur des problématiques réelles d’entreprises implantées localement – sont autant de dispositifs qui façonnent l’apprentissage spécifique à ICN.

Et ça marche ! Selon notre dernière enquête emploi, plus de 95% de nos diplômés sont en CDI quatre mois après leur diplomation.

 

 

Stay Connected

16,985FansJ'aime
2,458SuiveursSuivre
61,453AbonnésS'abonner

Must Read

L’enfer des examens à distance à HEC Paris

Il y a quelques semaines, les étudiants de HEC Paris avaient écrit une lettre, se sentant concernés par l’intrusion dans la vie privée des...

EM Strasbourg accréditée AMBA pour la première fois

L’EM Strasbourg Business School vient d’être accréditée AMBA pour la première fois. Cette accréditation a été délivrée pour le Programme Grande École de l'établissement,...

La Rochelle BS décroche une nouvelle accréditation internationale

Après avoir été accréditée AACSB en 2013, puis EPAS en 2019, par l’EMFD, pour son Programme Grande Ecole et son BBA, La Rochelle BS, ou l’école spécialisée dans la RSE, se voit attribuer une nouvelle accréditation internationale.

Rentrée 2020 : Rennes SB décale le début de certains cours

L’expérience du coronavirus leur a permis d’innover et de réinventer leur pédagogie pour septembre 2020. Aujourd’hui c’est Rennes School of Business qui s’est exprimé sur sa rentrée 2020.

Related News

L’enfer des examens à distance à HEC Paris

Il y a quelques semaines, les étudiants de HEC Paris avaient écrit une lettre, se sentant concernés par l’intrusion dans la vie privée des...

EM Strasbourg accréditée AMBA pour la première fois

L’EM Strasbourg Business School vient d’être accréditée AMBA pour la première fois. Cette accréditation a été délivrée pour le Programme Grande École de l'établissement,...

La Rochelle BS décroche une nouvelle accréditation internationale

Après avoir été accréditée AACSB en 2013, puis EPAS en 2019, par l’EMFD, pour son Programme Grande Ecole et son BBA, La Rochelle BS, ou l’école spécialisée dans la RSE, se voit attribuer une nouvelle accréditation internationale.

Rentrée 2020 : Rennes SB décale le début de certains cours

L’expérience du coronavirus leur a permis d’innover et de réinventer leur pédagogie pour septembre 2020. Aujourd’hui c’est Rennes School of Business qui s’est exprimé sur sa rentrée 2020.

Écoles de commerce : à quoi ressemblera la rentrée 2020 ?

Les écoles prévoient plusieurs scenarii pour la rentrée 2020 bien que le contexte incertain ne permette pas aux écoles de les affirmer, celles-ci confirment qu’elles restent fortement soumises à l’évolution de la crise sanitaire et des directives du gouvernement. Toutefois, plusieurs écoles ont tenu à s’exprimer sur les modalités de leur rentrée 2020.