mercredi, août 5, 2020
Accueil Vie Étudiante Portraits Étudiants Deux étudiants de Grenoble EM s'engagent pour le handicap dans le monde...

Deux étudiants de Grenoble EM s’engagent pour le handicap dans le monde professionnel

Premier Pas, c’est l’histoire d’étudiants qui, depuis deux ans maintenant, partent dans le monde à la rencontre d’acteurs du changement sur la thématique du handicap dans le monde professionnel. L’objectif ? Changer le regard sur le handicap en montrant le potentiel d’une société plus inclusive et l’importance de la diversité en entreprise, et ce grâce aux articles et vidéos retranscrivant leurs rencontres et découvertes !

Souvenez-vous, il s’agissait en 2018 de Laure et Léa, les fondatrices, dont on vous parlait ici. En 2019, ce sont deux césuriens de Grenoble Ecole de Management qui se sont lancés dans l’aventure… Retour sur leur expérience professionnelle différente, mais pas moins enrichissante, avec cet article rédigé par Clémentine et Audric eux-mêmes.

 

En quête de sens dans nos expériences professionnelles, passionnés d’innovations sociales et après un premier stage ‘conventionnel’ dans l’entrepreneuriat social, nous avions envie de faire un stage différent. Aujourd’hui, les secteurs de l’ESS et de l’entrepreneuriat social sont en expansion, et il est plus facile de s’engager professionnellement. Nous pensons même que, devant la prise de conscience collective et l’urgence des problèmes sociaux et environnementaux, la vie professionnelle ne peut plus vraiment être décorrélée de ces enjeux. Nous avions donc envie d’en apprendre plus dans ce sens-là, de participer à notre échelle césurienne, de faire des rencontres, de s’inspirer positivement de personnes réellement inspirantes, et de transmettre cela. Nous avions envie de découvertes aussi, et d’aventures un peu.

Ce qui est bien, c’est qu’en étudiant à GEM, tout cela est possible grâce au dispositif du Bureau Des Talents. Il permet d’obtenir une convention de stage par l’école sans autre structure signataire (entreprise, association, etc). L’objectif est de permettre aux étudiants de se lancer pendant leur césure (6 mois ou un an) dans un projet entrepreneurial ou de création. Le processus est rapide et facile d’accès, il s’agit simplement de démontrer le sérieux du projet et de prouver qu’il enrichira professionnellement l’étudiant comme un stage plus classique (contenu pédagogique, responsabilités, etc). Cela nous a donc donné beaucoup de liberté sur notre césure et offert la possibilité de nous engager dans ce projet.

Une fois assurés que nous pouvions nous lancer, encore fallait-il savoir pour quelle cause nous voulions nous engager, quelle forme prendrait notre projet… Nous avions plusieurs idées, plusieurs envies, mais à chaque fois, la peur de ne pas avoir d’impact et de créer un énième projet sur une thématique dans le seul but de satisfaire nos intérêts. Réalistes, nous étions conscients de ne pouvoir changer le monde en six mois, mais nous voulions que notre projet ait un réel intérêt pour la cause défendue.

C’est en plein dans cette réflexion et ces doutes que nous avons rencontré les deux fondatrices de Premier Pas. Elles cherchaient alors un binôme pour reprendre le flambeau après une 1e édition couronnée de succès. On avait loué leur approche originale, jeune et dynamique, et le besoin de parler positivement de la différence et du handicap (surtout dans le monde professionnel) ont rendu ce projet véritablement intéressant.

Alors c’est vrai, n’y ayant jamais été confronté personnellement, nous ne maitrisions pas tous les enjeux de la thématique du handicap à l’origine… Mais les fondatrices, grâce à ce qu’elles ont vécu lors de leur aventure, de leurs rencontres, nous ont sensibilisés, touchés et inspirés à notre tour, en nous montrant l’intérêt et le potentiel de ce qu’elles avaient amorcé… Sans vraiment hésiter, on a donc embarqué dans l’aventure ! Ce projet reliait nos envies et exigences : avoir une certaine utilité pour une cause cherchant à améliorer la société en rencontrant et en faisant découvrir des initiatives innovantes et inspirantes. La perspective de développer Premier Pas, de l’emmener encore plus loin, après une première édition réussie, rendait notre engagement encore plus excitant…

Aujourd’hui, notre édition se termine, nous sommes rentrés de notre tour inspirationnel et nous finalisons vidéos et articles. Avant de, à notre tour, passer la main à un nouveau binôme pour une troisième édition, nous commençons à dresser le bilan de cette formidable aventure, tant sur ce que nous avons fait pour l’association que sur ce que nous retirons de ces 6 mois de stage !

En deux éditions, Premier Pas c’est donc 9 pays visités – dont l’Espagne, le Danemark et l’Inde en 2019 – plus d’une cinquantaine d’acteurs rencontrés, pour autant d’articles et de vidéos, une couverture médiatique (médias étudiants, radios, journaux…) et des conférences et interventions de sensibilisation. L’association dispose aujourd’hui d’un site internet rempli de contenus divers pour vous inspirer, et environ 2 000 personnes suivent nos publications au quotidien.

D’un point de vue plus personnel, l’aventure nous a aussi énormément apporté. Et ce tout d’abord humainement : en plus des échanges constants avec des personnes de tous horizons vraiment passionnantes et inspirantes, le sujet traité joue forcément avec notre sensibilité à un moment ou à un autre (et même à plusieurs moments pour être honnête). C’était aussi un vrai plaisir de travailler au quotidien pour une cause que l’on juge importante et qui nous semble nécessaire en sachant que tout ce que nous faisions changeait la perception des personnes qui nous suivent.

