Actu Business du 22-26 Octobre 2018 : croissance, Air France, et F35 américains

La croissance européenne au ralenti

Le zone euro enregistre sa plus faible croissance depuis 2 ans avec seulement +0,3% au 4ème trimestre. La raison principale ? Un net recul de l’activité manufacturière allemande et française à leur plus bas niveau depuis 2 ans.

 

La commission européenne refuse le budget italien

 Le budget du gouvernement italien prévoit un déficit de 2,4% en 2019, alors que l’Italie s’était engagée en juin sur 0,8%. La commission européenne estime que les prévisions budgétaires ne sont pas conformes au pacte de stabilité et de croissance de l’Union européenne. Pierre Moscovici donne 3 semaines à Rome pour proposer un nouveau chiffrage.

 

Le nombre de millionnaires français a bondi en 1 an

Prêt de 260 000 français sont devenus millionnaires en $ en France entre mi 2017 et mi 2018 soit un bon de plus de 14% en un an. Au total, l’hexagone compte désormais 2,14 millions de millionnaires. La France enregistre ainsi la deuxième plus grosse progression derrière les Etats-Unis (+18%).

 

Le CAC 40 plonge de presque 10% en Octobre

L’indice de la Bourse de Paris est passé sous la barre symbolique des 5000 points ce mardi. L’éventualité d’un « no deal » sur le Brexit, le ralentissement de la croissance et du business chinois ou encore le bras de fer entre la Commission européenne et Rome sur le budget italien pénalisent les marchés français.

 

Le chômage a augmenté de 0,5% au 3ème trimestre

Malgré un nombre d’embauches record en France, le nombre de chômeurs de catégorie A a augmenté de 16 500 personnes. Le nombre de sans-emplois dans l’Hexagone atteint ainsi 3 456 000. Mauvaise nouvelle pour Emmanuel Macron qui assiste à la plus forte hausse du taux de chômage depuis son élection.

 

La Belgique choisit les F35 américains

Coup dur pour le business européen. Le gouvernement belge a décidé de s’offrir 34 avions de chasse F35 de l’entreprise Lockheed Martin pour remplacer sa flotte vieillissante. Le royaume a donc rejeté les Typhoons du consortium européen Eurofighter ou encore les Rafales de Dassault.

 

L’entreprise à la une : Air France

Après l’arrivée de Benjamin Smith aux commandes du groupe en août dernier, la compagnie franco-hollandaise prend un nouveau virage en se lançant dans la revente de billets d’occasion. La plateforme baptisée Flexfly va mettre en relation les revendeurs de billets non échangeables avec des acheteurs. 50% du prix d’achat sera reversé à la compagnie et l’autre moitié au vendeur.