Mais l’aventure nous a aussi beaucoup appris professionnellement. Nos missions, si polyvalentes, et nos responsabilités nous ont poussé à être constamment forces de propositions, réactifs et adaptables, pendant que le format même du projet développe grandement l’autonomie. Ceci nous a permis de monter en compétences sur de nombreux sujets : communication digitale (avec quatre réseaux à gérer et animer quotidiennement et des newsletters), stratégie commerciale et gestion des partenariats (du sourcing au closing, avec tout type de structures, des réseaux d’association, aux grandes entreprises en passant par des startups sociales et des structures publiques), rédaction et réalisation d’interviews ou encore montage vidéo ! En étant en charge du projet dans sa totalité, les responsabilités et la pression étaient forcément au rendez-vous. Cela peut être impressionnant et faire peur, mais la liberté que cela conférait à notre travail et l’effet grisant de voir « son projet » avancer compensent largement !

Cela nous a permis par exemple de donner de nouveaux aspects à l’association en fonction de nos compétences et de nos envies : nous avons décidé de créer une offre d’accompagnement pour aller plus loin dans certaines rencontres, adaptable en fonction des besoins de la structure et qui nous a amené par exemple à découvrir les différentes méthodes de mesure d’impact social, sujet passionnant. Ainsi, notre édition a vu naître une mission terrain de 3 semaines en ONG (à Kolkata en Inde), et c’était incroyable. En travaillant à la fois sur des aspects commerciaux, de marketing et de communication, nous avons pu apporter concrètement de l’aide au projet, travailler dans un environnement totalement différent, avec des codes différents, et développer une vraie relation avec l’équipe sur place. Pas toujours évident mais super riche !

En bref… Peut-être que cela ne correspond pas à tout le monde – façon de travailler, compétences à mobiliser, attentes… Mais si ça vous tente, n’hésitez plus. Vous en apprendrez tellement, et notamment sur vous, mais également sur le sujet ! On recommande sans hésiter à vous lancer dans une telle aventure… Et on vous encourage même à sauter le pas avec nous : le recrutement pour la 3e édition vient de démarrer ! Donc si vous cherchez une expérience professionnelle différente et formatrice, que vous êtes motivés et dynamiques, retrouvez la fiche de poste ici : https://bit.ly/2K2HK5Z

Avatar
Dimitri des Cognets
Cofondateur du groupe Up2School (Major-Prépa, Business Cool, Major-Bac, Le Major).

Must Read

IMT-BS renouvelle son accréditation AMBA

C'est en ce vendredi 29 juillet que l'Institut Mines-Télécom Business School annonce officiellement qu'elle vient d'être ré-accréditée AMBA pour son Programme Grande École ! Une preuve d'excellence et de la qualité de son PGE aux yeux du monde entier ! 

À quoi ressemble un serious game en entreprise ?

Plus connu sous le nom de business game, le serious game est une des méthodes d'enseignement les plus pratiquées dans les écoles de commerce. En effet, celui-ci immerge les étudiants dans une situation réelle dans le but de faciliter l'apprentissage. Mais pas seulement ! De nombreuses entreprises optent pour le serious game pour leurs employés. Découvre en détails en quoi il consiste et ce qu'il peut t'apporter ! 

Le salaire moyen en Nouvelle-Zélande

Deuxième destination préférée des expatriés selon l'enquête HSBC Expart Survey, la Nouvelle-Zélande est également considérée comme la deuxième plus belle destination du monde. À savoir que la France et la Nouvelle-Zélande entretiennent des relations particulièrement rapprochées. Découvre ce que ce pays, considéré comme le paradis du Pacifique, a à t'offrir et ce que tu peux espérer percevoir comme salaire.

Conférence Tribunes ESCP #4 – Xavier Bertrand

Le 4 décembre dernier, l’association Tribunes ESCP Europe recevait l’ancien ministre et actuel président du Conseil régional des Hauts-de-France, Monsieur Xavier Bertrand. À l’issue...

Related News

IMT-BS renouvelle son accréditation AMBA

C'est en ce vendredi 29 juillet que l'Institut Mines-Télécom Business School annonce officiellement qu'elle vient d'être ré-accréditée AMBA pour son Programme Grande École ! Une preuve d'excellence et de la qualité de son PGE aux yeux du monde entier ! 

À quoi ressemble un serious game en entreprise ?

Plus connu sous le nom de business game, le serious game est une des méthodes d'enseignement les plus pratiquées dans les écoles de commerce. En effet, celui-ci immerge les étudiants dans une situation réelle dans le but de faciliter l'apprentissage. Mais pas seulement ! De nombreuses entreprises optent pour le serious game pour leurs employés. Découvre en détails en quoi il consiste et ce qu'il peut t'apporter ! 

Le salaire moyen en Nouvelle-Zélande

Deuxième destination préférée des expatriés selon l'enquête HSBC Expart Survey, la Nouvelle-Zélande est également considérée comme la deuxième plus belle destination du monde. À savoir que la France et la Nouvelle-Zélande entretiennent des relations particulièrement rapprochées. Découvre ce que ce pays, considéré comme le paradis du Pacifique, a à t'offrir et ce que tu peux espérer percevoir comme salaire.

Conférence Tribunes ESCP #4 – Xavier Bertrand

Le 4 décembre dernier, l’association Tribunes ESCP Europe recevait l’ancien ministre et actuel président du Conseil régional des Hauts-de-France, Monsieur Xavier Bertrand. À l’issue...

Classement 2020 des écoles de commerce pour intégrer PwC

Les secteurs de l'audit et du conseil ont connu ces dernières décennies une forte croissance. En 2009, le chiffre d'affaires cumulé des Big Four...